Le Mouvement Desjardins poursuit son développement d'affaires et termine son troisième trimestre avec des excédents de 414 millions $

La solidité de Desjardins est reconnue par l'agence Bloomberg News qui le classe au 13rang de son palmarès des 20 institutions bancaires les plus solides au monde

Faits saillants

Desjardins, une organisation performante et en croissance

  • Excédents avant ristournes aux membres de 414 M$ pour le troisième trimestre 2013 et de 1 179 M$ pour les neuf premiers mois de 2013.
  • Croissance, depuis le début de l'année 2013, de près de 7 % de l'actif qui atteint 210,0 G$.
  • Augmentation de 4,1 G$, ou de 4,8 %, des encours des prêts hypothécaires résidentiels depuis le 31 décembre dernier, les portant à 90,1 G$.
  • Ratio des fonds propres de catégorie 1a de 16,4 % démontrant la solidité financière du Mouvement Desjardins.
  • Maintenu au 4e rang du classement annuel des institutions bancaires les plus sûres en Amérique du Nord, et ce, devant toutes les banques américaines selon le magazine new-yorkais Global Finance.
  • Émissions par la Caisse centrale Desjardins, en octobre 2013, de 400 M$ et de 500 M$ US de billets à moyen terme respectivement sur les marchés canadiens et américains. 

Desjardins, un groupe financier coopératif au service de ses membres et des collectivités

  • Lancement de Desjardins Gestion de patrimoine, une offre « tout sous un même toit » où un conseiller est entouré d'experts en placement et investissement, en sécurité financière et en gestion privée.
  • Lancement de l'assurance vie Option autonomie, la première du genre au pays à procurer un revenu supplémentaire pour les personnes âgées qui ont besoin de soins à domicile.
  • Élaboration, à l'intention des organismes à but non lucratif à vocation humanitaire et communautaire, d'une offre de service unique, mieux adaptée à leur réalité.
  • Reconnu l'un des 100 meilleurs employeurs au Canada pour une troisième année consécutive par la firme Mediacorp Canada.

Principales données financières

BILAN ET RATIOS
(en millions de $ et en %) Au 30 septembre 2013 Au 31 décembre 2012
Actif (1) 210 048 $ 196 818 $
Capitaux propres(1) 17 292 $ 15 459 $
Ratio des fonds propres de catégorie 1a(2) 16,4 % s.o.  
Ratio des fonds propres totaux(2) 19,2 % 19,3 %
Ratio des prêts douteux bruts / prêts bruts 0,35 % 0,35 %

RÉSULTATS COMBINÉS
  Pour le trimestre terminé
le 30 septembre
Pour la période de neuf mois
terminé le 30 septembre
(en millions de $ et en %) 2013   2012(1) Variation 2013   2012(1) Variation
Revenus d'exploitation 2 994 $ 2 827 $ 5,9 % 8 792 $ 8 436 $ 4,2 %
Excédents avant ristournes aux membres 414 $ 419 $ (1,2) % 1 179 $ 1 197 $ (1,5) %
Rendement des capitaux propres 9,7 % 11,5 % -   9,6 % 11,3 % -  

APPORT AUX EXCÉDENTS CONSOLIDÉS
PAR SECTEURS D'ACTIVITÉ
  Pour le trimestre terminé
le 30 septembre
Pour la période de neuf mois
terminé le 30 septembre
(en millions de $ et en %) 2013   2012(1) Variation 2013   2012(1) Variation
Particuliers et entreprises 240 $ 226 $ 6,2 % 606 $ 600 $ 1,0 %
Gestion de patrimoine et Assurance de personnes 94   83   13,3   312   185   68,6  
Assurance de dommages 51   23   121,7   122   136   (10,3)  
Autres 29   87   (66,7)   139   276   (49,6)  
  414 $ 419 $ (1,2) % 1 179 $ 1 197 $ (1,5) %
(1) Les données de 2012 ont été retraitées conformément à la mise en application de nouvelles méthodes comptables entrées en vigueur le 1er janvier 2013.
(2) Les ratios de 2013 ont été établis selon la Ligne directrice sur les normes relatives à la suffisance du capital de base à l'intention des coopératives de services financiers émise par l'AMF sous Bâle III alors que ceux de 2012 sont en vertu de Bâle II.

