Le nombre de dossiers d'insolvabilité continue d'augmenter par suite du ralentissement du secteur énergétique

Les répercussions de la chute des prix du pétrole enregistrée il y a un an continuent de se faire sentir dans les provinces productrices de pétrole et de gaz

TORONTO, le 8 juill. 2016 /CNW/ - Les syndics autorisés en insolvabilité (SAI) des provinces productrices de pétrole et de gaz au Canada constatent que le nombre de dossiers d'insolvabilité de consommateur continue de grimper en flèche, indique l'Association canadienne des professionnels de l'insolvabilité et de la réorganisation (ACPIR).

Selon les statistiques publiées récemment par le Bureau du surintendant des faillites, le nombre de faillites et de propositions de consommateur a augmenté de 3,3 % au cours de la période de 12 mois qui a pris fin le 30 avril.

L'augmentation du nombre de dossiers d'insolvabilité à l'échelle nationale est principalement attribuable à une hausse draconienne du nombre de faillites et de propositions de consommateur déposées en Alberta, en Saskatchewan et à Terre-Neuve-et-Labrador.

« Des milliers de canadiens sont touchés par la chute des prix du pétrole, qui ont atteint leur niveau le plus bas il y a environ un an, et les syndics en constatent les répercussions », affirme Ian Schofield, secrétaire du Conseil de l'ACPIR et syndic autorisé en insolvabilité en Saskatchewan.

En Alberta, principale province productrice de pétrole et de gaz au Canada, le nombre de dossiers d'insolvabilité de consommateur déposés au cours de la période de 12 mois terminée le 30 avril 2016 a augmenté de 32,5 % par rapport à la période correspondante de l'année précédente. Au cours de la même période, le nombre de dossiers d'insolvabilité a augmenté de 22,5 % en Saskatchewan et de 25,6 % à Terre-Neuve-et-Labrador, province qui a sa propre industrie pétrolière et gazière et qui est aussi un important bassin de travailleurs pour les provinces de l'Ouest.

« Il y a un lien étroit entre la perte d'emploi et l'insolvabilité. Lorsqu'une industrie qui emploie près de 300 000 personnes commence à ralentir, il y a inévitablement des mises à pied. Et bien souvent, de nombreuses personnes qui demeurent sans emploi pendant une longue période n'ont plus les moyens de payer leurs factures mensuelles », souligne M. Schofield. 

« Il faut un certain temps avant de ressentir toutes les répercussions des mises à pied - c'est pourquoi, un an après la chute des prix du pétrole, plus de 11 000 albertains ont déposé une procédure d'insolvabilité, comparativement à un peu plus de 8 000 l'année précédente. »

L'ACPIR invite les canadiens qui sont aux prises avec de graves difficultés financières en raison du ralentissement dans le secteur à s'adresser d'abord à un syndic autorisé en insolvabilité afin d'obtenir des conseils professionnels judicieux 

« La meilleure solution pour les canadiens qui connaissent de graves difficultés financières est de parler à un SAI », indique Mark Yakabuski, président et chef des opérations de l'ACPIR.

« Les SAI sont des professionnels qui peuvent prendre des mesures pour suspendre la plupart des procédures entreprises par les créanciers. Ils peuvent aussi expliquer aux consommateurs canadiens toutes les options qui s'offrent à eux pour rembourser leurs dettes. »

L'ACPIR est l'association nationale représentant près de 1 500 syndics autorisés en insolvabilité et membres associés à l'échelle du pays. Elle s'est engagée à donner une information de qualité sur les solutions qu'offrent les SAI pour venir en aide aux consommateurs et aux entreprises insolvables et elle veut aussi permettre à ses membres de se démarquer des fournisseurs de services non autorisés.

Les personnes souhaitant obtenir une entrevue avec un porte-parole de l'ACPIR peuvent communiquer avec la personne-ressource mentionnée ci-dessous.

SOURCE Association canadienne des professionnels de l'insolvabilité et de la réorganisation (ACPIR)

Bas de vignette : "The Canadian Association of Insolvency and Restructuring Professionals / L’Association canadienne des professionnels de l’insolvabilité et de la réorganisation (ACPIR) (Groupe CNW/Association canadienne des professionnels de l'insolvabilité et de la réorganisation (ACPIR))". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160708_C8817_PHOTO_FR_729511.jpg

Renseignements : Andrew Flynn, chef des communications, Association canadienne des professionnels de l'insolvabilité et de la réorganisation, 416-204-3242, poste 3563, andrew.flynn@cairp.ca

RELATED LINKS
http://www.cairp.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.