Le prix des maisons à Montréal connaît une hausse soutenue lors du quatrième trimestre et une stabilisation des prix est à prévoir pour 2012

La présence des premiers acheteurs et la confiance des consommateurs envers l'économie ont contribué à la hausse des prix, mais l'augmentation de l'inventaire et la diminution anticipée de la demande engendrera une stabilisation des prix aux cours des prochains mois

MONTRÉAL, le 12 janv. 2012 /CNW/ - L'Étude sur le prix des maisons et les prévisions du marché de Royal LePage publiée aujourd'hui indique une hausse soutenue du prix des maisons sur l'île de Montréal au quatrième trimestre par rapport à la même période l'année dernière. Les premiers acheteurs ont une fois de plus été au rendez-vous lors du dernier trismestre. Ce facteur, ainsi que la confiance des consommateurs envers l'économie et plus particulièrement envers le marché immobilier, explique l'augmentation des prix enregistrée. Royal LePage prévoit que le marché immobilier montréalais sera plus équilibré pour la prochaine année et que le prix des maisons se stabilisera.

Au cours du quatrième trimestre, le prix moyen d'une maison individuelle de plain-pied a connu une hausse de 3,7% pour cent pour atteindre 283 000 $. Le prix moyen d'une maison standard à deux étages a augmenté de 0,2 pour cent, ce qui le situe à 362 000 $ et celui d'un appartement standard en copropriété a augmenté de 4,8 pour cent pour atteindre 239 000 $.

« Bien qu'on constate une hausse du prix de tous les types de propriétés, celle des maisons standard à deux étages est beaucoup plus modeste. La légère hausse enregistrée pour les maisons standard à deux étages s'explique par une augmentation de l'inventaire de l'ordre de 11 pour cent et la forte présence des premiers acheteurs, principalement à la recherche de propriétés plus abordables, »  indique Dominic St-Pierre, directeur des services immobiliers Royal LePage pour la région du Québec.

« En ce qui concerne le nombre d'unités vendues, les maisons individuelles de plain-pied ont connu une diminution de 13,6 pour cent, contrairement à une hausse respective de 2,1  pour cent et 7,8 pour cent pour les maisons standards à deux étages et les appartements standards en copropriété. Le ratio de ventes d'appartements standards en copropriété en fonction du nombre de ventes de maisons standards à deux étages se rapproche du 3 pour 1, » précise Dominic St-Pierre.

L'inventaire de propriété à vendre a augmenté de près de 15 pour cent sur l'île de Montréal comparativement à la même période l'année dernière. « Les appartements standard en copropriété connaissent ici l'augmentation la plus élevé, avec une hausse importante de près de 20 pour cent. L'inventaire des maisons individuelle de plain-pied est très similaire à celui de l'année dernière. Les maisons standard à deux étages ont quant à elles connu une augmentation de 11 pour cent, » explique M. St-Pierre. « La demande pour les appartements standard en copropriété est grande, mais on constate que leur prix n'a pas connu d'augmentation fulgurante. Cette situation s'explique par le fait que l'offre suit la demande, ce qui entraîne une stabilisation des prix. On retrouve en effet plus d'appartements standards en copropriété à vendre que tous autres types de propriétés unifamiliales réunis à Montréal, mais en contrepartie, la demande est au rendez-vous, » précise Dominic St-Pierre.

Comme l'indique M. St-Pierre, le prix des maisons devrait continuer de croître en 2012, mais l'augmentation sera modeste, soit d'environ 1,3 pour cent. « Les prix ont connu une augmentation agressive au début de 2011. Plus l'année avançait, plus l'augmentation a ralenti, c'est ce qui se poursuivra en 2012. Il devrait y avoir une diminution d'environ 2,1 pour cent au niveau du nombre d'unités vendues. Quant à l'inventaire, elle devrait poursuivre sa hausse principalement dans la première partie de 2012 pour ensuite ralentir et se stabiliser lors de la deuxième partie de l'année. On devrait donc assister à un marché immobilier plus équilibré pour l'année à venir, » explique-t-il.

Selon Dominic St-Pierre, la confiance des consommateurs sera le facteur clé qui influencera le marché immobilier. « Malgré les récentes nouvelles au niveau du taux de chômage, le Québec se trouve présentement dans une situation enviable au niveau économique et on constate la même chose au Canada. Les consommateurs seront donc influencés par ce qui se passe à l'extérieur du pays. L'Europe est encore aux prises avec d'importants problèmes économiques. Aux États-Unis, la situation semble se stabiliser et le marché immobilier et l'économie semblent se relever tranquillement. Ce sont donc les marchés de l'Europe et des États-Unis qui influenceront la confiance des consommateurs quant au marché l'immobilier, » conclut M. St-Pierre.

