Le perfectionnement professionnel des enseignants est la clé pour améliorer l'éducation financière au Canada

Un rapport préparé pour la TD propose des solutions pour renforcer la littératie financière au pays

Conclusions clés

  • Le soutien individuel et collectif à l'amélioration de l'éducation financière grandit.
  • Pour améliorer l'éducation financière, les enseignants doivent avoir accès à des occasions de perfectionnement professionnel.
  • Pour offrir une éducation financière cohérente, il faut harmoniser les besoins des élèves à différents moments de leur parcours scolaire avec des connaissances, des habiletés et des comportements déterminés.
  • Il existe des outils et des ressources en littératie financière, mais ils sont sous-utilisés; il faut que ces outils et ressources soient actuels et pertinents.
  • En ce qui concerne l'intégration des notions de littératie financière aux programmes scolaires, le plus tôt est le mieux.

TORONTO, le 16 nov. 2015 /CNW/ - Selon un nouveau rapport dressant le portrait de l'éducation financière au Canada, la responsabilité première de l'éducation financière appartient aux parents et aux éducateurs, mais il faut en faire plus pour aider les enseignants du pays à développer les compétences dont ils ont besoin pour l'enseigner à leurs élèves avec confiance. Le rapport, commandé par la TD et préparé par la Fondation canadienne d'éducation économique, conclut qu'une mesure importante pour améliorer la littératie financière des élèves est de collaborer pour mettre au point une approche ou stratégie commune qui serait suivie dans toutes les écoles au Canada.

« Le système d'éducation joue un rôle important pour établir les bases des connaissances et des compétences financières chez les Canadiens, mais avant que cela puisse se faire, il en savoir plus sur l'état actuel des choses partout au pays, explique Linda MacKay, première vice-présidente, Épargne et placements de détail à la TD. Non seulement l'étude que nous avons commandée fait le bilan de la situation actuelle, mais elle avance plusieurs suggestions pour améliorer et renforcer l'éducation financière au Canada à partir de maintenant. »

Le rapport dresse le portrait de l'éducation financière dans chacune des 10 provinces et met en lumière l'importance de mieux outiller les enseignants par le perfectionnement professionnel. Il mentionne également que, même si on a remarqué un intérêt accru pour l'éducation financière après la crise financière de 2008-2009, il faut maintenant travailler à transformer cet intérêt en actions pertinentes, notamment en outillant les enseignants grâce à de la formation pour aider à assurer la cohérence des programmes scolaires partout au pays.

« Presque tout le monde à qui nous avons parlé estime que les écoles jouent un rôle important dans l'éducation financière des enfants - qu'elle soit intégrée aux autres matières ou offerte dans un cours distinct, ou une combinaison des deux, affirme Gary Rabbior, président de la Fondation canadienne d'éducation économique. Nous avançons également que les enseignants ont besoin de recevoir plus de perfectionnement professionnel pour qu'ils aient confiance en leur capacité à bien enseigner l'éducation financière à leurs élèves. »

Plus de 85 % des personnes interrogées ont indiqué qu'il serait utile pour les enseignants de compter sur des programmes de formation et de mentorat. De plus, beaucoup d'éducateurs aimeraient que l'éducation financière commence à un plus jeune âge - à l'heure actuelle, l'éducation financière est plutôt offerte au secondaire - pour permettre l'acquisition de bonnes habitudes au lieu d'avoir à changer les comportements plus tard.

Mme MacKay explique que le rapport s'inscrit dans le cadre du soutien permanent de la TD à la Stratégie nationale pour la littératie financière, qui exige que tous les secteurs, y compris les fournisseurs de services financiers et les éducateurs, fassent des efforts soutenus et concertés pour améliorer la littératie financière des Canadiens. Elle mentionne que la grande majorité des gens, soit 95 %, estiment que les parents ont un niveau de responsabilité important ou très important dans l'éducation financière de leurs enfants.

« Le rapport souligne l'importance que tout le monde collabore pour renforcer la littératie financière des élèves, incluant les parents et les enseignants, explique Jane Rooney, chef du développement de la littératie financière. C'est par la collaboration que nous pourrons doter les jeunes Canadiens des compétences qui leur permettront de bien gérer leur argent et de prendre de bonnes décisions financières toute leur vie. »

D'autres outils et ressources de la TD, y compris un centre de ressources pour les familles, sont offerts à http://www.td.com/francais/services-ala-clientele/litteratiefinanciere.jsp

À propos du rapport Portrait de l'éducation financière au Canada de la TD
Depuis 2010, le Groupe Banque TD a investi plus de 12 millions de dollars dans des programmes conçus pour renforcer la littératie financière dans des collectivités partout en Amérique du Nord. Dans le cadre de ses activités liées à l'objectif de la Stratégie nationale pour la littératie financière, qui est d'améliorer la littératie financière au Canada, le Groupe Banque TD a demandé à la Fondation canadienne d'éducation économique d'entreprendre une recherche pour dresser le portrait de l'éducation financière au Canada. La Fondation a réalisé quelque 250 entrevues et consultations avec des directeurs de programmes scolaires, des gestionnaires de ministères de l'Éducation, des responsables de conseils et commissions scolaires, des enseignants, des fournisseurs de ressources et d'autres intervenants clés. Les constatations du rapport sont présentées ici  http://www.td.com/francais/services-ala-clientele/litteratiefinanciere.jsp et le rapport intégral est disponible sur demande. 

À propos du Groupe Banque TD

La Banque Toronto-Dominion et ses filiales sont désignées collectivement par l'appellation Groupe Banque TD (la TD ou la Banque). La TD est la septième banque en importance en Amérique du Nord d'après le nombre de succursales et elle offre ses services à plus de 24 millions de clients. Ces services sont regroupés dans trois principaux secteurs qui exercent leurs activités dans plusieurs centres financiers dans le monde : Services de détail au Canada, y compris TD Canada Trust, Financement auto TD au Canada, Gestion de patrimoine TD (Canada), Placements directs TD et TD Assurance; Services de détail aux États-Unis, y compris TD Bank, America's Most Convenient Bank, Financement auto TD aux États-Unis, Gestion de patrimoine TD (États-Unis), et une participation dans TD Ameritrade; et Services bancaires de gros, y compris Valeurs Mobilières TD. En outre, la TD figure parmi les principales sociétés de services financiers en ligne du monde, avec quelque 10 millions de clients du service en ligne et du service mobile. Au 31 juillet 2015, les actifs de la TD totalisaient 1,1 billion de dollars canadiens. La Banque Toronto-Dominion est inscrite à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York sous le symbole « TD ».

SOURCE Groupe Banque TD

Renseignements : Mathieu Beaudoin, Affaires internes et publiques, 514-289-1670, Mathieu.beaudoin@td.com

RELATED LINKS
http://www.tdbank.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.