Le Parti Québécois dénonce l'attitude fermée du gouvernement libéral, qui refuse de tenir un BAPE sur le projet Oléoduc Énergie Est de TransCanada

QUÉBEC, le 13 juin 2014 /CNW Telbec/ - Le Parti Québécois dénonce vigoureusement l'attitude du gouvernement libéral, qui a refusé ce matin de débattre d'une motion demandant au ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques de tenir un BAPE itinérant sur l'ensemble du projet Oléoduc Énergie Est de TransCanada, incluant le port pétrolier de Cacouna.

Le porte-parole de l'opposition officielle en matière d'énergie et de ressources naturelles, Bernard Drainville, et le porte-parole en matière de développement durable et d'environnement, Sylvain Gaudreault, se disent inquiets du manque d'écoute et de transparence dont fait preuve le gouvernement libéral.

« Le ministre de l'Environnement ne semble pas vouloir connaître les impacts environnementaux du projet de TransCanada, alors que les élus, les citoyens, les groupes environnementaux, les unions municipales et les agriculteurs réclament d'une seule voix plus de transparence : en somme, ils veulent un minimum de respect et d'écoute. Le seul organisme légitime aux yeux des gens pour effectuer un travail indépendant et rigoureux d'information et de consultation, c'est le BAPE », a rappelé Bernard Drainville.

« Le ministre de l'Environnement aurait-il peur de consulter les Québécois? La protection des terres agricoles, les conséquences sur les bélugas, la lutte contre les changements climatiques et les impacts de potentiels déversements pétroliers sur les communautés sont des enjeux incontournables. Il est normal et juste que le Québec applique sa réglementation et assujettisse TransCanada à sa procédure d'évaluation environnementale », a ajouté Sylvain Gaudreault.

« Ce que nous souhaitons, c'est documenter l'ensemble des effets que ce projet aura sur nos communautés locales, ainsi que sur l'économie des secteurs du tourisme et de la pêche », ont indiqué quant à eux les députés de l'opposition officielle des régions du Bas-Saint-Laurent et de la Côte-Nord, Pascal Bérubé, Harold LeBel, Marjolain Dufour et Lorraine Richard. Notons que le Centre d'interprétation des mammifères marins et le Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent de Tadoussac ont eux aussi une opinion négative sur le projet d'aménagement d'un port pétrolier à Cacouna, en raison des effets néfastes appréhendés sur les écosystèmes marins.

Le Parti Québécois espère que le gouvernement libéral annoncera la tenue rapide d'un BAPE sur l'ensemble du projet d'oléoduc de TransCanada. Rappelons que la compagnie souhaite exporter la production pétrolière de l'Ouest canadien vers les marchés internationaux et prévoit construire à cette fin un oléoduc de près de 1000 km sur le territoire du Québec, en plus d'aménager un port pétrolier à Cacouna.

SOURCE : Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements :

Antonine Yaccarini
Attachée de presse
Aile parlementaire du Parti Québécois
418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.