Le rapport du BAPE défavorable au Projet éolien de L'Érable

ST-FERDINAND, QC, le 4 mai /CNW Telbec/ - Au terme de son analyse la commission d'enquête conclut que sur le plan social le projet fait l'objet d'une controverse. Le conflit issu du projet a été à la source d'une dégradation du climat social et d'un déchirement dans la communauté, non seulement dans les municipalités de St-Ferdinand, Ste-Sophie et St-Pierre-Baptiste où 50 éoliennes industrielles sont prévues, mais aussi dans les municipalités voisines! "C'est exactement l'opposé d'un large consensus qu'évoque la ministre, madame Nathalie Normandeau, pour accepter de tels projets" de commenter Pierre Séguin, président du Regroupement pour le développement durable des Appalaches (RDDA).

La commission confirme que la population a été écartée du processus de planification et de décision, condition-clé pour l'acceptation de tels projets en milieu habité "Le promoteur a pris le risque d'implanter son projet en milieu rural habité en n'associant pas la population dès les premières étapes de planification. Les municipalités qui ont appuyé le projet auraient eu avantage à être vigilantes à cet égard."

Quant à l'altération majeure des paysages, la commission constate que "l'implantation d'éoliennes en milieu habité est une source potentielle de conflit, donc une implantation risquée puisqu'elle modifie le cadre de vie des résidants concernés", ceux-ci auraient dû être davantage associés au projet. "Le territoire est habité de façon extensive, ce qui ne permet pas d'éloigner suffisamment les éoliennes des habitations et des routes."

Concernant l'impact des éoliennes sur la santé, la commission rapporte que le bruit peut déranger le sommeil et occasionner des sentiments de malaise. Cette nuisance est considérée à ce point importante que l'Agence de la santé et des services sociaux Mauricie et Centre-du-Québec a recommandé des distances de 800 à 1 000 mètres entre les résidences et les éoliennes, et non de 400 mètres comme le veut le règlement de la MRC de L'Érable.

Au plan économique, la Commission précise que "le parc éolien entrerait en production en 2011 dans un contexte de surplus d'électricité prévu pendant plusieurs années, et ce, à un coût de revient relativement élevé." La commission pense que le parc éolien pourrait faire baisser la valeur des propriétés situées à proximité et même entraîner une réduction de la valeur du rôle d'évaluation foncière. Ce parc industriel menacerait plusieurs entreprises locales vouées au récréotourisme. Le promoteur Enerfin verserait des redevances plus faibles que celles des autres projets. Enfin, toujours selon la commission "des doutes persistent quant à l'ampleur des retombées économiques du projet, tant pour la période de construction que pour celle de l'exploitation."

Bref, le rapport d'une centaine de pages confirme que le projet éolien de L'Érable est inacceptable. "Ce projet est un exemple d'implantation forcée contraire aux principes de la Loi sur le développement durable et aux guides gouvernementaux pour les projets éoliens. Depuis un an, nous exigeons le retrait de ce projet de façon à tenter de retrouver une vie normale au sein de nos communautés" de conclure Pierre Séguin, président du RDDA.

SOURCE REGROUPEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE DES APPALACHES (RDDA)

Renseignements : Renseignements: Claude Charron, (418) 428-3355

Profil de l'entreprise

REGROUPEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE DES APPALACHES (RDDA)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.