Le Port de Québec, des terminaux et le CN collaborent en vue de réduire de 30
% les temps de parcours entre Québec et Toronto

La collaboration augure bien pour la compétitivité du port en ce qui concerne le traitement de marchandises importées destinées au centre du Canada et au Midwest américain

QUÉBEC et MONTRÉAL, le 6 août /CNW Telbec/ - Le Port de Québec, un exploitant de terminal au port et le CN (Bourse de Toronto : CNR) (Bourse de New York : CNI) ont annoncé aujourd'hui la conclusion d'un accord de service qui permettra de réduire de près de 30 % les temps de parcours des envois destinés à Toronto, les faisant passer de 53 heures à 38 heures.

Cette amélioration est attribuable au fait que le port et l'exploitant du terminal se sont entendus pour offrir des temps de libération plus uniformes pour les envois et que le CN modifiera ses horaires afin d'accélérer le mouvement des trains sur son réseau entre Québec et Toronto.

Le CN étudiera la possibilité d'accélérer l'expédition ferroviaire d'autres marchandises transitant par le Port de Québec, notamment des métaux et des concentrés de minéraux.

Ross Gaudreault, président-directeur général de l'Administration portuaire de Québec, a déclaré : "Je suis heureux de l'esprit de collaboration qui règne entre tous les intervenants du port et je remercie le CN des efforts qu'il déploie pour accélérer le service à partir du Port de Québec. Grâce au CN, le port et ses terminaux partenaires ont un accès ferroviaire plus facile que jamais aux marchés de Toronto et du Midwest américain."

Marc Dulude, vice-président exécutif et chef de l'exploitation responsable des activités au Port de Québec pour International-Matex Tank Terminals (IMTT), a déclaré : "IMTT est d'avis que la collaboration entre les divers intervenants feront du Port de Québec une option de plus en plus concurrentielle pour les expéditions de marchandises, notamment les produits énergétiques, destinées à l'Amérique du Nord, et entraînera des gains d'efficience dans la chaîne d'approvisionnement. Toronto n'est plus qu'à quelques heures de Québec et cette importante amélioration de la performance profitera à d'autres marchés à proximité de Toronto et plus à l'ouest."

Le carburant aviation d'Air Canada arrive par navire au terminal d'IMTT du Port de Québec et est acheminé par le réseau ferroviaire du CN à un terminal de carburant situé à proximité de l'aéroport international Lester B. Pearson de Toronto.

Jeff Liepelt, premier vice-président Région de l'Est du CN, a déclaré : "Le CN cherche à développer des solutions novatrices qui aident nos clients et nos partenaires à exercer une concurrence plus efficace dans leurs marchés finaux. L'amélioration des temps de parcours entre le Port de Québec et les régions intérieures de l'Amérique du Nord permettra au port de traiter avec une plus grande efficacité plus de produits et de marchandises en vrac."

Couvrant le Canada et le centre des États-Unis, de l'Atlantique au Pacifique et jusqu'au golfe du Mexique, le réseau du CN - la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada et ses filiales ferroviaires actives - dessert les ports de Vancouver et Prince Rupert, en Colombie-Britannique, Montréal, Halifax, La Nouvelle-Orléans et Mobile, en Alabama, ainsi que les grandes régions métropolitaines de Toronto, Buffalo, Chicago, Detroit, Duluth-Superior, au Minnesota et au Wisconsin, Green Bay, au Wisconsin, Minneapolis-St. Paul, au Minnesota, Memphis, St. Louis, et Jackson, au Mississippi. Il a en outre des liaisons avec toutes les régions de l'Amérique du Nord. Pour de plus amples renseignements sur le CN, visitez le site Web de la Compagnie à l'adresse www.cn.ca.

L'Administration portuaire de Québec est une agence fédérale autonome constituée en vertu de la Loi maritime du Canada, dont la mission consiste à favoriser et à développer le commerce maritime, à servir les intérêts économiques de la région de Québec et du Canada et à assurer sa rentabilité dans le respect de la communauté et de l'environnement.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent communiqué constituent des "énoncés prospectifs" au sens de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et aux termes des lois canadiennes régissant le commerce des valeurs mobilières. Le CN met le lecteur en garde contre le fait que ces énoncés, de par leur caractère prospectif, impliquent des risques, des incertitudes et des hypothèses. La Compagnie met le lecteur en garde contre le fait que ses hypothèses pourraient ne pas s'avérer et qu'en raison de la conjoncture économique actuelle, ces hypothèses, qui étaient raisonnables au moment où elles ont été formulées, comportent un degré plus élevé d'incertitude.

Ces énoncés prospectifs ne constituent pas des garanties de la performance future et impliquent des risques connus ou non, des incertitudes et d'autres éléments susceptibles de modifier, de façon importante, les résultats réels ou la performance réelle de la Compagnie ou du secteur ferroviaire par rapport aux perspectives ou aux résultats futurs ou à la performance future implicites dans ces énoncés. Les éléments importants qui pourraient avoir une incidence sur les énoncés prospectifs ci-dessus comprennent, sans en exclure d'autres, les effets de la conjoncture économique et commerciale générale, la concurrence dans le secteur, l'inflation, les fluctuations monétaires et des taux d'intérêt, les variations de prix du carburant, les nouvelles dispositions législatives ou réglementaires, la conformité aux lois et règlements sur l'environnement, les mesures prises par les organismes de réglementation, les différents événements qui pourraient perturber l'exploitation, y compris les événements naturels comme les intempéries, les sécheresses, les inondations et les tremblements de terre, les négociations syndicales et les interruptions de travail, les réclamations liées à l'environnement, les incertitudes liées aux enquêtes, aux poursuites ou aux autres types de réclamations et de litiges, les risques et obligations résultant de déraillements, de même que les autres risques décrits de temps à autre de façon détaillée dans des rapports déposés par le CN auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis. On pourra trouver un résumé des principaux facteurs de risque dans la section "Rapport de gestion" des rapports annuels et intermédiaires du CN ainsi que dans la Notice annuelle et le formulaire 40-F déposés par la Compagnie auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis et qui sont accessibles sur le site Web du CN.

Le CN ne peut être tenu de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs pour tenir compte d'événements futurs ou de changements de situations ou de prévisions, à moins que ne l'exigent les lois canadiennes applicables sur le commerce des valeurs mobilières. Si le CN décidait de mettre à jour un énoncé prospectif, il ne faudrait pas en conclure qu'il fera d'autres mises à jour relatives à cet énoncé, à des questions connexes ou à tout autre énoncé de nature prospective.

SOURCE La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada

Renseignements : Renseignements: Pour l'Administration portuaire de Québec: Médias et investisseurs: Patrick Robitaille, Vice-président, Marketing et développement, 418 648-4956; Pour le CN: Médias: Louis-Antoine Paquin, Directeur, Communications d'entreprise, 514 399-6450; Investisseurs: Robert Noorigian, Vice-président, 514 399-0052


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.