COTES DE CRÉDIT DES TITRES ÉMIS
  DBRS STANDARD
& POOR'S
MOODY'S FITCH
Caisse centrale Desjardins        
  Court terme R-1 (élevé) A-1 P-1 F1+
  Moyen et long terme de premier rang AA A+ Aa2 AA-
Capital Desjardins inc.        
  Moyen et long terme de premier rang AA (faible) A A2 A+

Résultats du troisième trimestre de 2013

 

LÉVIS, QC, le 13 nov. 2013 /CNW Telbec/ - Au terme du troisième trimestre terminé le 30 septembre 2013, le Mouvement Desjardins, premier groupe financier coopératif du Canada et cinquième au monde, selon le classement du World Co-operative Monitor, enregistre des excédents avant ristournes aux membres de 414 M$, comparativement à 419 M$ au trimestre correspondant en 2012. Le rendement des capitaux propres se situe à 9,7 %, par rapport à 11,5 % au même trimestre en 2012. Cette diminution est principalement attribuable à l'émission de 1,5 G$ de parts de capital de la Fédération des caisses Desjardins du Québec.

« Ce trimestre a été marqué par une solide croissance de notre portefeuille de prêts, particulièrement celui des prêts hypothécaires, marché au sein duquel les caisses Desjardins continuent de se démarquer. Il en résulte notamment une importante hausse de près de 7 % de notre actif, qui atteint 210 milliards $, a déclaré la présidente et chef de la direction, Mme Monique F. Leroux. Tous les autres secteurs d'activité ont également contribué à ces résultats, entre autres, ceux des assurances de personnes et de dommages, où nos filiales font très bonne figure à l'échelle canadienne.  Desjardins poursuit donc son développement avec, en tête de ses priorités, la satisfaction de ses membres et clients en leur proposant une offre de service intégrée et adaptée à leurs besoins évolutifs. »

Les revenus d'exploitation sont de 2 994 M$, en hausse de 167 M$, ou de 5,9 %, par rapport au même trimestre en 2012.

La croissance du portefeuille de prêts a permis de maintenir le revenu net d'intérêt à 975 M$ pour ce trimestre, et ce, malgré la forte concurrence dans le marché, qui crée une compression des marges. La croissance des affaires liées aux activités d'assurance a généré une augmentation de 102 M$, ou de 8,0 %, des primes nettes qui atteignent 1 380 M$. Quant aux autres revenus d'exploitation, ils s'établissent à 639 M$, en hausse de 57 M$, ou de 9,8 %, par rapport au trimestre correspondant de 2012. Cette hausse résulte en partie de la croissance des activités de courtage, de la progression des activités de cartes de crédit et de financement au point de vente ainsi que de l'augmentation du volume d'actifs sous gestion.

Les revenus de placement diminuent de 388 M$ en raison principalement de la fluctuation de la juste valeur des actifs associés aux activités d'assurance de personnes supportant les passifs. Cette baisse est compensée par la variation des provisions techniques, entraînant une diminution des charges liées aux sinistres, prestations, rentes et variations des passifs des contrats d'assurance et d'investissements de 342 M$. La hausse des taux d'intérêt, à court et à moyen termes en 2013, en est la principale raison.

La dotation à la provision pour pertes sur créances s'élève à 76 M$ pour le troisième trimestre de 2013, en hausse de 26 M$, ou de 52,0 %, par rapport à celle du trimestre correspondant de 2012. La variation résulte de la croissance du portefeuille de prêts et d'un ajustement à la baisse de la provision collective, qui avait été comptabilisé en 2012, en raison de l'évolution des risques de crédit.

Les frais autres que d'intérêts atteignent 1 473 M$, en hausse de 74 M$, ou de 5,3 %, comparativement au troisième trimestre de 2012. Cette augmentation est notamment attribuable au développement soutenu des affaires, qui a fait croître la masse salariale, à laquelle s'ajoute l'indexation annuelle. Les frais autres que d'intérêts du troisième trimestre de 2013 tiennent également compte de l'intégration des frais d'exploitation de Qtrade Canada Inc. qui se chiffrent à 12 M$, et ce, à la suite d'une prise de participation dans cette entreprise au deuxième trimestre de 2013.

