Le pavillon du Canada à La Biennale di Venezia fait l'objet de travaux de restauration de 3 M $ à l'occasion du 150e anniversaire du Canada

OTTAWA, le 28 avril 2017 /CNW/ - À l'occasion du 150e anniversaire du Canada en 2017 et du 60e anniversaire du pavillon du Canada à La Biennale di Venezia en 2018, le Musée des beaux-arts du Canada, en partenariat avec la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada, a entrepris un vaste programme de restauration du pavillon du Canada pour un montant de 3 millions de dollars. Le bâtiment d'intérêt patrimonial, dont l'état se détériorait, est situé dans les Giardini di Castello.

La décision de restaurer le pavillon s'appuie sur des recherches poussées sur son histoire ainsi que sur la volonté de lui redonner, tout comme le site qui l'entoure, leur beauté d'origine et de le moderniser aux fins d'exposition d'art contemporain. Ce projet pluriannuel a été mis sur pied grâce à la collaboration et au soutien exceptionnels de La Biennale di Venezia et de la Surintendance du patrimoine architectural de Venise. L'ambassade du Canada à Rome a travaillé de près avec le Musée à la réalisation de ce partenariat qui célèbre six décennies d'amitié entre le Canada et l'Italie.

Le pavillon a été commandé par le Musée des beaux-arts du Canada en 1957 et il a été conçu par Enrico Peressutti de la célèbre agence d'architecture milanaise BBPR. Le programme de rénovation est dirigé par l'architecte Alberico Barbiano di Belgiojoso (héritier de l'agence BBPR et fils d'un des architectes fondateurs de BBPR, Lodovico Barbiano de Belgiojoso), en étroite collaboration avec l'architecte Troels Bruun de M+B Studio et l'architecte canadien Gordon Filewych d'onebadant. 

Premier pavillon international permanent du Canada destiné à la présentation d'exposition, la structure de BBPR, en brique, en verre, en bois et en acier, a la forme d'une coquille de nautile et elle est dotée en son centre d'une colonne octogonale effilée qui soutient l'impressionnante spirale des poutres de toiture. Intégrant deux grands arbres à l'intérieur, le pavillon en profonde symbiose avec les jardins historiques environnants, les Giardini di Castello, le pavillon était considéré d'une grande modernité à l'époque. Aujourd'hui, le bâtiment est un important témoin des enjeux d'identité nationale en architecture durant les difficiles années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale et de l'émergence du Canada sur la scène culturelle mondiale.

Le réaménagement du paysage autour du pavillon du Canada s'inscrit dans le cadre d'un plus large projet de rénovation des Giardini amorcé en 2013 sous la direction de La Biennale di Venezia. À l'invitation du Musée des beaux-arts du Canada, l'architecte-paysagiste et récipiendaire de l'Ordre du Canada Cornelia Hahn Oberlander, et Bryce Gauthier d'Enns Gauthier Landscape Architects travaillent de concert avec La Biennale di Venezia et la Surintendance du patrimoine architectural de Venise afin d'élaborer une vision pour les aménagements paysagers autour du pavillon. Parmi les principaux nouveaux attraits figureront une allée longeant le flanc sud de la colline Antonio ainsi qu'une plateforme permettant d'admirer la vue magnifique sur la Laguna Veneta, qui offrira par ailleurs un espace extérieur pouvant accueillir des performances et interventions artistiques.

Pour l'exposition du pavillon du Canada à La Biennale di Venezia 2017, l'artiste canadien Geoffrey Farmer, avec le concours de la commissaire Kitty Scott, conservatrice Carol et Morton Rapp de l'art moderne et contemporain au Musée des beaux-arts de l'Ontario, présentera Une issue à travers ce miroir, une installation dont le concept incorpore l'état actuel de déconstruction du pavillon. L'exposition réinterprète les possibilités de l'espace et invite les spectateurs à réfléchir à ce moment unique dans l'histoire du bâtiment : en agençant des œuvres en son sein et autour, Farmer a choisi de créer de nouveaux lieux d'interaction sociale qui rehaussent l'expérience du bâtiment, tel que conçu par BBPR.

