Le premier ministre Philippe Couillard abandonne les producteurs de lait et de fromage

QUÉBEC, le 20 juin 2014 /CNW Telbec/ - Le député de Berthier et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'agriculture, de pêcheries et d'alimentation, André Villeneuve, dénonce le fait que le premier ministre ait abandonné les producteurs de lait et de fromage du Québec. Il a en effet affirmé hier que la ratification de l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne pourrait se faire sans qu'il y ait une entente permettant aux producteurs de recevoir une pleine compensation.

« Depuis plusieurs semaines, je demande au ministre Pierre Paradis et au gouvernement de s'engager clairement à ne pas ratifier l'AECG sans que les producteurs laitiers et fromagers aient reçu l'assurance d'une pleine compensation. Le premier ministre largue les producteurs en annulant leur rapport de force avec le gouvernement fédéral. Le gouvernement abandonne les producteurs, et cet important secteur économique pour nos régions en souffrira », a déclaré André Villeneuve.

Une plus grande entrée des fromages québécois sur le marché européen?
Le premier ministre déclarait également : « Cependant on est très optimiste que, d'une part, les impacts sur nos producteurs vont être mitigés par la qualité de nos produits qui vont également avoir accès à un vaste marché européen. »

« Les producteurs affirment qu'il est illusoire de croire qu'il y aura compensation des effets par une plus grande entrée des produits québécois sur le marché européen. Je rappellerais au premier ministre que les producteurs européens sont subventionnés à 64 %. Comment pense-t-il que nos producteurs, malgré que leurs produits soient effectivement d'une grande qualité, pourront être compétitifs? », a ajouté le porte-parole.

Rappelons que selon l'AECG, plus de 17 700 tonnes supplémentaires de fromages européens feront leur entrée sur les marchés canadien et québécois. Le manque à gagner des producteurs québécois doit donc être compensé.

« Le ministre Paradis a lamentablement échoué dans son travail. Il devait faire pression sur le fédéral pour soutenir nos producteurs. Le premier ministre doit quant à lui prendre conscience qu'il a réduit considérablement le rapport de force des producteurs avec Ottawa. Il doit réajuster le tir, reculer et donner son appui à nos producteurs en revenant à la position que nous avions comme gouvernement, soit que l'Assemblée nationale ne sera saisie d'un accord Canada-Europe que lorsque ceux-ci seront assurés d'obtenir une entente compensatoire pleine et entière avec le fédéral », a conclu le député de Berthier.

 

SOURCE : Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Attachée de presse, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.