Quant à l'indice de productivité, établi au moyen du calcul du rapport entre les frais autres que d'intérêts et le revenu total, déduction faite des frais de sinistres, prestations, rentes et variations des passifs des contrats d'assurance et d'investissement, il s'est chiffré à 69,8 % pour le troisième trimestre, comparativement à 70,3 % au terme du même trimestre l'an dernier.

Les exigences accrues en matière de capitalisation résultant de l'évolution de la réglementation touchant l'ensemble des institutions financières dans le monde ainsi que le contexte de bas taux d'intérêt qui perdure et qui affecte notamment la rentabilité du réseau des caisses, incitent le Mouvement Desjardins à demeurer prudent dans la répartition de ses excédents. Ainsi, le montant provisionné pour les ristournes pour ce troisième trimestre se chiffre à 50 M$, comparativement à 73 M$ à la même période l'an dernier. Rappelons que cette provision est établie, non pas sur les excédents totaux du Mouvement, mais plutôt sur une partie des excédents des caisses, selon une proportion votée en assemblée générale de chaque coopérative d'épargne et de crédit. S'ajoute à ce montant la somme de 20 M$ remise à divers organismes sous forme de dons et commandites, incluant les bourses d'études. Ainsi, le retour à la collectivité totalise 70 M$ au terme de ce trimestre contre 90 M$ à la même période en 2012.

« Que ce soit par le biais de leur Fonds d'aide au développement du milieu, qui appuie la réalisation de nombreux projets structurants dans nos communautés, par la remise de bourses d'études à des étudiants ou encore l'attribution de dons et de commandites à divers organismes locaux, l'engagement des caisses dans leurs milieux respectifs est encore la plus belle manifestation de notre différence », a ajouté Mme Leroux.

Résultats des neuf premiers mois de 2013

Les excédents des neuf premiers mois atteignent 1 179 M$, comparativement à 1 197 M$, pour la période correspondante de 2012. Quant aux revenus d'exploitation, ils s'établissent à 8 792 M$, en hausse de 356 M$, ou de 4,2 %, par rapport aux neuf premiers mois de 2012.

Le revenu net d'intérêts se chiffre à 2 862 M$ pour les neuf premiers mois de 2013, soit un montant comparable à celui de la même période de l'an dernier, essentiellement en raison de la forte concurrence dans le marché. En effet, cette situation, combinée au contexte de faibles taux d'intérêts, entraîne une compression des marges bénéficiaires, particulièrement celles du réseau des caisses, et ce, malgré la croissance du portefeuille de prêts. La croissance des affaires liées aux activités d'assurance a généré une augmentation de 242 M$, ou de 6,4 %, des primes nettes lesquelles s'élèvent à 4 043 M$. Les autres revenus d'exploitation s'établissent à 1 887 M$, en hausse de 152 M$, ou de 8,8 %, par rapport aux neuf premiers mois de 2012.

Les revenus de placement diminuent de 1 350 M$ principalement en raison de la fluctuation de la juste valeur des actifs associés aux activités d'assurance de personnes supportant les passifs. Cette baisse est compensée par la variation des provisions techniques, entraînant une diminution de 1 197 M$ des charges liées aux sinistres, prestations, rentes et variations des passifs des contrats d'assurance et d'investissements. Ces variations proviennent principalement de la hausse des taux d'intérêt à court et moyen termes en 2013.

La dotation à la provision pour pertes sur créances s'élève à 204 M$ en hausse de 10 M$, ou de 5,2 %, par rapport à celle de 2012. Cette variation s'explique par la croissance du portefeuille de prêts, compensée partiellement par un ajustement à la baisse de la provision collective, qui avait été comptabilisé en 2012, en raison de l'évolution des risques de crédit.

