Le rapport conjoint sur la grippe A(H1N1) - Leçons tirées des premières
lignes - diffusé aujourd'hui

OTTAWA, le 12 août /CNW Telbec/ - L'Association médicale canadienne (AMC), Le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) et la Société nationale de spécialistes pour la médecine communautaire (SNSMC) ont présenté aujourd'hui un document intitulé Leçons tirées des premières lignes, un rapport conjoint sur la grippe A(H1N1), décrivant l'expérience vécue par les médecins qui ont travaillé aux premières lignes de la pandémie.

« La pandémie de grippe A(H1N1) a exercé de fortes pressions sur les ressources en santé publique, de même que sur les fournisseurs de soins primaires, a précisé le président de la SNSMC, le Dr Matthew Hodge. Pour nous préparer à l'avenir, nous devons renforcer les relations entre ces travailleurs de première ligne essentiels. »

Ces organisations nationales, représentant plus de 80 000 médecins qui participent à tous les aspects des systèmes de soins de santé et de santé publique, proposent des mesures concrètes pour améliorer la capacité de réaction du Canada en cas de pandémie :

  • une stratégie de communication pancanadienne afin d'établir des liens plus étroits entre les fournisseurs de soins primaires et les professionnels de la santé publique;
  • l'adoption rapide de dossiers médicaux électroniques afin de mieux surveiller les maladies;
  • une réaction pancanadienne unique aux lignes directrices de pratique clinique, notamment des programmes de vaccination en période de crise;
  • du financement d'infrastructure afin de réduire la variation du degré de préparation partout au pays et d'intégrer l'expertise en soins primaires à la santé publique, à tous les niveaux.

La communication a été une source de préoccupations constante lors de la pandémie de grippe A(H1N1). Dans des situations où les preuves scientifiques changent rapidement, les processus utilisés pour diffuser l'information à la fois aux professionnels des premières lignes et aux intervenants dans les cliniques doivent éviter toute confusion. Des stratégies de communication coordonnées et unies sont requises aux paliers national, provincial, territorial et local.

Le document Leçons tirées des premières lignes souligne également que la communication peut être améliorée par le partage de données entre les systèmes de santé publique et de soins primaires. L'utilisation accrue de dossiers médicaux électroniques pour les soins primaires, avec des liens bidirectionnels vers les dossiers électroniques du système de santé publique, auraient pu faciliter la surveillance de la maladie et la communication rapide de renseignements cliniques.

En période de crise, il est essentiel que les professionnels de la santé publique et de soins primaires collaborent. « L'expérience de la grippe A(H1N1) a confirmé le rôle vital que les médecins de famille doivent jouer en cas de pandémie, explique la présidente du CMFC, la Dre Cathy MacLean. Comme ils sont essentiels à la prestation de soins de première ligne, il est très important que les médecins de famille participent à la planification préliminaire et à la prestation des services liés à la pandémie. »

Le document souligne également le fait que bien que le bilan ait été positif, les programmes de vaccination massive ont présenté des défis. Notons, parmi les questions soulevées, que de nombreux établissements de santé publique ont subi de fortes pressions alors que les attentes excédaient les ressources, et qu'en raison de la variation et du manque de coordination dans l'apport d'importante information clinique et l'administration de la vaccination pendant la crise, la population a perdu sa confiance envers la capacité des intervenants fédéraux, provinciaux et territoriaux. Le rapport précise qu'une réaction clinique nationale unique et harmonisée en période de crise assurera une cohérence à l'avenir.

« En bout de ligne, notre objectif commun est de protéger la santé des Canadiens, et pour ce faire, nous ne pouvons pas travailler de façon isolée, a dit la présidente de l'AMC, la Dre Anne Doig. Les secteurs de la santé publique et des soins primaires et les gouvernements doivent se faire mutuellement confiance sur les plans du professionnalisme et de l'expertise et collaborer pendant et entre les situations d'urgence afin de protéger les Canadiens contre toute menace future.

« Nous avons eu deux avertissements - le SRAS et la grippe A(H1N1). N'attendons pas le troisième pour constater que nous ne sommes toujours pas prêts. »

Pour lire le rapport, veuillez suivre le lien suivant : lien en français http://www.cma.ca/representationamc/salledepresse.

SOURCE Association médicale canadienne

Renseignements : Renseignements:

Lucie Boileau, gestionnaire, Relations avec les médias
Association médicale canadienne
1-800-663-7336 ou (613) 731-8610, poste 1266
Cell.: (613) 447-0866
lucie.boileau@cma.ca

Jayne Johnston, Gestionnaire des communications
Le Collège des médecins de famille du Canada
1-800-387-6197 ou (905) 629-0900, poste 303
jjohnston@cfpc.ca

Kristen Curren
Société nationale de spécialistes pour la médecine communautaire
(613) 725-9510


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.