Le Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) des secteurs Marconi-Alexandra, Atlantic, Beaumont et De Castelanau : oui à un plan amélioré conclut l'OCPM

MONTRÉAL, le 29 juill. 2013 /CNW Telbec/ - C'est aujourd'hui que l'Office de consultation publique de Montréal rend public le rapport de la consultation tenue ce printemps sur le Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) des secteurs Marconi-Alexandra, Atlantic, Beaumont et De Castelnau.

Rappelons que le PDUES propose une stratégie pour la revitalisation du territoire des abords des voies du Canadien Pacifique (CP). Pour permettre la réalisation de ce projet, plusieurs modifications au Plan d'urbanisme devront être introduites. Elles portent sur l'encadrement du développement immobilier, tel que l'affectation du sol, les hauteurs et densités, ou encore les principes de design urbain.

Afin de maximiser les retombées bénéfiques du projet de reconversion de la gare de triage d'Outremont par l'Université de Montréal, adopté en 2011, la Ville de Montréal a élaboré un plan de développement urbain, économique et social des secteurs environnants.

Plusieurs centaines de personnes ont suivi les séances publiques et la commission a reçu 80 mémoires et présentations orales. L'avis général sur le plan de développement est positif. L'initiative est saluée à la fois pour son caractère novateur, sa portée qui dépasse les enjeux d'aménagement du territoire pour englober l'économique et le social et pour la dimension démocratique du processus d'élaboration. Les participants ont toutefois avancé de nombreuses propositions concrètes pour améliorer le PDUES. La commission a pris le parti d'en faire l'analyse dans le but de bonifier le document, d'en renforcer la portée et d'alimenter les prochaines étapes de planification et de requalification du secteur.

Le territoire couvert par le PDUES longe une bonne partie du site qui accueillera l'expansion prochaine du campus Outremont de l'Université de Montréal. La commission constate que la mise en place d'un nouveau campus universitaire est très souvent l'occasion, au Québec et à l'étranger, de stimuler le développement économique et social d'un quartier. Plusieurs exemples de partenariats peuvent être cités où les partenaires universitaires et communautaires ont trouvé leur profit dans une collaboration étroite pour la création d'un environnement et d'un milieu de vie qui sert les intérêts de tous. Il semble que l'UdeM, malgré un énoncé d'intention officiel, ne prévoit qu'un strict minimum d'orientations en ce sens. Leur mise en œuvre n'est décrite nulle part, ce qui inquiète et déçoit. Pour atteindre son optimum et dans l'intérêt public, le PDUES doit se réaliser en coordination étroite avec l'UdeM et ses écoles affiliées, à titre de partenaires majeurs du développement du secteur. La commission prône l'établissement d'une entente formelle entre la Ville et l'UdeM dans le but d'actualiser une orientation en ce sens.

Le territoire couvert par le PDUES est localisé au cœur de l'île, dans les quartiers centraux, admirablement bien situé pour assumer à la fois des fonctions résidentielles et d'emploi, contribuer à contrer l'étalement périurbain de l'économie montréalaise, tout en offrant la possibilité de rapprocher lieux de résidence et d'emploi. La vocation économique du territoire du PDUES proposée par la Ville est un choix soutenu par le milieu qui espère ainsi réduire la spéculation immobilière au bénéfice des entreprises déjà installées et d'une nouvelle économie au profit des artistes, artisans et petites entreprises.

À l'instar de certains participants, la commission propose notamment d'ajouter un plan d'embauche et d'achat local à la stratégie d'intervention proposée par la Ville et de faire place, au sein du « carrefour de la création », à un secteur de la production - manufacture - qui pourrait inclure un volet agriculture urbaine.

Par ailleurs, les problématiques reliées au logement ont également été omniprésentes. Le PDUES prévoit un potentiel de 1 500 unités résidentielles. La commission recommande que soit reconnu le développement du logement abordable et social, notamment de type coopératif, comme la priorité du volet « développement social » du secteur. Elle recommande également l'élaboration d'un plan d'action en matière de logement abordable et social qui comprendrait une cible chiffrée de logements abordables et sociaux; des interventions sur le parc de logements existants; l'ajustement de la Stratégie d'inclusion; la constitution de réserves foncières; la bonification des outils règlementaires.

La qualité des liens proposés entre le futur campus et Parc‐Extension ainsi que la création de nouveaux liens vers le quartier Rosemont sont de la plus haute importance vu l'enclavement de ce territoire attribuable aux voies ferrées. À ce chapitre, la commission recommande d'étudier la possibilité de relocaliser la cour de voirie prévue sur le site du campus et de créer une traverse sécuritaire pour les usagers dans l'axe de l'avenue De L'Épée. La réflexion devrait se poursuivre quant aux liens à créer avec la station de métro Acadie et l'avenue Beaumont, le prolongement de l'axe est‐ouest du futur campus jusqu'à l'avenue du Parc, pour en faire des portes d'entrées marquantes du campus Outremont.

L'absence d'interventions prévues aux alentours de la gare Jean‐Talon, l'espace public majeur du secteur et un nœud de transport important, a été déplorée par plusieurs. La commission recommande que la Ville élabore une stratégie d'aménagement visant à améliorer la connectivité entre les différents modes de transport et à sécuriser les intersections.

Plusieurs autres propositions s'ajoutent notamment quant au réaménagement de l'avenue du Parc et de la rue Jean‐Talon, la mise en valeur des vues et le renforcement du cadre règlementaire.

Au terme de la consultation publique, la commission se dit favorable à l'adoption d'un PDUES bonifié. Elle propose qu'un moratoire sur les permis de construction et sur toute modification de zonage soit instauré jusqu'à l'adoption du Plan. Elle identifie sept mesures qui devraient être intégrées prioritairement au document, dont un plan d'action en matière de logement abordable, le réaménagement des grandes artères du Parc et Jean‐Talon, incluant les viaducs et le pôle intermodal de la gare Jean‐Talon, ainsi que des interventions concertées favorisant l'embauche locale.

Toute l'information disponible sur ce programme peut se trouver aux bureaux de l'Office au 1550, rue Metcalfe, bureau 1414 et à la Direction du greffe à l'Hôtel de Ville au 275, rue Notre-Dame Est. Cette documentation est aussi disponible sur le site Internet de l'Office au www.ocpm.qc.ca.

SOURCE : Office de consultation publique de Montréal

Renseignements :

Luc Doray
514 872-3568
514 977-8365 (cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.