Le Québec devient la toute première province à rembourser le Sovaldi® pour traiter l'hépatite C chronique

~ L'évaluation prioritaire de l'INESSS débouche sur la recommandation de traiter les patients atteints d'une infection au virus de l'hépatite C de génotypes 1 et 4, peu importe l'ampleur de la fibrose ~

MONTRÉAL, le 2 juin 2014 /CNW/ - C'est avec plaisir que Gilead Sciences Canada, inc. annonce la décision du ministère de la Santé et des Services sociaux d'inclure le Sovaldi® (sofosbuvir), tout dernier traitement contre l'infection chronique au virus de l'hépatite C (VHC) à faire l'objet d'un avis de conformité de Santé Canada, sur la Liste des médicaments à compter du 2 juin 2014. Le Québec devient donc la première province canadienne à offrir le Sovaldi aux patients atteints d'une infection au VHC de génotypes 1 et 4 n'ayant jamais été traités, et ce, peu importe la gravité de l'état de leur foie.

L'inclusion du produit à cette liste fait suite à l'évaluation prioritaire de l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS), qui en est venu à la conclusion que le Sovaldi présente une valeur thérapeutique et clinique, ainsi qu'un bon rapport coût‑efficacité, est bien toléré et offre d'importants avantages sociaux à la population en général. L'INESSS attribue au Sovaldi plusieurs bienfaits par rapport aux traitements antérieurs, notamment une durée de traitement plus courte (12 semaines), un profil positif sur le plan des effets secondaires (anémie et éruptions cutanées) et une administration facile, soit un comprimé par jour (avec le PEG-Interféron et la ribavirine) sans diète particulière. De plus, l'INESSS soutient que le Sovaldi vient répondre à un important besoin en soins de santé pour traiter le VHC de génotype 4, puisque seul un traitement au PEG-Interféron et à la ribavirine était utilisé jusqu'à maintenant1.

Une récente analyse de l'utilisation des ressources des soins de santé pour traiter l'infection au VHC ainsi que des coûts liés aux effets indésirables au Québec démontre que les thérapies antérieures assurent une durée de traitement et un taux de guérison inférieurs à ceux qu'offre le traitement au Sovaldi. En outre, les thérapies antérieures coûtent très cher lorsqu'il faut prendre en charge les patients souffrant d'anémie2.

 « Il est tout à fait possible et rentable de lutter contre le VHC à tous les stades de l'infection à l'aide de nouvelles thérapies provoquant moins d'effets indésirables », estime le Dr Marc Bilodeau, professeur agrégé en médecine à l'Université de Montréal et coauteur de l'article. « En intervenant de façon précoce, nous pouvons prévenir la progression de la maladie avant qu'elle n'atteigne un stade avancé, ainsi qu'atténuer les résultats néfastes pour la santé qui y sont liés. »

Selon le Dr Bilodeau, « le Québec a reconnu les avantages qu'offre le nouveau traitement contre l'hépatite C pour le système de santé et la société, car celui-ci vient rehausser la norme de soins en vigueur.  En tant que première province à rembourser le Sovaldi, le Québec se pose en chef de file de la gestion de cet imminent problème de santé publique et se donne la possibilité de guérir un plus grand nombre de patients. »

Selon l'article intitulé « Le fardeau et le coût de l'infection chronique par le virus de l'hépatite C au Canada » paru dans le tout dernier numéro du Journal canadien de gastroentérologie et hepatologie, le Canada connaîtra une hausse significative du nombre de patients atteints d'une maladie hépatique avancée liée au VHC au cours des 20 prochaines années. Ainsi, les auteurs prévoient une hausse de 89 % du nombre de cas de cirrhose compensée (cicatrisation du foie sans perte de fonction) et une hausse de 80 % du nombre de cas de cirrhose décompensée (grave cicatrisation du foie avec symptômes avancés et perte de fonction). Ils prévoient également une hausse de 205 % du nombre de cas de cancer du foie, ainsi qu'une hausse de 160 % du nombre de décès liés à une maladie hépatique3.

L'article soutient également que les coûts associés aux soins de santé augmenteront considérablement, surtout en raison de la cirrhose et de ses complications, comme le cancer du foie et la transplantation hépatique. Les auteurs estiment que le coût des soins de santé à long terme attribuable au VHC augmentera de 60 % pour culminer en 2032 (cette prévision n'inclut pas le traitement antiviral, les examens virologiques ni les coûts médicaux indirects)3.

« Nous sommes ravis de voir que le Québec reconnaît la valeur du Sovaldi comme traitement curatif chez les patients souffrant du VHC de génotype 1 ou 4 qui n'ont jamais été traités, et ce, quelle que soit la gravité de leur infection », explique Edward Gudaitis, directeur général de Gilead Sciences Canada, inc. « Gilead salue également l'affirmation faite par la province à l'effet que le Sovaldi est un médicament rentable qui peut réduire le fardeau de cette maladie pour le système des soins de santé. Nous attendons avec impatience le résultat des autres évaluations du Sovaldi qui sont en cours dans les autres provinces et territoires du Canada. »

À propos du Sovaldi

Sovaldi est un médicament antiviral à action directe à prendre une fois par jour en association avec du PEG-Interféron et de la ribavirine pour traiter le virus de l'hépatite C de génotypes 1 et 4, ainsi qu'en association avec la ribavirine seule pour traiter le virus de l'hépatite C de génotypes 2 et 3. Dans le cadre d'études cliniques, le Sovaldi affiche un taux de guérison de plus de 90 % après un traitement de 12 semaines.


À propos de Gilead Sciences

Gilead Sciences, inc. est une société biopharmaceutique qui découvre, développe et commercialise des traitements novateurs dans les domaines de la médecine où les besoins ne sont pas comblés. Sa mission est de perfectionner les soins offerts aux patients souffrant de maladies graves dans le monde entier. Ayant son siège social à Foster City (Californie), Gilead Sciences mène des activités en Amérique du Nord et du Sud, en Europe et en Asie‑Pacifique. Gilead Sciences Canada est la filiale canadienne de Gilead Sciences, inc., établie à Mississauga (Ontario) depuis 2005. 

Références

1.

Extrait du ministère de la Santé et des Services sociaux. Le Sovaldi dans le traitement de l'hépatite C chronique de génotypes 1 et 4.

2.

Health Care Resources Utilization in Hepatitis C Virus Infection and Cost Associated with Adverse Events: An Analysis of the Quebec Provincial Drug Reimbursement Program Database; Lachaine, J. et autres. Résumé accepté au AASLD 2013, à l'ISPOR 2013 et à la SCMD 2014. 

3.

Myers R.P., M. Krajden, M. Bilodeau, K. Kaita, P. Marotta, K. Peltekian, A. Ramji, C. Estes, H. Razavi et M. Sherman. « Le fardeau et le coût de l'infection chronique par le virus de l'hépatite C au Canada »; Le Journal canadien de gastroentérologie et hepatologie, mai 2014.

 

SOURCE : Gilead Sciences, Inc.

Renseignements : Cara Miller, Gilead Sciences, Inc., 1-650-522-1616


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.