Le ministre Poilievre souligne l'appui du gouvernement aux familles et à la formation professionnelle devant la chambre de commerce de Vancouver

VANCOUVER, 16 mars 2015 /CNW/ - Dans le discours qu'il a prononcé devant la chambre de commerce de Vancouver, l'honorable Pierre Poilievre, en visite pour la première fois en Colombie-Britannique en tant que ministre de l'Emploi et du Développement social, a résumé le plan du gouvernement Harper axé sur la baisse d'impôt pour les familles et le développement des compétences visant à préparer les Canadiens à occuper des emplois en demande.

Le ministre Poilievre a rappelé le bilan économique solide du Canada depuis la récession mondiale de 2009, avec la création de près de 1,2 million d'emplois. Il a aussi souligné le fait que le gouvernement mise sur cette réussite en veillant à ce que les Canadiens gardent dans leur poche plus de leur argent durement gagné.

En ce qui concerne le marché de l'emploi, le ministre Poilievre a souligné les initiatives récentes, dont employeurs et travailleurs peuvent profiter, telles que la Subvention canadienne pour l'emploi et le prêt canadien aux apprentis. En outre, avec de meilleurs renseignements sur le marché de l'emploi, les Canadiens pourront prendre des décisions de carrière plus éclairées de façon à ce que leurs compétences correspondent aux emplois disponibles.

Le plan comprend des améliorations à la Prestation universelle pour la garde d'enfants, une nouvelle baisse d'impôt pour les familles et une bonification de la Déduction pour frais de garde d'enfants et du crédit d'impôt pour la condition physique des enfants. Ces mesures permettent aux parents d'investir davantage dans l'avenir de leurs enfants.

Les faits en bref

  • La Prestation universelle pour la garde d'enfants passerait à 1 920 $ par année par enfants de moins de 6 ans, et les parents pourraient recevoir une prestation allant jusqu'à 720 $ par année pour chaque enfant âgé de 6 à 17 ans.
  • Depuis 2006, le gouvernement a versé près de 700 millions de dollars en subventions aux apprentis à plus de 530 000 Canadiens dans l'ensemble du pays.
  • La Subvention canadienne pour l'emploi permettra de verser jusqu'à 15 000 $ par personne pour couvrir les coûts directement liés à la formation, comme les frais de scolarité et le matériel de formation, ce qui inclut un maximum de 10 000 $ en contributions gouvernementales.
  • Le Plan d'action économique de 2014 annonçait la création du prêt canadien aux apprentis, qui permet aux apprentis inscrits à une formation dans un métier désigné Sceau rouge d'avoir accès à un prêt exempt d'intérêts d'un maximum de 4 000 $ par période de formation technique. Les prêts demeurent exempts d'intérêt jusqu'à ce que l'apprenti termine ou quitte son programme d'apprentissage, pour un maximum de six ans.
  • Au moins 26 000 apprentis devraient bénéficier à plus de 100 millions de dollars de prêts exempts d'intérêts chaque année. Depuis le lancement du programme le 2 janvier 2015, plus de 3 000 apprentis de toutes les régions du Canada, dont plus de 600 de la Colombie-Britannique, ont déjà reçu leurs prêts.

 

Citation

« Aider les familles à demeurer solides et préparer les Canadiens aux emplois vont de pair. Nous maintenons les impôts bas et nous augmentons les prestations afin que les Canadiens puissent garder dans leur poche un montant plus important de cet argent durement gagné. Un plus grand nombre de parents peuvent ainsi investir dans l'éducation de leurs enfants afin que ces derniers puissent, une fois devenus adultes, participer à la main d'œuvre et à l'économie. »
- L'honorable Pierre Poilievre, ministre de l'Emploi et du Développement social

Liens

Plan d'action économique 2014
Programmes du gouvernement du Canada pour les apprentis
Subvention canadienne pour l'emploi
Aider les familles à prospérer

 


Document d'information


Apprentissage

Depuis 2006, notre gouvernement a reconnu l'importance des apprentis pour l'économie canadienne, et il a beaucoup investi afin d'aider les apprentis et les employeurs qui les recrutent.  

L'une des mesures qu'il a prises dans cet objectif est le prêt canadien aux apprentis, qui donne accès à des prêts exempts d'intérêts jusqu'à concurrence de 4 000 $ par période de formation technique aux apprentis dans un métier désigné Sceau rouge. Les prêts demeurent exempts d'intérêts jusqu'à ce que les bénéficiaires aient terminé ou quitté leur programme d'apprentissage, pour un maximum de six ans.

La Subvention incitative aux apprentis et la Subvention à l'achèvement de la formation d'apprenti sont des subventions imposables en espèces, qui visent à encourager les citoyens canadiens à poursuivre et à terminer une formation d'apprenti dans les métiers désignés Sceau rouge. Les apprentis pourraient être admissibles à un montant jusqu'à concurrence de 4 000 $, qui peut servir à couvrir les frais d'inscription, les outils et d'autres dépenses.

