Le ministre Rickford : le Plan de développement responsable des ressources met en valeur le potentiel énergétique des Maritimes

SAINT JOHN, le 9 juin 2015 /CNW/ - Le ministre des Ressources naturelles du Canada, l'honorable Greg Rickford, dans un discours-programme prononcé aujourd'hui à l'occasion des Journées du Port de Saint John, a mis en lumière le Plan de développement responsable des ressources du Canada et a fait valoir que le plan d'allégements fiscaux du gouvernement fédéral, en accroissant la compétitivité tout en renforçant la protection de l'environnement, ouvre des perspectives d'emploi et de croissance économique dans les Maritimes.

M. Rickford a souligné les avantages que la création d'un climat des plus propices à l'investissement a apportés, mentionnant que le secteur des ressources représente directement 12 % du PIB du Nouveau-Brunswick et 20 000 emplois dans cette province. Le gouvernement Harper abaisse les taxes et ouvre de nouveaux marchés grâce aux accords de libre-échange, ce qui favorise la croissance économique. Notons à ce chapitre que le gouvernement a pris les mesures suivantes :

  • Il a réduit de près de moitié le taux d'imposition sur les nouveaux investissements des entreprises, qui est passé de 33 à 17,5 % depuis 2006.
  • Il a fait passer de 8 % à 30 % la déduction pour amortissement accéléré pour le matériel d'exploitation du gaz naturel.
  • Il a élargi le type de matériel admissible à la déduction pour amortissement accéléré pour un taux de production d'énergie propre de 50 %.

En conséquence de ces mesures, selon KPMG, le taux d'imposition des entreprises au Canada est le moins élevé des pays du G7 et est de 46 % inférieur à celui des États-Unis. Notre taux d'imposition sur les nouveaux investissements est dans l'ensemble de 13 % inférieur à la moyenne de l'OCDE. Le ratio canadien de la dette nette au PIB est le moins élevé du G7. Enfin, notre pays est passé du sixième au deuxième rang du classement Bloomberg pour les affaires.

Grâce à notre contexte commercial concurrentiel et à nos excellentes capacités de transport, nos exportations de pétrole brut ont augmenté de 81 % depuis 2005 pour atteindre des niveaux sans précédent. Nous livrons maintenant notre pétrole dans huit nouveaux pays, dont le Chili, la France, Hong Kong, l'Irlande, l'Espagne, Singapour et la Suisse. La ville de Saint John est bien placée pour tirer parti des perspectives offertes par le cadre des plus intéressants qu'offre le Canada sur le plan des affaires.

Les Maritimes constituent le point de départ de l'Amérique du Nord le plus rapproché de la côte occidentale de l'Inde, un pays où une forte croissance de la demande d'énergie est prévue. L'Europe se tourne de plus en plus vers l'Amérique du Nord pour diversifier ses sources de pétrole et de gaz. Récemment, le Parlement européen a adopté une directive sur la qualité des carburants qui repose sur des bases scientifiques et où les sables bitumineux sont considérés comme une source de pétrole non moins respectueuse de l'environnement que toute autre source de pétrole destiné à l'Europe.

Dans le cadre de son plan pour un Développement responsable des ressources, le gouvernement a élargi l'arsenal dont dispose l'Office national de l'énergie, pour protéger l'environnement :

  • L'organisme de réglementation indépendant réalisera 50 % plus d'inspections annuelles des oléoducs et des gazoducs et deux fois plus de vérifications détaillées pour améliorer la sûreté des pipelines au Canada.
  • Il imposera de nouvelles amendes aux exploitants de pipelines qui commettent de petites infractions, histoire d'éviter de plus graves accidents.
  • Il sera habilité à donner des avis sur l'utilisation des meilleures technologies disponibles pour les pipelines sous réglementation fédérale, par exemple sur le matériel, les méthodes de construction et les techniques d'intervention d'urgence.

En décembre dernier, le gouvernement a déposé la Loi sur la sûreté des pipelines, qui propose d'exiger des exploitants de pipelines qu'ils disposent d'un minimum de ressources financières afin de pouvoir intervenir promptement en cas d'accident. La loi instaurerait aussi la responsabilité absolue, c'est-à-dire sans égard à la faute, pour tous les exploitants de pipelines réglementés par l'ONE. Cette responsabilité est fixée à un milliard de dollars pour les grands oléoducs.

Citation

« Le Plan de développement responsable des ressources soutient le potentiel des Maritimes en ce qui concerne l'énergie et les autres ressources. Nous prenons des mesures tangibles afin de renforcer la capacité de nos industries à créer des emplois et à contribuer à l'économie canadienne. Notre plan d'allégement fiscal offre des perspectives d'emplois dans les Maritimes, tout en rehaussant la protection de l'environnement. »

Greg Rickford
Ministre des Ressources naturelles du Canada

Suivez-nous sur Twitter : @RNCan  (http://twitter.com/rncan)

Les communiqués de presse et les documents d'information de RNCan sont diffusés à l'adresse www.rncan.gc.ca/media.

 

SOURCE Ressources naturelles Canada

Renseignements : Renseignements pour les journalistes : Alexandra Lemieux, Attachée de presse, Cabinet du ministre des Ressources naturelles du Canada, 613-996-2007 ; Relations avec les médias, Ressources naturelles Canada, Ottawa, 613-992-4447 ; Renseignements pour le grand public : Lundi-vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 HAE, Téléphone : 613-995-0947, Téléimprimeur (ATS) : 613-996-4397, Courriel : questions@rncan.gc.ca

LIENS CONNEXES
www.nrcan.gc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.