Le rapport Godbout doit être mis en œuvre pour obtenir un environnement fiscal moderne, propice à la création d'emplois et de richesse

MONTRÉAL, le 3 sept. 2015 /CNW Telbec/ - La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a présenté aujourd'hui à l'Assemblée nationale du Québec son mémoire sur le rapport de la Commission d'examen sur la fiscalité du Québec. Le président et chef de la direction, M. Michel Leblanc, a réitéré l'appui ferme de la Chambre à la mise en application des recommandations du rapport Godbout.

« La Commission d'examen sur la fiscalité du Québec a exécuté un travail rigoureux et exhaustif. Le gouvernement du Québec doit s'engager à mettre en œuvre le plus rapidement possible les recommandations de la Commission afin de doter le Québec d'une fiscalité moderne, au bénéfice des travailleurs, des épargnants et des entreprises », a déclaré d'emblée le président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, M. Michel Leblanc.

Une réforme basée sur des principes fondamentaux pour notre économie
« Le dispositif fiscal québécois doit être recalibré afin de mieux soutenir les fondements de l'activité économique. À cet égard, la Chambre est totalement d'accord avec l'esprit du rapport Godbout, qui préconise l'utilisation d'outils fiscaux moins dommageables économiquement. La diminution des impôts des particuliers et des entreprises, accompagnée d'une augmentation des tarifs et des taxes à la consommation et de mesures efficaces pour protéger les ménages à faibles revenus, aura pour effet d'inciter au travail, d'encourager l'épargne et de stimuler l'investissement. Ce sont là des facteurs essentiels pour renforcer l'économie de la métropole et du Québec », a ajouté Michel Leblanc.

Une réforme qui doit être considérée comme un tout
« La Chambre insiste sur l'importance de considérer le rapport de la Commission comme un tout. L'exercice auquel s'est prêtée la Commission reposait en effet sur une prémisse importante, celle de proposer une réforme à coût nul pour l'État et les contribuables. Bien que la Chambre réclame régulièrement un allégement de la fiscalité des particuliers et des entreprises, et bien que le milieu des affaires soit méfiant devant des hausses appréhendées de taxes et de tarifs, nous considérons que les avantages de la réforme sont bien réels si elle est appliquée dans son ensemble. Pour cette raison, nous enjoignons au gouvernement de procéder à la mise en application en bloc des recommandations du rapport sans céder aux multiples pressions pour que l'une ou l'autre des mesures soit écartée », a poursuivi Michel Leblanc.

Des retombées économiques positives dont on doit se prévaloir
« Les effets positifs anticipés de la réforme sur notre économie sont bien réels. La réforme proposée devrait générer près de 2 milliards de dollars additionnels en termes de PIB, incluant 584 millions de dollars en investissement privé, et devrait contribuer à la création de plus de 20 000 emplois permanents. Dans le contexte de sous-emploi et de faiblesse économique relative actuel, ce serait un non-sens de priver le Québec de ces retombées positives pour les travailleurs, les entreprises et l'État québécois », a ajouté Michel Leblanc.

La réforme améliorera la compétitivité de l'environnement d'affaires
« La baisse de l'impôt sur le revenu des particuliers et le fait d'établir un seuil maximal de 50 % pour le taux marginal d'imposition favoriseront l'attraction des talents. Par ailleurs, la baisse de l'impôt sur le revenu des sociétés et de la taxe sur la masse salariale encouragera l'investissement et la productivité. À l'évidence, les recommandations du rapport renforceront la compétitivité de nos entreprises », a affirmé Michel Leblanc.

Il est maintenant temps d'agir et de mettre en œuvre l'ensemble des recommandations
« Le gouvernement a déjà annoncé la mise en place de 28 des 71 recommandations de la Commission lors du dévoilement de son dernier budget. Il doit maintenant aller plus loin et mettre en œuvre l'ensemble des recommandations, ce qui inclut d'abaisser l'impôt sur le revenu des sociétés au niveau préconisé dans le rapport Godbout », a conclu Michel Leblanc.

Le mémoire de la Chambre présenté à l'Assemblée nationale du Québec peut être consulté en cliquant ici.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte plus de 7 000 membres. Elle a pour mission d'être la voix du milieu des affaires montréalais et d'agir pour la prospérité de la métropole. Elle s'engage dans des secteurs clés du développement économique en prônant une philosophie d'action axée sur l'engagement, la crédibilité, la proactivité, la collaboration et l'avant-gardisme. La Chambre offre également une gamme de services spécialisés aux particuliers et aux entreprises de toutes tailles afin de les appuyer dans leur croissance ici et à l'international.

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca

 

SOURCE Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Renseignements : Michelle LLambias Meunier, Conseillère principale, Relations publiques, et attachée de presse, Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Tél. : 514 871-4000, poste 4042, mllambias@ccmm.qc.ca

RELATED LINKS
http://www.ccmm.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.