Le Mouvement Desjardins connaît une solide performance à son quatrième trimestre et enregistre des excédents de 1 582 millions $ pour l'exercice financier 2011

Le revenu total de l'exercice 2011 est en hausse de 14,4 %, l'actif augmente de 6,3 % et la capitalisation demeure l'une des meilleures de l'industrie

LÉVIS, QC, le 24 févr. 2012 /CNW Telbec/ -

Faits saillants

  • Excédents avant ristournes aux membres de 427 M$ au quatrième trimestre et de 1 582 M$ au terme de l'exercice financier 2011.
  • Retour aux membres et à la collectivité de 401 M$, incluant la charge pour ristournes, les commandites, les dons et les bourses d'études.
  • Ratio de capital de première catégorie de 17,3 % démontrant la solidité financière du Mouvement Desjardins (www.desjardins.com).
  • Reconnu mondialement comme étant une institution financière aux assises solides, avec des cotes de crédit parmi les meilleures de l'industrie au Canada.
  • Croissance de 6,3 % de l'actif total pour atteindre 190,1 G$ au 31 décembre 2011.
  • Augmentation de 5,2 G$ des encours des prêts hypothécaires résidentiels depuis un an, les portant à 79,7 G$.
  • Portefeuille de prêts de qualité avec un ratio de prêts dépréciés bruts de 0,41 %.
  • Hausse de la collecte d'épargne de 7,6 % qui s'établit à 123,4 G$.
  • Croissance des biens administrés de 6,2 G$ depuis un an pour totaliser 283,3 G$.
  • Forte croissance des activités de Western Financial Group, société de services financiers exerçant ses activités dans l'Ouest canadien, acquise le 15 avril 2011.
  • Acquisition le 5 octobre 2011, de Financière MGI, spécialisée en courtage de fonds communs de placement.
  • Entente en vue de l'acquisition du portefeuille de cartes privatives des magasins Staples/Bureau en gros au Canada.
  • Reconnu parmi les 10 meilleurs employeurs au Canada en 2012.
  • Mise en œuvre du programme Coopmoi voué à l'éducation financière et à la coopération.
  • Lancement de l'Année internationale des coopératives, proclamée par l'ONU.
  • Ouverture d'un bureau de représentation à Paris, en janvier 2012.

RÉSULTATS COMBINÉS
  Pour l'exercice
terminé le 31 décembre
Pour le trimestre terminé
le 31 décembre
(Données non auditées,
en millions de $ et en %)
2011 2010 Variation 2011 2010 Variation
Revenu net d'intérêts 3 921 $ 3 892 $ 0,7 % 1 007 $ 982 $ 2,5 %
Primes nettes 4 851 $ 4 360 $ 11,3 % 1 221 $ 1 181 $ 3,4 %
Excédents avant ristournes aux membres 1 582 $ 1 386 $ 14,1 % 427 $ 171 $ 149,7 %
Rendement des capitaux propres 12,2 % 12,2 %   11,9 % 5,6 %  

Principales données financières

Le Mouvement Desjardins a adopté en 2011 les normes internationales d'information financière (IFRS) à titre de référentiel comptable pour la préparation de ses états financiers. Ce passage n'a pas eu d'incidence significative sur ses résultats financiers et ses activités. Notons que les données comparatives de 2010 ont été ajustées à la suite de ce changement.

BILAN ET RATIOS
  Au 31 décembre 2011 Au 31 décembre 2010
Actif (1) 190 137 $ 178 931 $
Capitaux propres 14 027 $ 12 156 $
Ratio du capital de première catégorie (1) 17,3 % 17,7 %
Ratio du capital total (1) 19,3 % 18,7 %
Ratio des prêts dépréciés bruts / prêts bruts 0,41 % 0,43 %

(1) Les ratios de capital réglementaire de 2011, tel que requis par l'Autorité des marchés financiers, sont calculés à partir des données financières établies selon les IFRS. Ceux de 2010 ont été calculés à partir des données financières établies selon les PCGR du Canada.