Au fil des soixante dernières années, le pavillon du Canada s'est dégradé, ce qui a endommagé la façade et la structure du bâtiment. Une analyse du site et une étude structurale ont permis d'établir que plusieurs composantes du pavillon pouvaient être restaurées sur place, tandis que d'autres devaient être désassemblées et restaurées dans des laboratoires spécialisés. En outre, le projet comprend un renforcement parasismique, un aspect particulièrement important compte tenu des nombreux éléments inter-reliés de la structure. Les premières étapes de la restauration du pavillon ont déjà été réalisées : les portes et les parois de verre de la façade du bâtiment ainsi qu'une partie de la toiture ont d'ores et déjà été démontées à des fins d'examen exploratoire, ce qui crée temporairement une structure particulièrement ouverte sur l'extérieur.

Les travaux de restauration seront suspendus durant l'Exposition internationale d'art de la Biennale de Venise 2017 et reprendront en décembre 2017. Le pavillon du Canada, qui retrouvera l'aspect qu'il avait à l'origine en 1957, sera dévoilé officiellement à la Biennale di Architettura de 2018.

Le projet est financé par Reesa Greenberg, mécène distinguée du Musée des beaux-arts du Canada.

Karen Colby-Stothart, chef de direction de la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada, a indiqué : « Nous sommes extrêmement reconnaissants à nos partenaires italiens de leur collaboration et de leur générosité exceptionnelles dans le cadre de cette stratégie globale de restauration et de réaménagement paysager du pavillon du Canada. Nous apprécions grandement le dévouement avec lequel ils nous aident à donner une nouvelle fonction et une nouvelle beauté à ce bâtiment patrimonial d'une grande valeur culturelle et à notre magnifique parcelle des jardins historiques. »

Cornelia Hahn Oberlander a affirmé : « La vision adoptée pour la portion sud des Giardini vise à récupérer une partie de la zone sous-utilisée et envahie par la végétation autour des pavillons et à la remplacer par un nouvel aménagement que tous les visiteurs des Giardini pourront apprécier. Notre étude approfondie des lieux a déterminé notre approche qui vise à réaliser un concept accessible, durable et beau qui aura un impact minime sur le site tout en préservant le caractère patrimonial du pavillon du Canada et des jardins historiques. »

Marc Mayer, directeur général du Musée des beaux-arts du Canada  a déclaré : « Le pavillon du Canada nous a offert une occasion unique de présenter au monde entier certains des plus grands artistes canadiens, dont Jean Paul Riopelle, Alex Colville, Michael Snow, Janet Cardiff, Rebecca Belmore, Steven Shearer, Shary Boyle, et le collectif d'artistes BGL, pour ne nommer que les premiers qui viennent à l'esprit. Grâce aux travaux de restauration de son bâtiment historique et la revitalisation de ses jardins environnants, le pavillon du Canada offrira aux artistes canadiens une espace d'exposition des plus dignes.» 

NOTES AUX RÉDACTEURS EN CHEF :

À propos du Musée des beaux-arts du Canada
Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d'œuvres d'art ancien et actuel canadien au monde. En outre, il réunit la plus prestigieuse collection d'art européen du XIVe au XXIe siècles au Canada, d'importantes œuvres d'art indigène, américain et asiatique ainsi qu'une collection mondialement réputée d'estampes, de dessins et de photographies. En 2015, le Musée des beaux-arts du Canada a établi l'Institut canadien de la photographie, un centre mondial de recherche multidisciplinaire consacré à l'étude de l'histoire, l'évolution et l'avenir de la photographie. Fondé en 1880, le Musée des beaux-arts du Canada joue un rôle clé sur la scène culturelle canadienne depuis plus d'un siècle. L'une de ses principales missions consiste à accroître l'accès à l'excellence en matière d'œuvres d'art pour tous les Canadiens. Pour de plus amples renseignements, visitez beaux-arts.ca et suivez-nous sur Twitter sur @beaux_arts_ca

À propos de la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada 
La Fondation soutient le Musée des beaux-arts du Canada dans la réalisation de son mandat en lui fournissant l'appui financier additionnel dont il a besoin pour remplir son rôle de chef de file auprès de la communauté des arts visuels, au pays et à l'international. Ensemble, la philanthropie privée et le soutien du public permettent au MBAC de maîtriser les savoirs et de préserver la richesse des arts visuels au Canada. La Fondation accepte les dons immédiats et différés pour les projets spéciaux et les fonds de dotation. Pour de plus amples renseignements sur les possibilités de don et les avantages, veuillez consulter fondationmbac.ca.

