Le monde municipal uni contre la décision de Postes Canada d'éliminer la livraison du courrier à domicile

MONTRÉAL, le 26 févr. 2015 /CNW Telbec/ - En point de presse aujourd'hui, le maire de Montréal, M. Denis Coderre, a dévoilé le plan d'attaque du monde municipal face à la décision unilatérale de Postes Canada de cesser la livraison du courrier à domicile en milieu urbain et de remplacer ce service avec l'installation de boîtes postales communautaires. Pour l'occasion, M. Coderre était entouré de Mme Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie et présidente de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), M. Benoit Dorais, maire de l'arrondissement du Sud-Ouest et président de la Commission sur le développement social et la diversité montréalaise, M. Peter F. Trent, maire de Westmount et président de l'Association des municipalités de banlieue de l'île de Montréal, M. Robert Coutu, maire de Montréal-Est et vice-président de la Commission sur le développement social et la diversité montréalaise, et Mme Sandra Desmeules, responsable de la sécurité publique au comité exécutif de la Ville de Laval.

Le maire de Montréal a annoncé que la métropole entreprendra des démarches pour se joindre au recours contre Postes Canada en Cour fédérale, un recours entamé par le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes et plusieurs organismes de défense des aînés et des personnes handicapées.

De plus, M. Coderre déposera une résolution devant le conseil d'agglomération de Montréal demandant à Postes Canada de décréter un moratoire sur l'installation de boîtes postales communautaires.

« C'est triste à dire, mais depuis un an, on constate l'improvisation complète de Postes Canada dans ce dossier, l'absence totale de transparence de leur part, le manque évident de consultation publique et le manque de respect envers les citoyens et leurs besoins », a déclaré M. Coderre.

Le monde municipal dénonce le fait que le plan de Postes Canada ne tienne nullement compte de la réalité des milieux urbains, particulièrement en ce qui a trait à la densité de la population, aux problèmes de circulation et surtout, à la présence d'un nombre élevé d'aînés et de personnes à mobilité réduite.

« Il est particulièrement déplorable que Postes Canada ait mis en œuvre son plan d'action unilatéralement, sans tenir compte de la diversité des réalités municipales et sans consulter les élues et les élus municipaux. À titre de premières responsables de l'aménagement et de la gestion du territoire, les municipalités sont directement concernées par une telle réforme. C'est d'ailleurs pourquoi l'UMQ a été particulièrement active, au cours de la dernière année, pour dénoncer publiquement cette réforme et faire des représentations actives auprès de la société et du gouvernement fédéral pour les amener à faire marche arrière », a pour sa part indiqué Mme Suzanne Roy.

« Postes Canada refuse d'avoir un débat ouvert sur la question pour tenter de trouver d'autres moyens afin de diminuer leurs coûts. Ils sont déterminés à faire adopter leur programme uniforme de boîtes postales communautaires, sachant très bien qu'une telle approche encourage l'utilisation de la voiture, est injuste pour les personnes âgées ou à mobilité réduite, et n'ajoutera guère à l'esthétique urbaine », a exprimé Peter F. Trent.

La Commission sur le développement social et la diversité montréalaise a déposé cette semaine son rapport sur les impacts de la décision de Postes Canada. Le rapport énumère les nombreuses conséquences négatives de l'arrêt de la livraison du courrier à domicile sur la population montréalaise, d'une part, et sur les compétences des villes, d'autre part.

« La commission a constaté que plusieurs municipalités vivent des problèmes quant à l'implantation et à l'entretien des boîtes postales, tels graffitis, bris fréquents, malpropreté ou déneigement déficient. C'est préoccupant puisque, pour l'agglomération de Montréal, il faudrait trouver 15 000 emplacements de boîtes postales pour desservir 700 000 logements, ce qui représenterait environ 25 kilomètres de boîtes mises bout à bout. Le tout dans un contexte de vieillissement de la population. Il n'est pas réaliste de cesser unilatéralement le service de courrier à domicile », a déclaré M. Benoit Dorais.

En cette année électorale au plan fédéral, le maire de Montréal et ses collègues promettent de faire de la livraison du courrier à domicile un enjeu électoral prioritaire.

« Soyez assurés que le maintien de la livraison du courrier à domicile fera partie des demandes que les villes canadiennes formuleront aux candidats lors des prochaines élections fédérales. Et je m'attends à ce que chacun des chefs de partis prennent des engagements clairs sur cette question », a conclu M. Coderre.

 

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Renseignements : Catherine Maurice, Attachée de presse, Cabinet du maire et du comité exécutif, 514 346-7598


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.