Au terme du quatrième trimestre se terminant le 31 décembre 2011, le Mouvement Desjardins, premier groupe financier coopératif du Canada, enregistre des excédents avant ristournes aux membres de 427 M $ comparativement à 171 M$ au trimestre correspondant de 2010. Il est à noter que des éléments particuliers avaient affecté la rentabilité du quatrième trimestre de 2010. Le rendement des capitaux propres se situe à 11,9 % par rapport à 5,6 % au même trimestre en 2010.

« Tant notre réseau de caisses que nos secteurs d'affaires ont connu une solide performance au quatrième trimestre, a déclaré la présidente et chef de la direction, Mme Monique F. Leroux. Les efforts consentis à tous les niveaux de l'organisation nous permettent d'afficher en fin d'année des excédents qui témoignent de la croissance vigoureuse de notre groupe financier. »

Tout au cours du quatrième trimestre, le réseau des caisses, les Services de cartes Desjardins et les filiales d'assurance ont connu une bonne croissance de leur volume d'affaires, permettant à Desjardins de poursuivre son développement dans ses différents segments de marché. La croissance des excédents du trimestre est aussi attribuable à des revenus d'activités de Trésorerie et de placements.

« Ces résultats, a ajouté Mme Leroux, Desjardins les doit à l'engagement de dizaines de milliers de dirigeants élus et d'employés au service de nos millions de membres et clients. Aussi, nous sommes fiers des nombreuses reconnaissances reçues, particulièrement celle qui nous place parmi les 10 meilleurs employeurs au pays pour l'année 2012. »

Résultats de l'exercice financier 2011

Pour l'exercice financier 2011, les excédents avant ristournes aux membres atteignent 1 582 M$, soit une hausse de 196 M$, ou de 14,1 %, par rapport à l'année 2010. Le rendement des capitaux propres se situe à 12,2 %, identique à celui de l'année 2010.

« En 2011, Desjardins a connu une croissance dans tous ses secteurs d'affaires, a accru sa base de membres et clients de même que ses effectifs et a étendu davantage son réseau de services financiers grâce, notamment, à des acquisitions dans l'Ouest canadien, a précisé Mme Leroux. Nos caisses, pour leur part, ont continué de contribuer activement à la vitalité de leurs milieux et de soutenir les économies locales. Fidèles à notre mission, nous avons lancé avec succès notre vaste programme Coopmoi, voué à l'éducation financière et à la coopération. Nous entendons enfin poursuivre nos efforts en 2012, Année internationale des coopératives, pour faire rayonner davantage la coopération et démontrer sa pertinence et sa contribution dans une économie plurielle. »

Le Mouvement Desjardins favorise une approche qui lui permet d'appliquer un partage des excédents assurant un sain équilibre entre son développement, sa capitalisation et sa pérennité. Ainsi, pour l'exercice financier 2011, la charge pour ristournes aux membres, calculée à partir des excédents réalisés par le réseau des caisses, s'élève à 320 M$ comparativement à 299 M$ en 2010. De plus, une somme de 81 M$ a été retournée à la collectivité sous forme de commandites, de dons et bourses d'études. En tout, les ristournes individuelles et collectives totalisent 401 M$.

« Comme à chaque année, une partie de ces excédents viendra consolider notre capitalisation, gage de sécurité dans une économie encore fragile. Une base de capital renforcée contribuera également à assurer notre croissance en nous permettant d'accompagner nos membres et clients dans leurs projets. Nous allons également consentir d'importants investissements dans les technologies de l'information afin d'offrir des services répondant aux attentes toujours plus élevées de nos membres et clients », a expliqué Mme Leroux.