À propos du Conseil des arts du Canada 
Le Conseil des arts du Canada constitue l'organisme public national de soutien aux arts. Nous soutenons la liberté créatrice et l'innovation et investissons dans l'excellence artistique afin que les Canadiennes et les Canadiens soient en mesure d'apprécier les bienfaits d'une vie culturelle riche tout en y participant, et que les artistes canadiens soient reconnus ici et à l'étranger. Nous dirigeons également des projets de recherche, organisons des activités et travaillons avec des partenaires nationaux et internationaux afin de faire progresser le secteur artistique et d'aider à bien ancrer les arts au cœur des communautés dans tout le pays et partout dans le monde. Nous sommes responsables de la Commission canadienne pour l'UNESCO, qui fait la promotion des valeurs et des programmes de l'UNESCO afin de contribuer à un avenir de paix, d'équité et de viabilité pour les Canadiennes et les Canadiens. La Banque d'art du Conseil des arts du Canada fait la prestation de programmes de location d'œuvres d'art contemporain et aide à faire avancer l'engagement du public envers les arts contemporains.

Histoire du pavillon du Canada
Le Canada participe à la Biennale de Venise depuis 1952, qui est la seule exposition internationale à laquelle le Canada est officiellement représenté. Le pavillon du Canada permet de présenter les plus grands artistes canadiens et il a contribué à lancer et à propulser la carrière internationale de générations d'artistes canadiens de talent. Sous la supervision du directeur du Musée de l'époque, Alan Jarvis, le bâtiment a été achevé en 1957 et il a ouvert ses portes au public en 1958 avec une exposition des œuvres de James Wilson Morrice, de Jacques de Tonnancour, d'Anne Kahane et de Jack Nichols. Le Musée est responsable du pavillon du Canada au nom du gouvernement du Canada.

Participation du Canada à la Biennale di Venezia 
La présence du Canada à la Biennale Arte a largement contribué à promouvoir l'art canadien contemporain et à consolider la place et le rôle qu'il joue à l'international. Depuis plus de 60 ans, le pavillon du Canada a aussi permis de lancer la carrière d'un grand nombre des artistes les plus réputés du pays, notamment Emily Carr, David Milne, Alfred Pellan, Paul-Émile Borduas, Jean Paul Riopelle, Jean Paul Lemieux, Alex Colville, Guido Molinari, Michael Snow, General Idea, Liz Magor, Geneviève Cadieux, Rodney Graham, Janet Cardiff & George Bures Miller, Jana Sterbak, Rebecca Belmore, David Altmejd, Mark Lewis, Steven Shearer, Shary Boyle et BGL.

L'exposition de Geoffrey Farmer, commandée par le Musée des beaux-arts du Canada, est produite en partenariat avec le Conseil des arts du Canada. La représentation canadienne à la Biennale Arte 2017 est rendue possible grâce au généreux soutien financier du commanditaire principal Banque Royale du Canada et du commanditaire majeur Aimia. Le Fonds de dotation des artistes canadiens à Venise, le gouvernement de la Colombie-Britannique, le Fonds Joy Thomson et le soutien philanthropique de plus de cinquante familles et particuliers canadiens par l'entremise de la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada ont également généreusement apporté leur soutien. Des remerciements particuliers vont aussi à la Catriona Jeffries Gallery de Vancouver et à la Casey Kaplan Gallery de New York pour leur appui et leur collaboration.

 

SOURCE Musée des beaux-arts du Canada

Renseignements : À l'attention des médias seulement : Amérique du Nord : Josée-Britanie Mallet, Agente principale, Relations publiques et médiatiques, Musée des beaux-arts du Canada, 613-990-6835/ bmallet@beaux-arts.ca; International : Catriona Collins, Pickles PR, +44 7719 357 114, Catriona@picklespr.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.