Le ministre Pierre Duchesne annonce la création de trois nouveaux centres collégiaux de transfert de technologie 3 368 entreprises québécoises bénéficiaient des services d'un CCTT en 2011

SHAWINIGAN, QC, le 25 nov. 2013 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Pierre Duchesne, a profité de sa visite au Centre national en électrochimie et en technologies environnementales (CNETE) de Shawinigan pour annoncer le lancement au début du mois de janvier d'un appel de propositions pour la création de trois nouveaux centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT) comme prévu dans la Politique nationale de la recherche et de l'innovation (PNRI).

Le ministre a aussi confirmé la bonification du financement des 46 centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT) actuels dont les budgets de fonctionnement atteindront 16,4 M$ en 2016-2017, une augmentation de 11 % en comparaison de l'année 2012-2013.  C'est la première fois qu'un gouvernement augmente le budget de financement de chaque CCTT.

Par la même occasion, M. Duchesne a rendu public le nouveau rapport d'évaluation de la performance du dispositif des CCTT.

« C'est grâce à l'excellente performance et aux retombées générées par les CCTT que j'ai fait le choix d'annoncer à l'intérieur de la Politique nationale de la recherche et de l'innovation (PNRI), la bonification de leur financement et la création de trois nouveaux centres. Les CCTT sont un rouage important de la culture de l'innovation. Ils permettent au Québec de se distinguer et de contribuer à faire rayonner le génie québécois partout dans le monde. Chaque dollar investi par le gouvernement du Québec dans un CCTT génère en moyenne 3,80 $ d'apport de nouveaux capitaux», a indiqué le ministre Duchesne.

Le mandat des CCTT est d'exercer, dans un domaine spécifique, des activités de recherche appliquée et d'aide technique, ainsi que d'information et de formation. On compte actuellement 46 CCTT au Québec, 6 en pratiques sociales novatrices et 40 en technologie.

Appel de propositions pour la création de nouveaux CCTT   

Comme énoncé dans la PNRI, les activités des CCTT ont un effet de levier important dans les régions. C'est pourquoi le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie étendra son action à des régions moins bien desservies. Pour ce faire, un appel de propositions visant à reconnaître trois nouveaux CCTT sera lancé en janvier 2014.

« À titre de directrice générale du CNETE et de vice-présidente du Réseau Trans-Tech, j'évalue chaque jour les retombées des CCTT sur leurs régions. Que ce soit pour l'implantation du cycle de l'innovation dans les PME, leur compétitivité, l'attraction et la rétention de la main-d'œuvre hautement qualifiée et la formation, l'apport des CCTT est un atout extrêmement précieux pour le développement régional. Je salue donc l'initiative du gouvernement du Québec pour le lancement d'un appel d'offres pour la création de nouveaux CCTT », a mentionné la directrice générale du CNETE, Mme Nancy Déziel.

Bonification du financement de fonctionnement des CCTT

La Politique nationale de recherche et d'innovation (PNRI) permet de consolider le budget des CCTT. Ce dernier sera indexé de 11 % pour les trois premières années. Ainsi, le financement de base passera de 300 000 $ à 334 000 $ par centre. Pour répondre à la bonification du financement de fonctionnement des CCTT, le budget prévu est de l'ordre de 15,2 M$ en 2014-2015, de 15,6 M$ en 2015-2016 et de 16,4 M$ en 2016-2017. Mentionnons que ces montants sont pris à même le budget de la PNRI.

« Les centres collégiaux de transfert de technologie constituent un important maillon de la chaîne de recherche et d'innovation québécoise. Je suis heureux que le ministre Duchesne reconnaisse leur importance en leur accordant un soutien financier qui leur permettra de poursuivre leurs activités et de développer de nouveaux créneaux », a souligné le député de Saint-Maurice, M. Luc Trudel.

Rapport d'évaluation de la performance du dispositif des CCTT

Le ministre Duchesne a aussi rendu public le rapport d'évaluation du dispositif des centres collégiaux de transfert de technologie pour la période du 1er juillet 2006 au 30 juin 2011. On y indique que, pour 38 CCTT, 3 368 entreprises québécoises bénéficiaient des services d'un CCTT en 2011. L'analyse a permis de constater que, de façon générale, les résultats pour l'ensemble des CCTT faisant partie de l'étude ont encore une fois dépassé ou sont conformes aux attentes en matière de pertinence, d'efficacité et d'impacts.

L'évaluation porte sur les résultats de 38 centres actuellement en activité et ayant obtenu leur reconnaissance avant 2009. Le rapport souligne, entre autres, que les bénéfices économiques associés à la dépense publique sont évalués à 472 M$ pour la période visée. Dans les faits, le taux d'autofinancement moyen des CCTT est de 65 %.

« Ce rapport confirme la pertinence du réseau des CCTT et leur apport économique au développement du Québec. Ce modèle d'intervention unique démontre que les CCTT jouent un rôle essentiel dans la promotion de l'innovation. Le gouvernement du Québec continuera donc d'appuyer les CCTT au cours des prochaines années », a ajouté le ministre Duchesne.

Pour consulter le rapport d'évaluation, visitez le site Web du Ministère : mesrst.gouv.qc.ca.

À propos de la Politique nationale de la recherche et de l'innovation (PNRI)

La Politique nationale de la recherche et de l'innovation s'inscrit dans le cadre des quatre initiatives stratégiques de la Politique économique Priorité emploi du gouvernement du Québec. Elle est le fruit de nombreuses consultations tenues avec les acteurs issus de tous les secteurs concernés par la recherche et l'innovation : les entreprises, les établissements d'enseignement, l'État et la société. Avec un investissement sans précédent de 3,7 G$ sur cinq ans, elle permettra de faire progresser le Québec dans la société du savoir et de l'innovation.

Pour plus d'information : mesrst.gouv.qc.ca/pnri.

SOURCE : Cabinet du ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie

Renseignements :

Source :
Joël Bouchard
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche,
de la Science et de la Technologie
418 266-1166

Renseignements :
Pascal Ouellet
Responsable des relations médias
Ministère de l'Enseignement supérieur,
de la Recherche, de la Science
et de la Technologie
418 646-4508, poste 3397

Profil de l'entreprise

Cabinet du ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.