Revenu total en hausse de 14,4 %

Le revenu total, constitué du revenu net d'intérêts, des primes nettes et des autres revenus, se chiffre à 13 206 M$, en hausse de 1 663 M$, ou de 14,4 %, comparativement à la même période en 2010. Le revenu net d'intérêts, provenant surtout du secteur Particuliers et Entreprises, est demeuré relativement stable comparativement à celui de l'année 2010 atteignant 3 921 M$. Les primes nettes ont crû de 11,3 %, pour atteindre 4 851 M$, croissance provenant, à la fois des secteurs de l'assurance de personnes et de l'assurance de dommages.

Les autres revenus se chiffrent à 4 434 M$, une croissance de 1 143 M$, ou de 34,7 %. La hausse résulte principalement de la variation de la juste valeur de placements. Celle-ci a été compensée en grande partie par l'augmentation des provisions techniques associées aux activités d'assurance de personnes. Elle s'explique également par un apport de 106 M$ provenant de la consolidation des activités de Western Financial Group, acquise en cours d'année.

Les charges liées aux sinistres, prestations, rentes et variations des passifs des contrats d'assurance et d'investissement s'élèvent à 5 292 M$, en hausse de 1 156 M$, ou de 27,9 %, par rapport à l'exercice financier 2010. Cette variation résulte principalement des provisions techniques plus élevées contenues dans le poste « Passifs des contrats d'assurance et d'investissement », qui inclut la fluctuation à la hausse de la juste valeur des placements. De plus, la croissance des affaires a fait augmenter la charge relative aux prestations.

Les frais autres que d'intérêts totalisent 5 624 M$ par rapport à 5 380 M$ pour la même période en 2010, une hausse de 244 M$, ou de 4,5 %, provenant essentiellement des sommes de 85 M$ investies dans les technologies de l'information, de la consolidation des activités de Western Financial Group qui représente 122 M$ ainsi que de la croissance annuelle des salaires et des avantages sociaux majorés de l'indexation.

Quant à l'indice de productivité, établi en calculant le rapport entre les frais autres que d'intérêts sur le revenu total, déduction faite des frais de sinistres, prestations, rentes et variations des passifs des contrats d'assurance et d'investissement, il s'élève à 71,1 % pour l'exercice 2011, comparativement à 72,6 % pour la même période l'an dernier.

Un portefeuille de prêts d'excellente qualité

Le portefeuille de prêts du Mouvement Desjardins demeure d'excellente qualité. En effet, l'encours des prêts dépréciés bruts se chiffre à 520 M$ au 31 décembre 2011, comparativement à 512 M$ à la fin de 2010. Le ratio des prêts dépréciés bruts, en pourcentage du total du portefeuille de prêts bruts, s'établit à 0,41 % au 31 décembre 2011, soit une amélioration par rapport au ratio de 0,43 % à la même date l'an dernier. Soulignons également que les prêts garantis par des gouvernements et d'autres organismes publics et parapublics représentent 28,9 % du portefeuille total des prêts bruts.

Un actif de 190,1 G$, en hausse de 6,3 %

Au 31 décembre 2011, l'actif total du Mouvement Desjardins s'établit à 190,1 G$, en hausse de 11,2 G$, ou de 6,3 %, depuis un an, comparativement à une progression de 21,5 G$, ou de 13,6 %, observée à la fin de 2010. Malgré le contexte d'incertitude économique au Canada et ailleurs dans le monde, l'expansion du Mouvement s'est donc poursuivie en 2011 grâce à l'accroissement de l'encours du portefeuille de prêts et de ses valeurs mobilières.

Au 31 décembre 2011, le portefeuille de prêts, net de la provision pour pertes sur prêts, s'est accru de 6,9 G$, ou de 5,8 %, sur une base annuelle, pour atteindre 125,2 G$, comparativement à une hausse de 8,0 G$, ou de 7,2 %, observée en 2010 alors que le contexte économique était plus favorable.