Voici les autres mesures pertinentes :

  • un crédit d'impôt aux employeurs, pour les inciter à embaucher des apprentis, et une déduction fiscale aux apprentis et aux gens de métier, pour les aider à couvrir le coût de nouveaux outils;
  • le projet pilote Souplesse et innovation dans la formation technique des apprentis, une initiative du Plan d'action économique de 2014, aidera les apprentis à continuer de travailler et de gagner un revenu tout en satisfaisant aux exigences de formation technique de leur programme d'étude.
  • le projet facilitera l'harmonisation de la formation, de la reconnaissance professionnelle et des normes dans les provinces atlantiques engendrera davantage de possibilités de de meilleurs taux d'achèvement des programmes d'apprentissage et une plus grande mobilité des apprentis au Canada atlantique.

 

Fonds canadien pour l'emploi

Les nouvelles ententes sur le Fonds canadien pour l'emploi favorisent une plus grande participation des employeurs à la formation. Le gouvernement du Canada verse 500 millions de dollars par an aux provinces et territoires afin qu'ils investissent dans le développement des compétences, au moyen du Fonds canadien pour l'emploi. Le Fonds fournit un financement qui provient des trois sources suivantes : la Subvention canadienne pour l'emploi, la formation parrainée par l'employeur et les services à l'emploi et les mesures de soutien connexes.

La Formation parrainée par l'employeur est semblable à la Subvention canadienne pour l'emploi en ce que les employeurs décident de la nature de la formation et déterminent qui doit la recevoir. Toutefois, les employeurs peuvent fournir, aux fins de la formation, des contributions financières ou en nature. La Formation parrainée par l'employeur est complétée par le volet des services à l'emploi et des mesures de soutien connexes, qui comprend une série de mesures d'aide telles que la littératie et les compétences essentielles. Ces mesures sont axées sur les personnes qui sont les plus éloignées du marché du travail et se heurtent à plusieurs obstacles à l'emploi.

Subvention canadienne pour l'emploi

Élément du Fonds canadien pour l'emploi, la Subvention canadienne pour l'emploi représente une approche novatrice axée sur l'employeur, qui a pour objectif d'aider les Canadiens à acquérir les compétences et à obtenir la formation dont ils ont besoin pour occuper les emplois disponibles. Le Fonds peut fournir jusqu'à 15 000 $ par personne, montant qui doit couvrir les coûts de formation, par exemple les frais de scolarité et le matériel de formation, ce qui inclut jusqu'à 10 000 $ de contributions gouvernementales. Les employeurs doivent contribuer pour un tiers à ces coûts de formation.

Aider les familles à prospérer

Le gouvernement du Canada a proposé de nouvelles mesures pour rendre la vie des familles canadiennes plus abordable.  

Une fois pleinement mis en œuvre, ce nouveau train de mesures permettra aux familles canadiennes d'avoir plus d'argent dans leur poche. Les crédits et les prestations proposés sont notamment les suivants :

  • La baisse d'impôt pour les familles est un crédit d'impôt non remboursable pouvant atteindre 2 000 $ qui est destiné aux couples ayant des enfants de moins de 18 ans est applicable à partir de l'année d'imposition 2014.
  • La Prestation universelle pour la garde d'enfants passerait à 160 $ par mois pour les enfants de moins de 6 ans, et les parents pourraient recevoir une prestation de 60 $ par mois par enfant admissible âgé entre 6 et 17 ans. La nouvelle prestation bonifiée entrerait en vigueur le 1er janvier 2015 et commencerait à être prise en compte en juillet 2015 dans les paiements mensuels aux bénéficiaires.
  • Le plafond utilisé pour le calcul de la Déduction pour frais de garde d'enfants augmentera de 1 000 $ à partir de l'année d'imposition 2015; passant de 7 000 $ à 8 000 $ par enfant de moins de 7 ans; de 4 000 $ à 5 000 $ par enfant âgé de 7 à 16 ans; de 10 000 $ à 11 000 $ par enfant admissible au crédit d'impôt pour personnes handicapées.
  • Les familles dont les enfants ont participé à un programme admissible d'activité physique en 2014 peuvent se prévaloir du crédit d'impôt pour la condition physique des enfants. Elles pourraient obtenir un crédit de 1 000 $ par enfant pour le coût du programme. Si l'enfant est admissible au crédit d'impôt pour personnes handicapées et que l'inscription ou l'adhésion au programme coûte au moins 100 $, les familles peuvent réclamer un montant supplémentaire de 500 $.

 

SOURCE Emploi et Développement social Canada

Renseignements : Meagan Murdoch, Cabinet du ministre Poilievre, 819-994-2482; Bureau des relations avec les médias, Emploi et Développement social Canada, 819-994-5559, media@hrsdc-rhdcc.gc.ca, Suivez-nous sur Twitter

LIENS CONNEXES
http://www.hrdc-drhc.gc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.