Le programme d'austérité met en danger la nature sauvage de l'Ontario, selon le SEFPO

TORONTO, le 28 sept. 2012 /CNW/ - La compression au ministère des Richesses naturelles s'est accélérée et les vraies victimes seront les Ontariens et Ontariennes des prochaines générations qui, en raison de la dernière ronde de coupures budgétaires du gouvernement McGuinty, reconnaîtront à peine le charme sauvage et la beauté de la province.

« Dalton McGuinty a jeté son soi-disant « programme vert » à la poubelle, » a déclaré Warren (Smokey) Thomas, président du Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario. « Et avec ça, la préservation de la nature sauvage de l'Ontario peut maintenant se trouver dans une catégorie intitulée « en danger ».

« ¨Ça devrait être une grave préoccupation pour tous les Ontariens et Ontariennes et des millions de touristes qui viennent de partout pour nous rendre visite précisément en raison de l'espace sauvage et des commodités que notre province peut offrir aux amoureux de la nature. »

Thomas a réagi à l'annonce de cette semaine faite par le ministre des Finances, Dwight Duncan, qui vise à réduire considérablement le nombre de parcs provinciaux disponibles pour le camping, une décision qui comprend l'élimination du programme bien aimé des brigadiers de l'Ontario et tous les services offerts aux visiteurs dans les parcs concernés.

En tout, ce dernier assaut fait par Duncan aux services publics se traduira par 124 postes, dont 102 employés saisonniers, qui seront abolis.

Thomas a dit que la perte du programme des brigadiers de l'Ontario est tout particulièrement inquiétante. Ce programme qui date depuis 68 ans (anciennement connu comme brigadiers juniors) présente des milliers d'adolescents à la nature sauvage de l'Ontario, afin d'accroître le respect de la nature et des richesses naturelles de la province.

Les actions de Duncan témoignent sa profonde indifférence aux conclusions contenues dans le rapport de l'année dernière rédigé par le commissaire à l'environnement de l'Ontario. Dans ce document, le commissaire Gord Miller a critiqué sévèrement le gouvernement libéral pour avoir réduit le financement au ministère des Richesses naturelles à des niveaux jamais vus depuis 1992. Le rapport indique que le financement opérationnel du ministère est de 22 pour cent moins aujourd'hui qu'il était il y a 20 ans.

Les coupures sans cesse au budget de fonctionnement du ministère des Richesses naturelles interviennent à un moment où la province fait la promotion agressive de l'exploitation minière dans le Grand Nord, comme le programme ambitieux « anneau de feu ».

« Plus que jamais, nous avons besoin du ministère des Richesses naturelles pour bien surveiller nos ressources naturelles en face de l'exploitation minière, » a déclaré Thomas. « Au lieu de vider le budget du ministère, nous devrions accorder plus de ressources humaines à la protection de nos milieux naturels qui pourraient être définitivement ruinés par les intérêts miniers.

« Le ministre des Finances a eu l'audace de dire que ces coupures au ministère des Richesses naturelles seront réalisées au nom de la préservation de nos services publics, », a-t-il ajouté.  « Ce serait comique si ce n'était pas si triste. C'est un double langage de premier ordre. »

Pour participer à la discussion Facebook, veuillez visiter : http://www.facebook.com/friendsoftheontariorangerprogram

SOURCE : Ontario Public Service Employees Union (OPSEU)

Renseignements :

Warren (Smokey) Thomas
Président du SEFPO
613-329-1931


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.