Le financement consenti aux particuliers, qui comprend les prêts hypothécaires résidentiels, les prêts à la consommation, les avances sur cartes de crédit et les autres prêts personnels, représente une grande proportion du portefeuille de prêts. En effet, au 31 décembre 2011, il accapare 77,7 % de l'ensemble du portefeuille, une part légèrement plus élevée que celle observée à la fin de 2010. Plus spécifiquement, à 97,7 G$ à la fin de décembre 2011, l'encours des prêts aux particuliers a augmenté de 5,7 G$, ou de 6,2 % annuellement, comparativement à une croissance de 7,4 G$, ou de 8,7 %, en 2010. Cet écart s'explique notamment par le recul de la construction résidentielle et de la revente de résidences existantes au Québec.

Par ailleurs, le Mouvement Desjardins est également très actif dans le financement destiné aux entreprises et aux gouvernements. Les prêts en cours dans ce secteur, qui totalisent 27,9 G$ au 31 décembre 2011, ont crû de 1,2 G$, ou de 4,4 %, sur une base annuelle, en regard d'une majoration de 518 M$, ou de 2,0 %, observée en 2010.

La collecte d'épargne progresse de 7,6 %

Au 31 décembre 2011, la collecte des dépôts est demeurée vigoureuse pour totaliser 123,4 G$, en hausse de 8,7 G$, ou de 7,6 % sur une base annuelle, comparativement à une majoration de 8,5 G$, ou de 8,0 % en 2010.

La composition du portefeuille de dépôts du Mouvement Desjardins est pratiquement demeurée la même en 2011. L'épargne confiée par ses membres et ses clients - particuliers, entreprises et gouvernements - représente encore sa principale source de fonds pour assurer la croissance de ses activités. Cette base représente à elle seule 90,3 % de son passif dépôts au 31 décembre 2011, contre une proportion de 90,6 % observée à la fin de 2010. Les dépôts provenant des particuliers, qui s'établissent à 82,5 G$ à la fin de 2011, se sont accrus de 3,7 G$, ou de 4,7 % annuellement, contre une hausse de 3,3 G$, ou de 4,4 % enregistrée un an plus tôt.

Le climat peu favorable au développement des affaires en 2011, résultant de la grande volatilité des marchés boursiers dans le monde, a affecté la vente de produits d'épargne hors bilan. Ainsi, l'encours des produits d'épargne hors bilan administrés et gérés par Desjardins pour ses membres et clients totalise 48,6 G$ au 31 décembre 2011, en hausse de 160 M$, ou de 0,3 %, depuis un an, comparativement à une croissance de 6,1 G$, ou de 14,4 % enregistrée à la fin de 2010.

Une solide base de capital 

Le Mouvement Desjardins compte parmi les institutions financières les mieux capitalisées du Canada : ses ratios de capital de première catégorie et total, évalués conformément au cadre réglementaire (Bâle II), atteignent respectivement 17,3 % et 19,3 % au terme de l'exercice financier 2011, comparativement à 17,7 % et 18,7 % au 31 décembre 2010. Le Mouvement Desjardins jouit donc toujours d'une excellente capitalisation, son ratio de capital de première catégorie se situant au-dessus de son objectif de 15 %. Le haut niveau de capital de première catégorie témoigne ainsi de la solidité financière de Desjardins, même dans un environnement économique plus difficile.

Un approvisionnement de fonds stable et diversifié 

Afin de maintenir un approvisionnement de fonds stable, le Mouvement Desjardins s'assure de diversifier ses sources de financement provenant des marchés financiers institutionnels. Ainsi, il fait régulièrement appel aux marchés monétaires canadien et internationaux lorsque les conditions sont favorables. Il conclut occasionnellement des émissions publiques et privées de billets à terme sur tous ces marchés.

Ainsi, la Caisse centrale Desjardins a procédé, au cours de l'exercice 2011, à l'émission de titres de dettes sur différents marchés. Une première émission de 500 M$ de billets de dépôt à moyen terme a été réalisée sur le marché canadien, suivie d'une émission d'obligations sécurisées sur le marché américain, pour une valeur de 1,0 G $US. Celle-ci, la première du genre pour le Mouvement Desjardins, a été très bien reçue par les investisseurs.

