Le ministre Poilièvre félicite les premiers bénéficiaires du prêt canadien aux apprentis de Colombie‑Britannique

VANCOUVER, le 16 mars 2015 /CNW/ - Le ministre de l'Emploi et du Développement social, l'honorable Pierre Poilievre, a félicité aujourd'hui les premiers bénéficiaires du prêt canadien aux apprentis à l'Institut de technologie de la Colombie-Britannique. Lancé en janvier dernier, le prêt canadien aux apprentis offre aux apprentis inscrits qui suivent une formation technique dans un métier désigné Sceau rouge des prêts exempts d'intérêts d'au plus 4 000 $ par période de formation technique. Au début de mars, plus de 3 000 apprentis de partout au Canada avaient bénéficié de ce prêt, dont plus de 600 en Colombie-Britannique.

Dans son discours, le ministre Poilievre a encouragé d'autres Canadiens à profiter du prêt canadien aux apprentis pour apprendre un métier, acquérir une expérience pratique et saisir les occasions qui se présentent sur le marché du travail d'aujourd'hui, et se préparer pour les emplois de demain.

Le ministre a aussi décrit le plan d'action du gouvernement pour aider un plus grand nombre de Canadiens à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour obtenir les emplois qui sont en demande et à bénéficier d'une meilleure information sur le marché du travail, afin de faire des choix de carrière plus éclairés en faisant correspondre leurs compétences aux emplois disponibles.

Il a ensuite parlé du plan du gouvernement visant à permettre aux Canadiens de conserver une plus grande part de l'argent qu'ils ont durement gagné. Ce plan prévoit des améliorations à la Prestation universelle pour la garde d'enfants, une baisse d'impôt pour les familles et une bonification de la Déduction pour frais de garde d'enfants et du crédit d'impôt pour la condition physique des enfants. Ces mesures permettront aux parents d'investir davantage dans l'avenir de leurs enfants.

Faits en bref

  • Selon Statistique Canada, près de 360 000 personnes sont inscrites à plus de 400 programmes d'apprentissage et de formation dans les métiers spécialisés; toutefois, seulement la moitié des apprentis terminent leur programme.
  • Le Plan d'action économique de 2014 a annoncé la création du prêt canadien aux apprentis, qui permet aux apprentis inscrits à une formation dans un métier désigné Sceau rouge d'avoir accès à un prêt exempt d'intérêts d'au plus 4 000 $ par période de formation technique. Les prêts demeurent exempts d'intérêts jusqu'à ce que l'apprenti termine ou quitte son programme d'apprentissage, jusqu'à concurrence de six ans.
  • Le prêt canadien aux apprentis permettra à plus de Canadiens de terminer leur formation, et l'on estime qu'au moins 26 000 apprentis par an recevront plus de 100 millions de dollars en prêts.
  • Depuis 2006, le gouvernement a versé près de 700 millions de dollars en subventions aux apprentis à plus de 530 000 Canadiens de partout au pays, dont plus de 75 000 apprentis en Colombie-Britannique.
  • La Prestation universelle pour la garde d'enfants passerait à 1 920 $ par an pour les enfants de moins de 6 ans, et les parents pourraient toucher une prestation allant jusqu'à 720 $ par année pour chaque enfant âgé de 6 à 17 ans.

Citations

« Le premier ministre Harper a lancé le prêt canadien aux apprentis en janvier dernier. Aujourd'hui, nous félicitions les premiers bénéficiaires du prêt canadien aux apprentis de la Colombie-Britannique. Plus de 600 apprentis de la province et 3 000 apprentis de partout au Canada bénéficient dorénavant du soutien du gouvernement du Canada dont ils ont besoin. »
- L'honorable Pierre Poilievre, ministre de l'Emploi et du Développement social

« Grâce aux nouvelles initiatives ainsi que d'une aide financière (prêt canadien aux apprentis), les apprentis inscrits dans un métier désigné Sceau rouge canadien peuvent s'assurer que le gouvernement du Canada les considèrent à la fois comme des étudiants postsecondaires et des travailleurs indispensables pour les emplois en demande de l'économie canadienne. »
- Nobina Robinson, directrice générale de Polytechnics Canada

« Le prêt canadien aux apprentis permet à un plus grand nombre d'étudiants d'avoir accès aux métiers et aux programmes de formation axée sur les compétences. Ce prêt permet aussi à un plus grand nombre d'apprentis de terminer leur formation. Les initiatives, tel le prêt canadien aux apprentis, sont essentielles pour assurer que notre économie possède la main-d'œuvre qualifiée dont elle a besoin, où elle en a besoin et lorsqu'elle en a besoin. »
- Kathy Kinloch, directrice générale de la British Columbia Institute of Technology

Liens connexes

Plan d'action économique de 2014
Programme du gouvernement du Canada pour les apprentis

Subvention canadienne pour l'emploi
Infrastructure Canada

Document d'information

 

Depuis 2006, notre gouvernement a reconnu l'importance des apprentis pour l'économie canadienne et a beaucoup investi afin d'aider les apprentis et les employeurs qui les recrutent.

