Le projet de loi 56 doit être mieux balisé,selon le Regroupement québécois
des résidences pour aînés

MONTRÉAL, le 23 oct. /CNW Telbec/ - M. Yves Desjardins, président-directeur général et Mme Danièle Marchand, responsable des relations gouvernementales du Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA) ont soumis hier à la Commission de la santé et des services sociaux leurs commentaires au sujet du projet de loi no 56.

Ce projet de loi-cadre est destiné à étendre le processus de certification des résidences pour personnes âgées, notamment, aux ressources d'hébergement de personnes aux prises avec des problèmes de dépendance. Le RQRA comprend le bien-fondé de cette initiative pour la clientèle vulnérable que ces ressources desservent. Mais il croit aussi qu'en plaçant sous un même parapluie ces ressources d'hébergement et les résidences pour aînés, le gouvernement créerait une situation inéquitable pour ces dernières.

Les modifications proposées par le projet de loi 56 imposeraient, en effet, aux gestionnaires de résidences pour aînés un carcan rigide, mal adapté à leur réalité, et alourdiraient indûment la charge administrative et financière déjà contraignante qui leur incombe.

La première ronde de certification n'est pas encore terminée que déjà, ce projet de loi apporterait d'importantes modifications qui risquent d'accroître encore le fardeau administratif et financier des exploitants de résidences.

Cette longue suite d'exigences, imposées à un rythme trop rapide, risque de compromette le succès du changement de culture qui a commencé à s'opérer dans le milieu des résidences pour aînés avec l'implantation de la certification. Selon nous, l'intégration des ressources offrant de l'hébergement au régime de certification devrait se faire sans que le cadre réglementaire imposé aux exploitants de résidences ne devienne plus complexe.

Il en résulterait une augmentation des coûts qui se traduirait forcément par des prix plus élevés et des services à la fois moins variés et moins accessibles pour les résidents.

Toutefois, le RQRA accueille favorablement l'article du projet de loi qui prolongerait de 2 à 3 ans la période de validité du certificat de conformité que doivent obtenir les résidences pour aînés.

Rappelons que le RQRA regroupe près de 600 membres, centres d'hébergement de soins de longue durée autofinancés et résidences pour aînés, ce qui en fait le plus important groupe d'intérêt d'entreprises privées d'hébergement pour personnes âgées au Québec.

SOURCE Regroupement québécois des résidences pour aînés

Renseignements : Renseignements: Danielle Lemieux, responsable des communications, (514) 527-3777, poste 227, dlemieux@rqra.qc.ca; Mémoire disponible sur www.rqra.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.