La Caisse centrale Desjardins est toujours présente dans le marché de la titrisation de créances hypothécaires garanties par le gouvernement fédéral dans le cadre du Programme de la Fiducie du Canada pour l'habitation. Sa participation aux nouvelles émissions du programme en 2011 a été de l'ordre de 1,5 G$. L'objectif du programme est d'obtenir une source de financement à long terme au plus bas coût sur le marché.

Résultats sectoriels

Particuliers et Entreprises

Le secteur Particuliers et Entreprises offre aux membres et aux clients du Mouvement Desjardins une vaste gamme de produits et de services financiers courants distribués principalement par l'entremise du réseau des caisses. Il rend également ses produits disponibles au moyen de réseaux complémentaires.

Pour le quatrième trimestre 2011, les excédents avant ristournes aux membres attribuables au secteur Particuliers et Entreprises sont de 290 M$, soit une hausse de 55 M$, ou de 23,4 %, par rapport à la même période en 2010.

Le revenu total du secteur a crû de 132 M$, ou de 10,4 %, s'élevant à 1 405 M$. Le revenu net d'intérêts, pour sa part est en baisse de 12 M$ ou de 1,2 %, attribuable principalement aux faibles taux d'intérêts. Quant aux autres revenus, ils sont en progression de 144 M$, ou de 46,3 %.

Résultats de l'exercice

Au terme de l'exercice financier 2011, les excédents avant ristournes aux membres de ce secteur sont de 987 M$, soit une hausse de 5,7 %, ou de 53 M$, par rapport à la même période en 2010.

Le revenu total a crû de 222 M$, ou de 4,2 %, s'élevant à 5 454 M$. Ces résultats incluent une hausse du revenu net d'intérêts de 36 M$, ou de 1,0 %, générés en partie par la croissance des encours de crédit hypothécaire et de cartes de crédit. À cela s'ajoute l'augmentation des engagements de crédit de 1,4 G$ pour le secteur de la grande entreprise qui témoigne de la justesse de nos stratégies de développement. La croissance de 237 M$ du volume moyen du segment de la moyenne entreprise et celle des dépôts provenant des clients des services bancaires expliquent aussi la hausse du revenu net d'intérêts.

Quant aux autres revenus, ils affichent une hausse de 186 M$, ou de 12,0 %, grâce à l'augmentation des ventes, dans le réseau des caisses, de produits conçus par les filiales, à la croissance des affaires sur cartes de crédit et à celle de l'encours des actifs sous gestion.

La dotation à la provision pour pertes sur créances a augmenté de 32 M$, ou de 15,7 %, par rapport à ce qu'elle était au terme de l'exercice 2010. Cet écart découle principalement de la hausse des encours des prêts.

Les frais autres que d'intérêts ont progressé de 105 M$, soit 2,8 %, comparativement à la même période de 2010. Cette variation s'explique entre autres par une augmentation des sommes consacrées aux investissements en technologies de l'information, au développement pancanadien, au programme Coopmoi ainsi que par l'augmentation des frais du programme de BONIDOLLARS. Cette faible progression des frais autres que d'intérêts illustre la gestion rigoureuse des coûts appliquée par ce secteur et par le réseau des caisses.

Gestion du patrimoine et Assurance de personnes

Le secteur Gestion du patrimoine et Assurance de personnes propose aux membres et aux clients de Desjardins une gamme de services conseils et produits adaptés aux besoins évolutifs de gestion des avoirs et de sécurité financière des particuliers. Ces produits sont distribués par l'entremise du réseau des caisses et par des réseaux complémentaires.

Pour le quatrième trimestre 2011, les excédents du secteur Gestion du patrimoine et Assurance de personnes sont de 105 M$, en hausse de 61 M$, ou de 138,6 %, comparativement à la même période en 2010.

Le revenu total du secteur s'élève à 1 646 M$, soit une augmentation de 602 M$, ou de 57,7 %, par rapport au même trimestre en 2010.