Prêt canadien aux apprentis

Pour aider les apprentis inscrits dans un métier désigné Sceau rouge à payer leur formation et encourager plus de Canadiens à envisager une carrière dans un métier spécialisé, le prêt canadien aux apprentis offre la possibilité d'obtenir des prêts exempts d'intérêt d'au plus 4 000 $ par période de formation technique. Les prêts demeurent exempts d'intérêts jusqu'à ce que les apprentis terminent ou quittent leur programme d'apprentissage, jusqu'à concurrence de six ans. Les bénéficiaires ne sont pas tenus d'effectuer leur premier paiement pour un autre six mois à compter de la date où leurs intérêts commencent à s'accumuler. On estime qu'au moins 26 000 apprentis par année feront une demande de prêt dont la valeur dépassera 100 millions de dollars.

Réduction des obstacles non financiers pour les apprentis

Le projet pilote Souplesse et innovation dans la formation technique des apprentis, une initiative du Plan d'action économique de 2014, aidera à réduire les obstacles non financiers qui nuisent à la formation et à l'obtention de l'accréditation, et ce, grâce à de nouveaux outils d'apprentissage, comme les simulateurs en classe, les modules d'apprentissage électronique, les sites d'apprentissage à distance et la vidéoconférence. Ainsi, les apprentis pourront continuer de travailler et d'être rémunérés tout en s'acquittant des exigences de leur programme de formation. Ce projet pourrait soutenir jusqu'à 12 projets pluriannuels grâce à la réaffectation de 13 millions de dollars sur quatre ans, à compter de 2014-2015.

Subventions aux apprentis

La Subvention incitative aux apprentis et la Subvention à l'achèvement de la formation d'apprenti sont des subventions imposables en espèces, qui visent à encourager les citoyens canadiens à poursuivre et à terminer une formation d'apprenti dans des métiers désignés Sceau rouge. Grâce à ces subventions, les apprentis peuvent recevoir jusqu'à 4 000 $ et utiliser cette aide financière pour payer leurs frais de scolarité, leurs outils ou d'autres dépenses. Depuis 2007, le gouvernement a versé plus de 530 000 subventions aux apprentis.

De plus, le gouvernement du Canada offre un crédit d'impôt aux employeurs pour les inciter à embaucher des apprentis, et une réduction d'impôt aux apprentis et aux gens de métier pour les aider à payer leurs nouveaux outils.

Le gouvernement s'assurera de mieux faire connaître l'aide financière offerte aux apprentis par l'assurance‑emploi, pour qu'ils puissent commencer à recevoir des prestations plus rapidement pendant qu'ils suivent une formation technique. Les employeurs peuvent également investir davantage dans la formation en apprentissage par l'intermédiaire du régime de prestations supplémentaires de chômage de l'assurance-emploi en choisissant de verser un complément aux prestations d'assurance-emploi d'un apprenti, jusqu'à concurrence de 95 % de son salaire normal.

Harmonisation de l'apprentissage

Le gouvernement du Canada a fourni plus de 4,3 millions de dollars et les gouvernements des provinces de l'Atlantique ont versé plus de 3,5 millions de dollars pour harmoniser la formation, les certificats et les normes, ce qui a donné lieu à une plus grande disponibilité de la formation, à des taux plus élevés d'achèvement de l'apprentissage et à une plus grande mobilité de la main-d'œuvre pour les apprentis dans le Canada atlantique. En retour, ces mesures signifient un plus grand nombre d'emplois et de débouchés pour les travailleurs dans les métiers spécialisés, et elles représentent un pas en avant pour remédier à la pénurie de main-d'œuvre dans certaines régions et certains secteurs au Canada.

Études postsecondaires

Le gouvernement du Canada offre également un éventail de mesures de soutien, dont les prêts et bourses aux étudiants, le Bon d'études canadien et la Subvention canadienne pour l'épargne-études, afin d'aider les jeunes Canadiens à économiser en vue de leurs études postsecondaires, grâce auxquelles ils pourront acquérir les compétences et suivre la formation dont ils ont besoin pour réussir sur le marché du travail et dans l'économie de l'avenir.

 

SOURCE Emploi et Développement social Canada

Renseignements : Meagan Murdoch, Cabinet du ministre Poilievre, 819-994-2482; Bureau des relations avec les médias, Emploi et Développement social Canada, 819-994-5559, media@hrsdc-rhdcc.gc.ca, Suivez-nous sur Twitter

LIENS CONNEXES
http://www.hrdc-drhc.gc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.