Le ministre doit s'engager clairement à maintenir le crédit de taxes foncières agricoles

QUÉBEC, le 2 sept. 2015 /CNW Telbec/ - Le député de Berthier et porte-parole du Parti Québécois en matière d'agriculture, de pêcheries et d'alimentation, André Villeneuve, se questionne quant à l'avenir que réserve le gouvernement libéral au Programme de crédit de taxes foncières agricoles, dont la pertinence a été remise en cause dans le plus récent rapport de la Commission de révision permanente des programmes. Il demande au ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, Pierre Paradis, de s'engager à le maintenir.

« Dans son rapport rendu public lundi dernier, la présidente de la Commission, Lucienne Robillard, a encore une fois ciblé le secteur de l'agriculture comme terreau fertile pour effectuer des compressions. Jugeant sans doute que l'aide aux agriculteurs québécois est déjà amplement suffisante, elle remet en question l'existence du Programme de crédit de taxes foncières agricoles. Pourtant, dans les régions du Québec, les producteurs et les agriculteurs sont aux prises avec une énorme pression, créée entre autres par la hausse constante de la valeur de leurs terres; au Québec, nous n'avons pas de mécanisme de modulation des taux de taxation pour les terres agricoles, d'où l'existence du Programme de crédit de taxes foncières agricoles », a rappelé le député de Berthier.

Hier, le ministre Pierre Paradis a réagi à la position de Lucienne Robillard; il a déclaré que le Programme était là pour rester, mais n'a pas fermé la porte à d'éventuels « correctifs ». « De quel ordre seront ces "correctifs"? Et qu'entend-il, exactement, par "correctifs"? Est-ce pour éviter d'employer le mot "compressions"? », a poursuivi André Villeneuve.

Le Parti Québécois est inquiet, non sans raison. Depuis que le Parti libéral a été porté au pouvoir, en avril 2014, nombreux sont les engagements en matière d'agriculture qu'il n'a pas respectés. « Le gouvernement libéral a tout simplement abandonné les agriculteurs. Philippe Couillard, lors de sa rencontre avec l'UPA en campagne électorale, s'était engagé à maintenir les budgets de La Financière agricole; une fois premier ministre, il les a coupés de 151 M$. Puis, il y a quelques mois, Pierre Paradis reniait une promesse historique faite par son parti en 2009, soit celle de rembourser le déficit accumulé de La Financière agricole. Cette fois-ci, le ministre doit rassurer les agriculteurs et s'engager clairement à ne pas toucher au crédit de taxes foncières agricoles », a conclu le porte-parole.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Directrice adjointe aux relations avec les médias, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.