Les frais autres que d'intérêts atteignent 4 534 M$, en hausse de 231 M$, ou de 5,4 %, comparativement aux neuf premiers mois de 2012, et ce, pour les mêmes raisons que celles présentées aux résultats du troisième trimestre. Notons également le renversement, en 2012, des provisions relatives au portefeuille de placements qui avait eu une incidence importante à la baisse sur les frais autres que d'intérêts.

Un actif de 210,0 G$, en hausse de 6,7 %

Au 30 septembre 2013, l'actif total du Mouvement Desjardins atteint 210,0 G$, en hausse de 13,2 G$, ou de 6,7 %, depuis le 31 décembre 2012. Cette progression soutenue provient de la demande de crédit comme en témoigne la croissance du portefeuille de prêts depuis le début de l'année 2013.

Au 30 septembre 2013, l'encours du portefeuille de prêts, net de la provision pour pertes sur prêts, totalise 138,8 G$, en hausse de 6,2 G$, ou de 4,7 %, depuis le 31 décembre 2012. En effet, les prêts hypothécaires résidentiels, qui composent 64,7 % du portefeuille de crédit total, se sont accrus de 4,1 G$, ou de 4,8 %, au terme des neuf premiers mois de 2013, pour atteindre 90,1 G$. Cette croissance a été réalisée malgré un contexte de forte concurrence et le ralentissement du marché de l'habitation au Québec et en Ontario au cours de cette période.

Les prêts aux entreprises et aux gouvernements, quant à eux, ont progressé de 1,4 G$, ou de 4,8 %, pendant la même période, pour atteindre 29,9 G$ au terme des neuf premiers mois de 2013.

Un portefeuille de prêts d'excellente qualité

Le Mouvement Desjardins continue de présenter un portefeuille de prêts d'excellente qualité. En effet, au terme de ce troisième trimestre, l'encours des prêts douteux bruts se chiffre à 485 M$, en légère hausse de 19 M$, comparativement au 31 décembre 2012. Au 30 septembre 2013, le ratio des prêts douteux bruts, en pourcentage du portefeuille total de prêts bruts, s'établit à 0,35 %, identique au ratio obtenu au 31 décembre 2012. Il demeure toujours l'un des meilleurs du secteur bancaire du Canada.  

La collecte d'épargne progresse

Au 30 septembre 2013, l'encours des dépôts du Mouvement Desjardins s'élève à 135,4 G$, en hausse de 5,8 G$, ou de 4,5 %, depuis le 31 décembre 2012. L'épargne en provenance des particuliers, qui totalise 85,2 G$, s'est accrue de 737 M$, ou de 0,9 % et elle représente 62,8 % du portefeuille total de dépôts.

Les dépôts en provenance des entreprises et des gouvernements, pour leur part, ont augmenté de 4,4 G$, ou de 10,3 %, depuis la fin de 2012, pour s'établir à 47,5 G$ au 30 septembre 2013. Dans le cas des dépôts provenant des institutions de dépôts et d'autres sources, leur encours se chiffre à 2,8 G$ à la même date, en hausse de 645 M$, ou de 29,6 %, au terme des neuf premiers mois de 2013.

Une solide base de capital

Malgré l'entrée en vigueur des règles de capitalisation de Bâle III, le Mouvement Desjardins continue d'être parmi les institutions financières les mieux capitalisées du Canada. Ainsi, ses ratios des fonds propres de la catégorie 1a et totaux sont de 16,4 % et de 19,2 % au 30 septembre 2013. Le ratio des fonds propres de catégorie 1a se situe au-dessus de l'objectif de 15 % que s'est fixé Desjardins. Les ratios des fonds propres de première catégorie et totaux au 31 décembre 2012 étaient de 16,8 % et de 19,3 % respectivement, en vertu du cadre réglementaire de Bâle II.

Résultats sectoriels

Particuliers et Entreprises

Résultats du troisième trimestre de 2013

Pour le troisième trimestre de 2013, les excédents avant ristournes aux membres du secteur Particuliers et Entreprises, fort d'un vaste réseau de caisses proches de leurs membres et clients, sont de 240 M$, en hausse de 14 M$, ou de 6,2 %, par rapport au même trimestre en 2012. Cette augmentation est essentiellement attribuable à la progression des affaires liées aux activités de crédit, jumelée à un contrôle serré des frais autres que d'intérêts.