Résultats de l'exercice

Pour l'exercice 2011, les excédents de ce secteur sont de 280 M$, soit une hausse de 31 M$, ou de 12,4 %, par rapport à ceux de l'année 2010. Une gestion financière active passant tant par la croissance des affaires et le contrôle rigoureux des coûts, que par les activités de gestion de placements et d'optimisation d'appariement, a contribué à l'atteinte de ces excellents résultats, et ce, malgré le contexte difficile associé aux bas taux d'intérêt et à la faiblesse des marchés financiers.

Le revenu total du secteur s'élève à 5 902 M$, soit une augmentation de 1 045 M$, ou de 21,5 %. Cette progression provient principalement de la hausse de 715 M$ des revenus de placement associés aux activités d'assurance de personnes contrebalancée, en partie, par une augmentation des passifs des contrats d'assurance. Elle s'explique également par une augmentation de 209 M$ des primes nettes d'assurance et de 37 M$ des primes nettes de rentes. Enfin, la croissance de l'actif moyen sous gestion pour la distribution de différents produits a aussi contribué à la hausse des autres revenus.

Les charges liées aux sinistres, prestations, rentes et variations des passifs des contrats d'assurance et d'investissement sont de 3 994 M$, en hausse de 913 M$, ou de 29,6 %, comparativement à la même période en 2010. Cette variation résulte d'une augmentation de 741 M$ des provisions techniques contenues dans le poste « Passifs des contrats d'assurance et d'investissement », qui inclut la fluctuation à la hausse de la juste valeur des placements. Elle s'explique aussi par une augmentation de 164 M$ des prestations et rentes principalement due à la croissance des affaires.

Les frais autres que d'intérêts ont augmenté de 104 M$, ou de 7,1 %, pour atteindre 1 560 M$ pour l'exercice 2011. Cette progression est essentiellement attribuable à la croissance des commissions sur les ventes d'épargne, à la rémunération payée au réseau des caisses ainsi qu'à l'augmentation des salaires et avantages sociaux provenant de la croissance des affaires et de l'indexation annuelle.

Assurance de dommages

Le secteur Assurance de dommages procure une gamme de produits d'assurance automobile et habitation en direct aux membres et aux clients de Desjardins, tant chez les particuliers que les entreprises. En plus d'être offerts par l'entremise du réseau des caisses, ces produits sont distribués dans l'ensemble du Canada par plusieurs centres de contact avec la clientèle, par Internet et, pour certains, par téléphonie intelligente. Depuis le 15 avril 2011, le secteur inclut les activités de Western Financial Group.

Pour le quatrième trimestre 2011, les excédents du secteur Assurance de dommages atteignent 42 M$, en hausse de 28 M$ par rapport à la même période en 2010.

Le revenu total du secteur s'élève à 547 M$ en 2011, une augmentation de 115 M$, ou de 26,6 %, comparativement à la même période en 2010.

Résultats de l'exercice

Au terme de l'exercice 2011, les excédents du secteur sont de 144 M$, soit une hausse de 13 M$, ou de 9,9 %, comparativement à 2010. Elle provient principalement de la contribution de 16 M$ de Western Financial Group depuis la date de son acquisition, le 15 avril 2011.

Le revenu total du secteur s'élève à 2 048 M$ en 2011, une augmentation de 416 M$, ou de 25,5 %, comparativement à la même période en 2010. Cette performance est attribuable à la croissance de 261 M$ des revenus de primes nettes, et ce, en raison de la hausse du nombre de polices émises grâce aux initiatives de croissance visant les clientèles des grands marchés ainsi que les groupes, et ce, tant au Québec qu'à l'échelle nationale. Soulignons aussi le développement de partenariats en marque privée, celui de l'assurance pour les entreprises ainsi que l'augmentation de la prime moyenne dans certains segments d'activités, en particulier en assurance automobile en Ontario. Quant à Western Financial Group, cette société a contribué aux revenus de primes nettes pour un montant s'élevant à 71 M$ depuis son acquisition. Les autres revenus ont, pour leur part, progressé de 144 M$ en raison, notamment, de la contribution de 106 M$ de Western Financial Group et de la disposition de placements.

