Le ralentissement dans le secteur minier pèse sur l'économie des territoires du Canada en 2013

Forte croissance prévue en 2014 et dans les années à venir

WHITEHORSE, le 16 oct. 2013 /CNW/ - La baisse des prix des produits de base freinera l'exploration minière dans les territoires du Canada, ce qui ralentira la forte croissance économique enregistrée dans les dernières années dans les territoires du Canada.

En effet, une augmentation du produit intérieur brut (PIB) réel d'à peine 0,5 pour cent est prévue dans les territoires en 2013, selon un document intitulé Territorial Outlook: Autumn 2013 et publié aujourd'hui par le Conference Board du Canada dans le cadre du Sommet du Nord du Canada 2013 à Whitehorse.

« Autrefois prospère, le secteur minier est maintenant en train de réévaluer des projets de développement et d'exploration à la suite de la baisse des prix des produits de base et du resserrement des marchés financiers, ce qui rend difficile l'accès des entreprises au financement, a déclaré Glen Hodgson, premier vice-président et économiste en chef du Conference Board du Canada. Toutefois, les perspectives au-delà de cette année sont plus prometteuses. La croissance économique dans les territoires au cours des prochaines années dépassera largement celle de la majorité des autres régions du Canada. »

FAITS SAILLANTS

  • Selon les prévisions, les dépenses consacrées à l'exploration minière diminueront cette année dans les trois territoires, particulièrement au Nunavut.
  • Le PIB réel dans les territoires augmentera de 0,5 pour cent en 2013, ce qui est inférieur aux récentes performances économiques.
  • Les perspectives à moyen terme sont encourageantes. La croissance économique dans les territoires au cours des prochaines années dépassera largement celle de la majorité des autres régions du Canada.

Le PIB réel dans l'ensemble des territoires devrait connaître une forte augmentation, soit 3,2 pour cent en 2014 et 4,2 pour cent en 2015. Bien que la poursuite d'un projet minier donné ne soit jamais garantie, la demande mondiale pour les métaux demeure favorable, ce qui donne à penser que l'activité minière au Canada offrira des possibilités considérables au cours de la prochaine décennie, particulièrement dans le Nord.

L'industrie minière du Yukon a connu cette année des réductions de la production et du personnel. L'entreprise Victoria Gold a reporté d'un an les travaux d'aménagement de sa mine Eagle. En outre, Yukon Zinc et Alexco Resource ont annoncé une baisse de leur production ainsi que des mises à pied au cours de l'été. La croissance économique dans le territoire plafonnera à 0,6 pour cent en 2013. Avec l'aménagement prévu de deux nouvelles mines, les perspectives économiques du Yukon seront plus favorables l'an prochain et le PIB réel devrait augmenter de 5,7 pour cent.

Les Territoires du Nord-Ouest connaîtront en 2013 la plus faible croissance économique régionale au Canada - on ne prévoit aucune augmentation du PIB. Toutefois, ces conditions économiques inférieures à la moyenne devraient être de courte durée. Les cinq prochaines années offriront de meilleures perspectives pour les activités minières et l'économie, alors que s'amorcera l'exploitation de nouvelles mines et que les gisements Ekati et Diavik poursuivront leurs activités. On prévoit que la croissance du PIB réel augmentera de 1,3 pour cent en 2014 et de 2,5 pour cent en 2015.

Une baisse de la production de la mine Meadowbank d'Agnico Eagle et un ralentissement de l'exploration minière limiteront la croissance économique du Nunavut à 1,6 pour cent en 2013. L'an prochain cependant, la croissance devrait atteindre 3,7 pour cent. Le développement du projet de minerai de fer Mary River de Baffinland donnera un nouveau souffle aux industries de la construction et du transport en 2014. On prévoit aussi durant cette même année le développement de nombreux projets relevant des pouvoirs publics fédéraux, territoriaux et municipaux.

Le rapport intitulé The Territorial Outlook, publié deux fois par année, examine les perspectives économiques et budgétaires pour chacun des territoires, notamment la production par industrie, les conditions du marché de l'emploi et la structure démographique. Ce rapport prévisionnel est financé par l'entremise du Centre pour le Nord du Conference Board. Ce Centre a pour principal objectif de travailler en collaboration avec les dirigeants autochtones, les entreprises, les pouvoirs publics, les collectivités, les établissements d'enseignement et d'autres organismes afin de fournir des indications sur la manière d'atteindre la prospérité à long terme. Au cours des cinq années de son mandat, le Centre pour le Nord aidera à élaborer et à mettre en œuvre des stratégies, des politiques et des pratiques qui concrétiseront cette vision.

SOURCE : Le Conference Board du Canada

Renseignements :

Yvonne Squires, Relations avec les médias, nde téléphone : 613- 526-3090, poste 221
Adresse électronique : corpcomm@conferenceboard.ca
Le Conference Board du Canada


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.