Le rapport provisoire du projet Chez Soi de la Commission de la santé mentale du Canada révèle qu'il existe des moyens prometteurs d'aider les personnes itinérantes ayant un trouble mental

Le rapport confirme que l'approche Logement d'abord fonctionne

CALGARY, le 21 sept. 2012 /CNW/ - Le rapport provisoire du projet Chez Soi de la Commission de la santé mentale du Canada, rendu public aujourd'hui, révèle des informations nouvelles au sujet des interventions jugées efficaces pour aider les personnes itinérantes ayant un trouble mental au Canada.

« Nous sommes fiers de pouvoir partager les résultats préliminaires significatifs provenant de cette étude sans précédent, » a déclaré la présidente et directrice générale de la Commission, Louise Bradley. « Ce projet a pour but d'établir quels moyens sont efficaces lorsqu'on prépare l'organisation des services et des ressources destinées aux personnes itinérantes qui ont une maladie mentale. Il vise aussi à diffuser ces résultats pour que les gouvernements et les communautés du Canada puissent s'attaquer plus efficacement à ce problème social et de santé grandissant. »

Le rapport provisoire présente les résultats du projet Chez Soi de la Commission de la santé mentale du Canada qui consiste en une étude d'une durée de cinq ans portant sur l'itinérance et la maladie mentale. Le projet est basé sur une approche novatrice appelée Logement d'abord (Housing First). Il procure sans tarder un toit aux personnes itinérantes dans la communauté et des services adaptés à leurs besoins et à leurs préférences afin de maximiser leur chance de rétablissement.

« Ce rapport apporte de nouveaux éléments de réponse qui intéresseront plusieurs acteurs du milieu. Il décrit pourquoi il faut donner plus d'ampleur à l'approche Logement d'abord au Canada et comment il faut s'y prendre, » explique la chercheuse principale du projet, Paula Goering, Ph. D., IA. Paula Goering est aussi chercheuse affiliée au Centre de toxicomanie et de santé mentale de Toronto.

Le rapport provisoire contient des données probantes montrant l'efficacité de l'approche Logement d'abord sur le phénomène de l'itinérance conjugué à la maladie mentale ainsi que des données sur ses répercussions économiques. Ces données montrent que :

  • L'approche Logement d'abord améliore les conditions de vie des personnes itinérantes aux prises avec une maladie mentale
  • L'approche Logement d'abord fait un usage judicieux des fonds publics particulièrement en ce qui concerne les grands utilisateurs de services de santé et de services sociaux
  • L'approche Logement d'abord peut être mise en œuvre à la grandeur du Canada
  • Une démarche interministérielle alliant les services de santé, les services de logement et les services sociaux, qui repose sur des partenariats avec les organismes à but non lucratif et le secteur privé, est essentielle pour résoudre le problème de l'itinérance chronique
  • Régler le problème de l'itinérance chronique peut considérablement améliorer la situation des communautés canadiennes

« Pour les individus et les communautés du Canada aux prises avec un problème d'itinérance, cette recherche leur redonne espoir. Elle prouve qu'il existe une solution efficace et économique à la situation dramatique actuelle , » ajoute Tim Richter, président et directeur général de l'Alliance pour mettre un terme à l'itinérance.

Compte rendu des résultats préliminaires, volume 3

La publication du rapport intérimaire du projet Chez Soi coïncide avec celle du troisième volume des résultats préliminaires qui présente les constatations de l'étude qualitative et les observations résultant de la mise en œuvre du projet. Il révèle des informations intéressantes au sujet des effets des interventions sur la vie des participants au projet, notamment en ce qui concerne :

  • Les liens sociaux et familiaux
  • La reprise en main de la vie des participants
  • Les perturbations causées par la maladie
  • La contribution à la vie de la communauté
  • Les possibilités de formation

Aperçu du projet Chez Soi

  • En 2008, le gouvernement fédéral a investi 110 millions de dollars dans un projet de démonstration visant à établir quels services et systèmes sont les plus aptes à aider les personnes itinérantes ayant une maladie mentale grave.
  • Le projet Chez Soi a officiellement été inauguré à Moncton, Montréal, Toronto, Winnipeg et Vancouver en 2009.
  • Pour l'ensemble de ces villes, près d'un millier de personnes ayant une maladie mentale ont reçu un logement et des services dans le cadre du projet.
  • La stratégie en matière de santé mentale pour le Canada de la Commission ainsi que le rapport du projet Turning the Key recommandent d'accroître les mesures propres au logement et d'accroître l'approche Logement d'abord.
  • Chez Soi partage son expérience avec d'autres pays, si bien que la France a mis en œuvre un premier projet similaire.
  • L'Office national du film du Canada a créé, en partenariat avec la Commission, un docuweb portant sur le projet : Ici, Chez Soi
  • Le projet Chez Soi prendra fin en mars 2013.
  • Un rapport complet sera rendu public à la fin de 2013.

Cliquez sur les liens suivants pour télécharger le Rapport provisoire du projet Chez Soi et le Compte rendu des résultats préliminaires, volume 3 :

Rapport provisoire du projet Chez Soi (résumé)

Rapport provisoire du projet Chez Soi (en anglais)

Compte rendu des résultats préliminaires du projet Chez Soi, volume 3 (en anglais)

Les versions intégrales du rapport provisoire et du compte-rendu des résultats préliminaires en français seront disponibles sous peu.

À PROPOS DE LA COMMISSION DE LA SANTÉ MENTALE DU CANADA

La Commission de la santé mentale du Canada est un moteur du changement. Nous collaborons avec des centaines de partenaires afin de transformer l'attitude des Canadiens à l'égard de la maladie mentale et pour améliorer les services et les ressources. Nous avons pour but d'aider les personnes aux prises avec des troubles mentaux ou une maladie mentale à mener une vie épanouissante et productive. Ensemble, nous accélérons le changement.

La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada.
www.commissionsantementale.ca

Les vues exprimées dans ce document sont celles de la Commission de la santé mentale du Canada.
La production de ce document a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.


SOURCE : Commission de la santé mentale du Canada

Renseignements :

Nujma Bond
Gestionnaire, communications
Cellulaire : 403-826-3942
Bureau : 403-385-4033
nbond@commissionsantementale.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.