Les charges attribuables aux sinistres, aux prestations et à la variation du passif d'assurance ont augmenté de 243 M$, soit une hausse de 23,0 % comparativement à 2010. Cette variation provient notamment de la croissance du portefeuille de polices en assurance automobile en Ontario, pour lequel le taux de sinistralité, particulièrement en ce qui concerne la garantie en dommages corporels, est plus élevé que celui des autres segments d'activités.

De plus, la baisse des taux d'intérêt a eu pour effet d'augmenter la valeur actualisée des provisions pour sinistres. Le taux de sinistralité (les frais de sinistres divisés par les primes nettes) s'est établi à 72,8 % en 2011, en hausse de 3,5 points par rapport aux résultats de 2010. Cette variation est entre autres attribuable à l'ouragan Irène qui a touché le sud du Québec et les provinces des Maritimes, au renforcement des provisions en assurance pour les entreprises ainsi qu'à l'augmentation du taux de sinistralité en assurance habitation, comparativement à celui exceptionnellement faible enregistré en 2010. Enfin, une hausse de 43 M$ est attribuable à l'ajout des activités de Western Financial Group.

Quant aux frais autres que d'intérêts, ils ont crû de 161 M$, ou de 41,4 %, provenant surtout de la consolidation des activités de Western Financial Group et ce, pour un montant de 122 M$.

Autres 

La rubrique Autres comprend principalement les activités de trésorerie de la Caisse centrale Desjardins et l'intermédiation financière entre les surplus ou besoins de liquidités des caisses. On y trouve, également, les activités de Capital Desjardins inc., celles du Fonds de sécurité Desjardins, les fonctions de soutien de la Fédération, l'ensemble des titres de billets à terme adossés à des actifs (BTAA) détenus par le Mouvement Desjardins, de même que les différents ajustements de consolidation et les éliminations des soldes intersectoriels. Enfin, la rubrique Autres inclut, depuis le 1er janvier 2011, une nouvelle entité, soit Groupe Technologies Desjardins inc., qui regroupe l'ensemble des activités relatives aux technologies de l'information du Mouvement Desjardins.

Pour le quatrième trimestre, ce secteur enregistre un déficit avant ristournes aux membres de 10 M$, et ce, en raison des investissements consentis pour la modernisation des technologies de l'information et des incidences nettes défavorables liées à la variation de la juste valeur des dérivés, contrebalancées par les activités de trésorerie.

Résultats de l'exercice

Pour l'exercice 2011, les excédents atteignent 171 M$ ; ils sont surtout attribuables aux activités de trésorerie, aux incidences nettes favorables liées à la variation de la juste valeur des dérivés, associée aux activités de couverture, ainsi qu'à la variation positive de la juste valeur des portefeuilles des BTAA et des éléments afférents. À cela s'ajoutent les revenus de placements du Fonds de sécurité Desjardins. On y retrouve également les investissements dans la modernisation des technologies de l'information, conformément au plan financier annuel de Desjardins.

Coopérer pour créer l'avenir

Classé en 2011 au 20e rang des 50 institutions financières les plus sûres au monde, selon le magazine Global Finance, le Mouvement des caisses Desjardins, premier groupe financier coopératif du Canada, inspire confiance dans le monde par l'engagement des personnes, par sa solidité financière et par sa contribution à la prospérité durable. Il a comme mission de contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités. On peut visiter son site Internet à l'adresse : www.desjardins.com.

SOURCE LE MOUVEMENT DES CAISSES DESJARDINS

Renseignements :

(à l'intention des journalistes uniquement) :

André Chapleau
Directeur principal, Relations de presse
Mouvement Desjardins
514 281-7229
1 866 866-7000, poste 7229
media@desjardins.com

Raymond Laurin, FCA
Premier vice-président, Finances, 
Trésorerie et Direction financière
Mouvement Desjardins


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.