Le Québec : un centre d'expertise mondial de l'aluminium

MONTRÉAL, le 6 févr. 2012 /CNW Telbec/ - « Quiconque veut bâtir une nouvelle aluminerie dans le monde viendra d'abord au Québec pour faire appel à l'expertise développée ici. » C'est en ces termes que Jean Simon, président de Rio Tinto Alcan - Métal primaire, a illustré l'importance stratégique du savoir-faire québécois en matière d'aluminium lors d'un discours prononcé aujourd'hui devant la Chambre de commerce de Québec.

D'entrée de jeu, M. Simon a rappelé l'envergure des opérations de Rio Tinto Alcan au Québec. Avec 8 300 employés au Canada, dont 7 000 seulement, au Québec, Rio Tinto Alcan compte sur cinq usines d'électrolyse en plus d'une participation dans l'Aluminerie Alouette et celle d'ABI à Bécancour. Rio Tinto Alcan, est également propriétaire d'une usine d'alumine, de six centrales hydroélectriques, d'un réseau ferroviaire de 140 kilomètres, d'un port en eau profonde, d'une Usine de traitement de la brasque, d'un service d'ingénierie et d'un centre de recherche et de développement où s'affairent plus de 200 techniciens et scientifiques.

Par ailleurs, M. Simon a fait état du contexte économique mondial difficile dans lequel l'industrie de l'aluminium évolue depuis 2008. Il a rappelé que depuis la fin de l'année 2008, la crise économique mondiale sévère a fait plonger le prix de l'aluminium de 3 400 $ à 1 300 $ la tonne, conséquence d'une baisse de 30 % de la demande mondiale. Remonté à 2 775 $ la tonne à la fin d'août dernier, il a de nouveau plongé de 30 % dans le sillage de la crise des dettes souveraines.

Ces conditions économiques difficiles ont amené Rio Tinto Alcan à continuer à prendre des décisions qui le sont tout autant, afin de continuer à abaisser sa structure de coûts pour demeurer compétitif et ce, au Québec comme partout ailleurs. Parmi celles-ci, la restructuration de ses activités à l'échelle mondiale, annoncée en octobre dernier, qui affectera 13 sites de production, notamment en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Revenant sur le conflit de travail qui sévit actuellement à l'Usine Alma, M. Simon a souligné que la réalité dans laquelle évolue Rio Tinto Alcan est celle d'un marché mondial, nécessitant une constante agilité. Rio Tinto Alcan ne peut accepter de se voir imposer à Alma des contraintes qui n'existent pas ailleurs et que n'ont pas ses compétiteurs. Après 16 années sans conflit de travail et des dizaines de conventions collectives négociées avec succès avant leur échéance, M. Simon demeure préoccupé par cette situation et les impacts que ce conflit générera dans le futur pour l'usine et pour la région.

Investissements d'avenir

Malgré ce contexte difficile, M. Simon a indiqué que le Québec et le Canada ont su tirer leur épingle du jeu dans la stratégie mondiale de Rio Tinto Alcan, qui mise sur ses installations les plus performantes offrant le plus fort potentiel de développement à long terme.

« L'industrie de l'aluminium au Québec, c'est beaucoup plus que la production de lingots.  C'est le développement d'un savoir-faire exclusif dont les retombées économiques bénéficient à l'échelle provinciale. Nous avons choisi les meilleures usines au monde pour être l'entreprise ayant le groupe aluminium le plus performant au monde et ce groupe aluminium exceptionnel compte parmi ses usines celles du Québec et du Canada, » a déclaré fièrement M. Simon. Cela se concrétise par des investissements de 4,5 milliards de dollars dans des projets d'avenir comme ceux de l'aluminerie de Kitimat en Colombie-Britannique et de l'usine AP60 en voie de réalisation au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Au cours des dernières années, malgré un contexte économique particulièrement difficile, Rio Tinto Alcan s'est redéployé et s'est tourné vers l'avenir en lançant chez nous des projets d'une envergure historique. Ce choix témoigne d'une vision claire : Rio Tinto Alcan est ici pour rester et pour grandir, » de conclure M. Simon.

À propos de Rio Tinto

Rio Tinto est un important groupe minier international dont le siège social est situé au Royaume-Uni, regroupant Rio Tinto plc, société inscrite aux Bourses de Londres et de New York, et Rio Tinto Limited, société inscrite à la Bourse d'Australie.

Rio Tinto s'occupe de prospection, d'exploitation et de traitement de ressources minérales. Il produit principalement de l'aluminium, du cuivre, des diamants, de l'énergie (charbon et uranium), de l'or et des minéraux industriels (borax, dioxyde de titane et sel) et du minerai de fer. Bien que ses activités soient d'envergure mondiale, Rio Tinto est solidement implanté en Australie et en Amérique du Nord et possède d'importantes entreprises en Amérique du Sud, en Asie, en Europe et en Afrique australe.

SOURCE RIO TINTO ALCAN - FR

Renseignements :

Relations avec les médias, Montréal
Bryan Tucker
Tél. : +1 514 848 8151
bryan.tucker@riotinto.com 

Rio Tinto Alcan, Saguenay-Lac-Saint-Jean
Claudine Gagnon
Tél. : +1 418 699 4005
claudine.gagnon@riotinto.com 

Site Web : www.riotintoalcan.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.