Le monde du travail du Québec vit des jours sombres sans précédent dans les annales du monde du travail, avec l'adoption du projet de loi 110 sur le régime de négociation des conventions collectives et de règlement de différends dans le monde municipal

MONTRÉAL, le 4 nov. 2016 /CNW Telbec/ - Qualifiant l'adoption du projet de loi 110 de fruit d'un troc ignoble entre le gouvernement Couillard et quelques chantres du monde municipal en quête de pouvoir, le président de l'Association des Pompiers de Montréal et du Regroupement des associations de pompiers du Québec (R.A.P.Q.), Ronald Martin, a clamé aujourd'hui qu'un jour ou l'autre, les artisans de cette loi inique seront jugés sévèrement au tribunal de l'Histoire des relations de travail; peut-être même au Tribunal populaire. 

« Les auteurs de ce coup de force contre les travailleurs du monde municipal devraient être honteux de s'être livrés à un aussi vil troc des droits des employés municipaux contre des concessions strictement monétaires de 300 millions $ par année essentiellement reliées au nouveau pacte fiscal Québec-municipalités » a ajouté le leader syndical qui qualifie d'usurpation ce détournement de 1,2 milliard $ de moins dans les municipalités compensé, de toute évidence, par des acquis éventuellement arrachés impunément aux travailleurs du monde municipal. Pour l'APM et le RAPQ, ce troc est d'autant plus injustifié que la majorité des conventions collectives négociées et renouvelées ont toutes tenue compte de la capacité de payer des contribuables dont les employés municipaux font eux-mêmes partie.

Pour l'APM et le R.A.P.Q., l'adoption de ce projet de loi va briser le fragile équilibre qui a pourtant pris beaucoup de temps à s'installer dans les relations de travail, au fil des ans, et les mesures de médiation et d'arbitrage proposées auront pour effet de réduire considérablement le droit d'association, le droit de négociation collective et même le droit de grève, chez ceux-là qui, toutefois, en bénéficient.

Monsieur Martin n'a pu s'empêcher de souligner l'ironie du sort engendrée par l'adoption d'un tel projet de loi matraque au moment où les résultats d'une comparaison de la performance de gestion avec les villes de Toronto, Calgary, Ottawa et Winnipeg, membres du Réseau d'étalonnage municipal du Canada (REMC) démontrent sur la foi de nombreux indicateurs de performance suivis à la loupe, que Montréal est la ville où les pompiers sont les plus performants en matière de temps de réponse aux appels au feu, notamment.

C'est sans compter les autres champs d'expertise dans lesquels les pompiers montréalais sont en tête, a renchéri monsieur Martin.

« Nous ne nous laisserons pas marcher sur le dos et nous réservons nos droits » a poursuivi le président de l'APM.

Monsieur Martin a enfin rappelé que les citoyens de Montréal n'avaient rien à craindre, peu importe les agressions dont les employés municipaux peuvent être la cible, car, les pompiers demeurent en tout temps des professionnels. « À votre service, malgré tout », a conclu le président de l'Association des Pompiers de Montréal.

 

SOURCE Association des pompiers de Montréal

Renseignements : Alexandre Dumas, 514-898-4636 (cellulaire), 514-845-7068 (ligne directe), adumas@national.ca; Source : Ronald Martin, président


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.