Le ministre Poilievre participe à une table ronde sur les baisses d'impôt et la formation avec des membres de la Progressive Contractors Association of Canada

TORONTO, le 15 avril 2015 /CNW/ - Le ministre de l'Emploi et du Développement social, l'honorable Pierre Poilievre, a aujourd'hui recueilli des commentaires et des conseils au cours de discussions en table ronde qui ont abordé des questions telles que les baisses d'impôt, la formation professionnelle, les apprentissages et d'autres priorités gouvernementales.

Le ministre Poilievre a parlé avec les membres ontariens de la Progressive Contractors Association of Canada, relativement à plusieurs questions, y compris les programmes et activités conçus pour accroître la participation à des formations axées sur les compétences, et des idées qui aideront plus de Canadiens à choisir des métiers spécialisés comme option de carrière, et qui contribueront à accroître les taux d'achèvement des apprentissages.

Il a également pris le temps de souligner le fait que la solidité des familles et de bons emplois vont de pair, en communiquant des renseignements importants sur la baisse d'impôt et les prestations du gouvernement Harper pour les familles. Afin de soutenir les familles qui travaillent fort, le gouvernement bonifie la Prestation universelle pour la garde d'enfants, instaure une baisse d'impôts pour les familles et apporte des améliorations à la déduction pour frais de garde d'enfants et au crédit d'impôt pour la condition physique des enfants.

Les faits en bref

  • Selon Statistique Canada, près de 360 000 personnes sont inscrites à plus de 400 programmes d'apprentissage et métiers spécialisés.
  • Si les tendances passées se poursuivent, on s'attend à ce que seule environ la moitié des apprentis terminent leur programme. Selon la dernière étude de Statistique Canada sur le sujet, 50 % des apprentis avaient achevé leur programme de formation.
  • Selon le Forum canadien sur l'apprentissage, seulement 19 % des employeurs du secteur des métiers spécialisés embauchent et forment des apprentis. C'est d'ailleurs l'une des raisons qui ont motivé le gouvernement du Canada à créer la Subvention canadienne pour l'emploi, de sorte que les employeurs participent plus activement à la formation.
  • Le Plan d'action économique du Canada a annoncé la création du prêt canadien aux apprentis, qui permet aux personnes inscrites à une formation dans un métier désigné Sceau rouge d'avoir accès à un prêt exempt d'intérêts d'un maximum de 4 000 $ par période de formation technique. Les prêts demeurent exempts d'intérêts jusqu'à ce que l'apprenti termine ou quitte son programme d'apprentissage, jusqu'à concurrence de six ans.
  • Le prêt canadien aux apprentis aidera plus d'apprentis à terminer leur formation, et l'on estime qu'au moins 26 000 apprentis en bénéficieront chaque année. Depuis son lancement en janvier 2015, plus de 5 000 apprentis en ont bénéficié.
  • Depuis 2006, le gouvernement a octroyé plus de 530 000 subventions aux apprentis à des Canadiens, dont plus de 131 000 en Ontario.
  • La Prestation universelle pour la garde d'enfants passerait à un maximum de 1 920 $ par an pour les enfants de moins de 6 ans, et les parents pourraient toucher une prestation allant jusqu'à 720 $ par année pour chaque enfant âgé de 6 à 17 ans.

 

Citations

« La création d'emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme sont les grandes priorités de notre gouvernement. Grâce à des mesures telles que les subventions aux apprentis, le prêt canadien aux apprentis, les baisses d'impôts et les investissements dans la formation, notre gouvernement aide les Canadiens à acquérir les compétences et la formation dont ils ont besoin. Toutefois, nous devons en faire davantage. C'est pourquoi les initiatives telles que la subvention canadienne pour l'emploi retirent les choix de formation professionnelle des mains du gouvernement, et les confient aux employeurs et aux Canadiens qui souhaitent travailler. »
- L'honorable Pierre Poilievre, ministre de l'Emploi et du Développement social

« Les sociétés membres de la PCA croient que le renforcement de la main-d'œuvre du secteur de la construction au Canada commence par un investissement dans la dignité, la formation et la productivité de notre effectif. Nous félicitons le gouvernement du Canada pour son leadership soutenu dans ce domaine et lorsqu'il s'agit de promouvoir les métiers spécialisés, de créer des emplois et de faire progresser notre économie. » 
 - Sean Reid, vice-président, Fédéral et Ontario, Progressive Contractors Association of Canada

Liens connexes

Plan d'action économique 2014
Programmes du gouvernement du Canada pour les apprentis
Subvention canadienne pour l'emploi
Aider les familles à prospérer
Réductions d'impôt

="https://twitter.com/@Jobs_Emplois" rel="nofollow" target="_blank">Suivez-nous sur Twitter

 

SOURCE Emploi et Développement social Canada

Renseignements : Aaron Bell, Attaché de presse, Cabinet du ministre de l'Emploi et du Développement social, 819-994-2482, aaron.bell@hrsdc-rhdcc.gc.ca; Bureau des relations avec les médias, Emploi et Développement social Canada, 819-994-5559, media@hrsdc-rhdcc.gc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.