« Conscients des besoins particuliers de la clientèle des jeunes, nous avons développé à son intention le Plan financier jeunesse, qui comprend un bilan financier et une liste de projets propres aux jeunes de 18 à 30 ans, a précisé Mme Leroux. Soulignons aussi l'annonce récente de la création de plus de 350 emplois à Trois-Rivières où sera situé notre troisième centre d'appels, permettant d'améliorer la prestation de service aux membres des caisses. »

« D'autre part, d'ajouter Mme Leroux, la pérennité des entreprises représente toujours un enjeu important. C'est ainsi que nous avons multiplié les occasions d'accompagner les entrepreneurs dans leurs projets de transfert d'entreprise, favorisant ainsi la propriété locale de celles-ci et le maintien de précieux emplois dans nos régions. De plus, nous avons élaboré, à l'intention des organismes à but non lucratif à vocation humanitaire et communautaire, une offre de service unique et mieux adaptée à leur réalité. »

Les revenus d'exploitation totalisent 1 377 M$, en hausse de 47 M$. Le revenu net d'intérêts a légèrement augmenté de 8 M$, maintenu par la croissance de l'encours de l'ensemble du portefeuille de prêts de 7,9 G$, ou de 6,2 %, depuis un an. Cela malgré, d'une part, la forte concurrence dans le marché qui crée une compression des marges et, d'autre part, les faibles taux d'intérêt qui ont eu une incidence négative sur le revenu net d'intérêts. Quant  aux autres revenus d'exploitation, ils ont augmenté de 39 M$, ou de 9,7 %, comparativement au troisième trimestre de 2012. Cette hausse s'explique principalement par la croissance des activités de cartes de crédit et de financement au point de vente, la progression des ventes dans le réseau des caisses de divers produits de Desjardins, conçus par leurs filiales, ainsi que par l'augmentation des revenus liés à différents programmes.

La dotation à la provision pour pertes sur créances s'élève à 76 M$ pour le troisième trimestre de 2013, en hausse de 26 M$, ou de 52,0 %, par rapport à celle du trimestre correspondant de 2012. Cette variation s'explique par la croissance du portefeuille de prêts et par un ajustement à la baisse de la provision collective, qui avait été comptabilisé en 2012 en raison de l'évolution des risques de crédit.

Les frais autres que d'intérêts s'élèvent à 1 000 M$, une augmentation de 14 M$, ou de 1,4 %, comparativement à la même période en 2012.

Résultats des neuf premiers mois de 2013

Les excédents avant ristournes aux membres attribuables au secteur Particuliers et Entreprises pour les neuf premiers mois de 2013 sont de 606 M$ et sont comparables à la même période en 2012.

Les revenus d'exploitation totalisent 4 037 M$, en hausse de 67 M$, ou de 1,7 %, en lien avec la croissance des activités.

Gestion de patrimoine et Assurance de personnes

Résultats du troisième trimestre de 2013

Les excédents nets du trimestre sont de 94 M$, soit une augmentation de 11 M$, ou de 13,3 %, par rapport à la période correspondante de 2012. Cette hausse est essentiellement attribuable aux activités d'assurance de personnes.

« Plus récemment, nous avons lancé Desjardins Gestion de patrimoine, une nouvelle offre grâce à laquelle on peut trouver dans chaque caisse toute l'expertise requise en matière de placements, d'investissement, en sécurité financière ainsi qu'en gestion privée, a précisé Mme Leroux. Ce secteur a aussi développé au cours du trimestre de nouveaux produits d'assurance et d'épargne en réponse aux besoins exprimés par nos membres et clients.»

Les revenus d'exploitation s'établissent à 1 141 M$, en hausse de 102 M$, ou de 9,8 %, par rapport au troisième trimestre de 2012. Les revenus de primes nettes d'assurance et de rentes ont atteint 888 M$ pour le troisième trimestre de 2013, comparativement à 828 M$ pour la même période en 2012, soit une hausse de 7,2 %. Plus particulièrement, les primes nettes d'assurance ont affiché une hausse de 9,4 %, atteignant 847 M$. La croissance de ces primes provient essentiellement des activités d'assurance collective, dont l'augmentation a totalisé 67 M$.

