Le plan de lutte confirme l'abandon de la lutte contre la pauvreté

SHERBROOKE, QC, le 6 juin /CNW Telbec/ - Le Front d'action populaire en réaménagement urbain, qui clôturait aujourd'hui son 30ime congrès annuel à Sherbrooke considère que le second plan de lutte contre la pauvreté confirme l'abandon du rôle central que l'État doit jouer pour assurer le respect de l'ensemble des droits humains et redistribuer la richesse.

Le FRAPRU est particulièrement inquiet de la confirmation du nombre infiniment bas de nouveaux logements sociaux annoncés pour les 5 prochaines années, soit 3000 unités de 2010 à 2014. Le premier plan de lutte prévoyait 16 000 nouveaux logements sociaux pour la même période. "3000 unités en cinq ans, c'est une goutte d'eau dans l'océan! La moindre des choses aurait été que le gouvernement libéral respecte l'engagement électoral pris en 2008 par Jean Charest, de financer au moins 3000 logements sociaux par année pendant cinq ans" s'indigne François Saillant, coordonnateur du FRAPRU. Selon le regroupement, les besoins sont énormes partout au Québec. Déjà lors du recensement de 2006, 203 000 ménages locataires québécois consacraient plus de la moitié de leur revenu en loyer, mais les effets combinés de la crise économique et de la pénurie de logements à bas loyer ont sérieusement aggravé le problème d'incapacité de payer, selon l'organisme.

Le FRAPRU se scandalise également de l'absence complète de mesures permettant d'augmenter le revenu des personnes les plus pauvres, "quand on sait que la pauvreté, c'est d'abord et avant tout l'insuffisance de revenu, c'est odieux que le plan de lutte ignore complètement l'urgence d'augmenter les prestations d'aide sociale" lance François Saillant.

"Mais il y a pire" conclut le coordonnateur du FRAPRU, "en plus d'abandonner la lutte à la pauvreté, le gouvernement l'aggrave avec toutes les mesures régressives contenues dans le dernier budget, comme les hausses des tarifs d'Hydro-Québec et la taxe sur la santé qui toucheront les ménages les plus pauvres mais aussi la classe moyenne." En fin de semaine, les membres du FRAPRU ont adopté un plan d'action audacieux et promettent un automne chaud au gouvernement Charest. Selon sa nouvelle présidente, Patricia Viannay, "Le FRAPRU sera actif sur tous les fronts, pour obtenir des investissements permettant de réaliser 50 000 nouveaux logements sociaux en cinq ans, mais il se mobilisera également avec la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics contre l'ensemble des politiques néolibérales contenues dans le dernier budget. Le second plan de lutte s'intitule ironiquement. Le Québec mobilisé contre la pauvreté" Le FRAPRU considère que, pour se mobiliser contre la pauvreté, c'est contre le gouvernement Charest que le Québec devra d'abord s mobiliser".

SOURCE Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements : Renseignements: François Saillant, (514) 919-2843 (cellulaire)

Profil de l'entreprise

Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.