Étude sur le prix des maisons au Canada pour le quatrième trimestre de 2011

Prix moyens des maisons

Maison individuelle de plain-pied
Marché Moyenne
T4 2011
Moyenne
dernier
trimestre
Moyenne
T4 2010
Différence
(%)
Maison de
plain-pied
Beaconsfield 307 500 307 000 315 000 -2,4%
Dorval 290 000 290 000 261 500 10,9%
Pierrefonds 288 500 287 000 290 000 -0,5%
Westmount n/d n/d n/d n/d
Notre-Dame-de-Grâce/Côte-des-Neiges n/d n/d n/d n/d
Ville-Marie n/d n/d n/d n/d
Le Plateau Mont-Royal n/d n/d n/d n/d
Rosemont/La Petite Patrie n/d n/d n/d n/d
Laval 271 000 263 000 268 000 1,1%
Brossard 255 000 235 000 276 000 -7,6%
Longueuil 240 000 233 000 229 500 4,6%
Boucherville 286 500 310 000 270 500 5,9%
Montréal 283 000 275 000 272 929 3,7%

*Type de propriété non couvert dans le secteur

Maison standard à deux étages
Marché Moyenne
T4 2011
Moyenne
dernier
trimestre
Moyenne
T4 2010
Différence
(%)
Maison à
deux étages
Beaconsfield n/d n/d n/d n/d
Dorval 277 500 286 000 325 000 -14,6%
Pierrefonds 390 000 385 000 341 750 14,1%
Westmount n/d n/d n/d n/d
Notre-Dame-de-Grâce/Côte-des-Neiges 470 000 488 000 458 000 2,6%
Ville-Marie n/d n/d n/d n/d
Le Plateau Mont-Royal n/d n/d n/d n/d
Rosemont/La Petite Patrie n/d n/d n/d n/d
Laval 320 000 335 000 350 000 -8,6%
Brossard 357 500 369 000 333 500 7,2%
Longueuil 338 250 335 000 306 500 10,4%
Boucherville 370 000 392 500 414 500 -10,7%
Montréal 362 000 367 500 361 321 0,2%

*Type de propriété non couvert dans le secteur

Appartement standard en copropriété
Marché Moyenne
T4 2011
Moyenne
dernier
trimestre
Moyenne
T4 2010
Différence
(%)
Appartement en
copropriété
Beaconsfield n/d n/d n/d n/d
Dorval n/d n/d n/d n/d
Pierrefonds 203 000 206 000 213 000 -4,7%
Westmount n/d n/d n/d n/d
Notre-Dame-de-Grâce/Côte-des-Neiges 241 250 245 000 240 000 0,5%
Ville-Marie 305 000 322 000 303 500 0,5%
Le Plateau Mont-Royal 307 750 317 000 310 250 -0,8%
Rosemont/La Petite Patrie 254 250 262 000 242 000 5,1%
Laval 190 000 191 000 189 750 0,1%
Brossard 192 500 195 000 182 000 5,8%
Longueuil 168 000 177 500 176 000 -4,5%
Boucherville 204 000 211 500 196 000 4,1%
Montréal 239 000 236 333 228 056 4,8%

*Type de propriété non couvert dans le secteur

L'Étude sur le prix des maisons au Canada de Royal LePage est l'analyse immobilière la plus vaste et la plus exhaustive de ce genre au pays. Elle fournit de l'information sur sept types d'habitations répartis dans plus de 250 villes et quartiers d'un océan à l'autre. Le présent communiqué renvoie quant à lui à une version abrégée de l'Étude mettant en lumière l'évolution des prix des trois types d'habitations les plus courants dans 80 communautés à l'échelle du pays. Il est possible de consulter une base de données complète contenant les données recueillies au cours des sondages en visitant le site Web de Royal LePage à l'adresse www.royallepage.ca, et les données actuelles seront mises à jour dès la fin du quatrième trimestre. Une version imprimable du rapport du quatrième trimestre de 2011 sera disponible en ligne le 10 février, 2012.

Les valeurs des propriétés indiquées dans l'Étude sur les prix des maisons de Royal LePage correspondent à l'évaluation de Royal LePage de la valeur marchande des propriétés de chaque endroit en fonction des données locales et des renseignements sur le marché fournis par les experts du secteur immobilier résidentiel de Royal LePage. Pour certaines régions, il est possible d'accéder à des données historiques datant du début des années 1970.

À propos de Royal LePage

Au service des Canadiens depuis 1913, Royal LePage est le premier fournisseur au pays de services aux maisons de courtage immobilier, grâce à son réseau de plus de 14 000 courtiers répartis dans 600 bureaux partout au Canada. Royal LePage est la seule entreprise immobilière au Canada à posséder son propre organisme de bienfaisance, la Fondation Un toit pour tous de Royal LePage, qui vient en aide aux centres d'hébergement pour femmes et enfants ainsi qu'aux programmes éducatifs visant à mettre fin à la violence familiale. Royal LePage est une société affiliée de Brookfield Real Estate Services Inc., une entreprise inscrite à la Bourse de Toronto sous le symbole « TSX: BRE ».

Pour en savoir davantage, visitez le site www.royallepage.ca ou www.brookfieldres.com.

SOURCE Royal LePage Real Estate Services

Renseignements :

Stéphanie Panneton
Fleishman Hillard Inc.
514.866.6776, poste 320
stephanie.panneton@fleishman.ca

Tammy Gilmer
Directrice, Relations publiques et Communications nationales
Services immobiliers Royal LePage
416.510.5783

Profil de l'entreprise

Royal LePage Real Estate Services

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.