Les autres revenus d'exploitation ont progressé de 42 M$, ou de 20,0 %, en raison des revenus provenant de la vente de services de courtage générés par Qtrade Canada Inc. et de la croissance de l'actif moyen sous gestion provenant de la vente de différents produits.

Les revenus de placement sont en baisse de 360 M$ en raison de la fluctuation de la juste valeur des actifs associés aux activités d'assurance de personnes supportant les passifs. Cette baisse est compensée par la variation des provisions techniques entraînant une diminution de 326 M$ des charges liées aux sinistres, prestations, rentes et variations des passifs des contrats d'assurance et d'investissement. Ces variations s'expliquent principalement par la hausse des taux d'intérêt à court et moyen termes en 2013.

Les frais autres que d'intérêts atteignent 431 M$, soit une progression de 41 M$, ou de 10,5 %, par rapport au trimestre correspondant de 2012. Cette hausse résulte principalement d'une augmentation de 11 M$ de la rémunération versée aux caisses, de l'augmentation des salaires et des avantages sociaux ainsi que de l'intégration des frais d'exploitation de 15 M$, découlant de la prise de participation dans Qtrade Canada Inc.

Résultats des neuf premiers mois de 2013

Les excédents nets des neuf premiers mois sont de 312 M$, soit une augmentation de 127 M$, ou de 68,6 %, par rapport à la période correspondante de 2012.

Les revenus d'exploitation ont crû en raison d'une augmentation des revenus de primes nettes de 123 M$ et des revenus provenant de QTrade Canada Inc. Notons également que la variation des revenus de placement occasionnée par la fluctuation des taux d'intérêt est compensée par celle des charges liées aux sinistres, prestations, rentes et variations des passifs des contrats d'assurances et d'investissement, s'expliquant par les mêmes raisons que pour le trimestre.

Assurance de dommages

Résultats du troisième trimestre de 2013

Les excédents nets provenant de ce secteur atteignent 51 M$, soit une hausse de 28 M$, ou de 121,7 %, comparativement au résultat obtenu au trimestre correspondant de 2012. Ce trimestre se caractérise par la croissance des revenus de primes ainsi que par l'amélioration du taux de sinistralité.

« Notre compagnie d'assurance de dommages a, une fois de plus, mis nos valeurs coopératives de l'avant, s'est réjouie Mme Leroux. Grâce à une entente qu'elle a signée avec la Croix-Rouge, Desjardins Assurances permettra à nos membres qui ne détiennent pas d'assurance habitation et qui sont victimes d'un sinistre majeur, d'être référés par les bénévoles de la Croix-Rouge au Fonds Desjardins d'assistance. Dans le même esprit, Western Financial Group, qui exploite un vaste réseau de courtage dans l'Ouest canadien, a apporté une contribution substantielle à la Western Communities Foundation. »

Les revenus d'exploitation totalisent 596 M$, en hausse de 55 M$. Cette croissance s'explique par la progression de 44 M$, ou de 8,7 %, des revenus de primes nettes, générée par le nombre croissant de polices émises. Cette augmentation est le fruit de multiples initiatives de croissance dans l'ensemble des segments de marché et des régions.

Quant aux revenus de placement, ils ont diminué de 14 M$, par rapport à ceux enregistrés au terme de la même période en 2012.

Le taux de sinistralité des assureurs de dommages du secteur passe de 77,5 % au troisième trimestre de 2012 à 71,1 % pour la même période en 2013. Cette amélioration du taux s'explique principalement par une diminution du coût des sinistres, et ce, malgré la tragédie de Lac-Mégantic, les inondations survenues à Toronto de même que les fortes pluies et vents violents qui se sont abattus sur le Québec et qui ont marqué le trimestre. Rappelons que les conditions climatiques difficiles survenues au Québec au cours du troisième trimestre de 2012 avaient entraîné un nombre de réclamations plus important pour cette période.

