Le premier conseil régional d'Unifor discutera d'enjeux auxquels sont confrontés l'Ontario et le Canada

TORONTO, le 4 déc. 2013 /CNW/ - Unifor tiendra le premier de ses conseils régionaux en fin de semaine prochaine, soit du 6 au 8 décembre. À cette occasion, les déléguées et délégués syndicaux élus de tout l'Ontario se réuniront à l'hôtel Sheraton Centre Toronto afin de débattre d'enjeux tels que la création d'emplois, les menaces sur les syndicats et la violence envers les femmes et les jeunes.

Plus de 750 personnes assisteront au conseil, dont l'ordre du jour chargé est marqué par la présence de conférenciers d'Unifor et de la collectivité, notamment le sénateur conservateur Hugh Segal, reconnu pour son franc-parler, et la mère d'un adolescent torontois victime de violence armée.

Vendredi 6 décembre

  • 9 h 30 : Katha Fortier, directrice régionale d'Unifor pour l'Ontario;
  • 11 h 15 : Barbara MacQuarrie, directrice communautaire du Centre de recherche et d'éducation sur la violence faite aux femmes et aux enfants de l'Université Western Ontario;
  • 14 h : Jerry Dias, président national d'Unifor;
  • 16 h : Jim Stanford, économiste d'Unifor, décrira les plans du syndicat en vue de la tenue du Sommet sur les emplois de qualité en 2014.

Samedi 7 décembre

  • 10 h : Le sénateur conservateur Hugh Segal, qui, plus tôt cette année, a dirigé les efforts du Sénat visant à modifier le projet de loi antisyndical 377 du gouvernement Harper, parlera du rôle des syndicats dans la société;
  • 10 h 30 : Bill Murnighan, directeur du Service de recherche d'Unifor, parlera des menaces qui planent actuellement sur les droits syndicaux;
  • 15 h : Symone Walters, dont le fils Tahj Loor-Walters a été tué l'été dernier dans le secteur de la rue Jane et de l'avenue Finch, à Toronto, parlera de son travail avec la section locale 112 d'Unifor à Toronto pour mettre fin à la violence armée. Le grand-père de Tahj, Victor Loor, est membre de la section locale 112.

À l'occasion de cette première réunion du Conseil régional de l'Ontario d'Unifor, les délégués adopteront aussi une série de règlements internes et éliront leur premier exécutif, de même que les membres de sept comités permanents. Les réunions, qui auront lieu au niveau inférieur de la grande salle de bal de l'hôtel Sheraton Centre Toronto, sont ouvertes aux médias.

Unifor a été fondé pendant la fin de semaine de la fête du Travail par suite de la fusion du Syndicat des travailleurs et travailleuses canadien(ne)s de l'automobile et du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier. Il représente plus de 300 000 travailleuses et travailleurs de tout le Canada, dont 156 000 en Ontario, dans tous les grands secteurs de l'économie. Des conseils régionaux auront également lieu en 2014 dans les régions du Québec, de la Colombie-Britannique, des Prairies et de l'Atlantique.

SOURCE : Unifor

Renseignements :

Service des communications d'Unifor : Shannon Devine, 416-302-1699 (cell.), Katie Arnup, 416-333-8097 (cell.) ou Stuart Laidlaw, 647-385-4054 (cell.)

Profil de l'entreprise

Unifor

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.