Le projet de loi 8 doit être adopté pour assurer la survie de centaines de fermes maraîchères

MONTRÉAL, le 9 sept. 2014 /CNW Telbec/ - Au terme d'une journée de consultations, l'Association des producteurs maraîchers du Québec (APMQ) tient à exprimer son appui entier et indéfectible au projet de loi 8 et demande aux élus de l'Assemblée nationale du Québec de l'adopter tel que présenté.

Protéger les fermes maraîchères familiales

À l'instar de ce qui se fait en Ontario, le principal compétiteur du Québec en production maraîchère, l'intention derrière le projet de loi 8 est de protéger les fermes familiales en leur octroyant un traitement particulier en matière de relations de travail. Ces fermes n'embauchent qu'un ou deux employés à temps plein et ont recours à des employés saisonniers quelques semaines par année. Le traitement particulier accordé permet ainsi aux producteurs de ne pas être assujettis au mode de syndicalisation conventionnel afin de tenir compte des particularités de leur industrie et de demeurer compétitif vis-à-vis leurs concurrents.

Une industrie avec des caractéristiques particulières

Rappelons que pour les producteurs maraîchers, la période des cultures est l'aboutissement de toute une saison de préparation et de planification des activités de production. Une fois le cycle engagé, impossible de faire marche arrière. Le produit doit être récolté au bon moment, dans un court laps de temps et le producteur ne dispose habituellement que de très peu de temps pour écouler sa production sur le marché.

Dans ce contexte, le droit de grève, de lock-out ou même les moyens de pression associés à la négociation de conventions collectives pourraient avoir des répercussions importantes, voire même désastreuses pour les entreprises agricoles. Il n'y aurait plus d'équilibre dans le rapport de force entre employés et travailleurs. D'où l'importance de l'adoption du projet de loi 8.

« La très grande majorité des fermes maraîchères du Québec n'embauchent qu'un ou deux travailleurs à temps complet par année et leur revenu brut est peu élevé. Le reste du travail est accompli par les membres de la famille. Tous comprendront que ces fermes n'ont ni la structure, ni les ressources humaines ou financières nécessaires à la gestion de relations de travail complexes et à la négociation de conventions collectives. Il faut aussi garder en tête que compte tenu des difficultés liées au recrutement et à l'embauche de salariés saisonniers, les travailleurs sont ce que le producteur a de plus précieux. Chacun a donc tout intérêt à entretenir des relations de travail harmonieuses avec eux. Dans cette optique, l'APMQ demande à l'Assemblée nationale d'adopter ce projet de loi. Il en va de la survie de centaines au Québec  », a conclu le directeur général de l'APMQ, monsieur André Plante.

À propos de l'APMQ

Regroupant l'ensemble des producteurs maraîchers québécois, l'APMQ travaille à la défense et au développement du secteur. L'association offre des services relatifs à la production, influence de manière positive et efficace la mise en marché, et instaure des programmes de promotion des produits du Québec, entre autres à travers sa campagne mangezquebec.com.

SOURCE : Association des producteurs maraîchers du Québec (APMQ)

Renseignements : André Plante (514) 387-8319 / (514) 603-8319

LIENS CONNEXES
apmq@apmquebec.com

Profil de l'entreprise

Association des producteurs maraîchers du Québec (APMQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.