Les frais autres que d'intérêts s'élèvent à 183 M$ pour le troisième trimestre, en hausse de 20 M$, ou de 12,3 %, par rapport à la même période l'an dernier. Cette hausse est principalement attribuable à la croissance des affaires du secteur qui a engendré une hausse des salaires et avantages sociaux et de l'ensemble des autres frais, notamment les commissions.

Résultats des neuf premiers mois de 2013

Les excédents nets provenant de ce secteur atteignent 122 M$, soit une baisse de 14 M$, ou de 10,3 %, comparativement au résultat obtenu pour la même période en 2012.

Les revenus d'exploitation ont crû en raison d'une progression de 128 M$, ou de 8,8 %, des revenus de primes nettes. Cette augmentation est le fruit de multiples initiatives de croissance dans l'ensemble des segments de marché et des régions.

Autres

Résultats du troisième trimestre de 2013

Les excédents nets découlant des activités regroupées sous la rubrique Autres s'établissent à 29 M$ pour le troisième trimestre de 2013, comparativement à 87 M$ pour la même période en 2012. Les excédents sont attribuables, entre autres, à la variation positive de la juste valeur du portefeuille des BTAA nette des positions de couverture, aux activités de trésorerie, aux excédents provenant des placements du Fonds de sécurité Desjardins ainsi que par les incidences nettes favorables liées aux variations de la juste valeur des dérivés associés aux activités de couverture.

Résultats des neuf premiers mois de 2013

Les excédents nets totalisent 139 M$ au terme des neuf premiers mois, en comparaison de 276 M$ pour la période correspondante de 2012. Notons qu'un ajustement des provisions relatives au portefeuille de placements avait eu un impact favorable sur les excédents nets de 2012. 

À propos du Mouvement Desjardins

Le Mouvement Desjardins est le cinquième groupe financier coopératif dans le monde, avec un actif de 210 milliards de dollars. Pour répondre aux besoins diversifiés de ses membres et clients, particuliers comme entreprises, sa gamme complète de produits et services est offerte par son vaste réseau de points de service, ses plateformes virtuelles et ses filiales présentes à l'échelle canadienne. Considéré plus solide que toutes les banques américaines par le magazine Global Finance et l'agence d'information financière Bloomberg, Desjardins affiche des ratios de capital et des cotes de crédit parmi les meilleurs de l'industrie. La nature coopérative des caisses fait en sorte que leurs excédents demeurent dans les collectivités qu'elles servent, contribuant ainsi à leur développement.

Mise en garde sur les énoncés prospectifs

Certains énoncés qui figurent dans le présent communiqué de presse peuvent constituer des énoncés prospectifs. De par leur nature, les énoncés prospectifs sont assujettis à des risques et incertitudes inhérents de nature générale ou spécifique et reposent sur diverses hypothèses en conséquence desquelles les résultats ou événements réels pourraient différer sensiblement des attentes exprimées ou sous-entendues dans ces énoncés prospectifs. Divers facteurs, indépendants de la volonté du Mouvement Desjardins, peuvent influer sur la justesse des énoncés prospectifs qui peuvent être mentionnés dans ce communiqué de presse. Bien que le Mouvement Desjardins soit d'avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, il ne peut garantir que ces attentes se révéleront exactes. Le Mouvement Desjardins déconseille aux lecteurs de se fier indûment aux énoncés prospectifs pour prendre des décisions. Le Mouvement Desjardins ne s'engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs qui peuvent être faits à l'occasion par lui ou en son nom, à l'exception de ce qui est exigé en vertu des lois applicables sur les valeurs mobilières.

Pour une information financière détaillée, consultez le rapport de gestion sur le site d'information SEDAR.


 

 

SOURCE : Le Mouvement des caisses Desjardins

Renseignements :

(à l'intention des journalistes uniquement) :

André Chapleau
Porte-parole
Mouvement Desjardins
514 281-7229 --1 866 866-7000, poste 7229
media@desjardins.com 

Daniel Dupuis, CPA, CA
Premier vice-président Finances et
chef de la direction financière
Mouvement Desjardins

Profil de l'entreprise

Le Mouvement des caisses Desjardins

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.