Le ministre des Finances annonce la création d'un Comité de suivi sur le jeu
en ligne

MONTRÉAL, le 9 juill. 2010 /CNW Telbec/ - Le ministre des Finances, M. Raymond Bachand, a annoncé aujourd'hui qu'il devançait le début des travaux du Comité de suivi sur le jeu en ligne. "Nous avons autorisé Loto-Québec à développer une offre de jeu en ligne mais nous allons nous assurer que tout soit mis en œuvre afin que la lutte contre la dépendance au jeu demeure une priorité", a souligné le ministre.

Début des travaux des experts

Le comité de suivi devait débuter ses travaux en même temps que le lancement de l'offre de jeu en ligne par Loto-Québec. "Après avoir pris connaissance de la recommandation du Protecteur du citoyen, le gouvernement a décidé de devancer la mise sur pied et les travaux du comité d'experts indépendants", a affirmé le ministre Bachand.

Le comité sera présidé par Mme Louise Nadeau, professeure titulaire au Département de psychologie à l'Université de Montréal et experte reconnue dans le domaine des dépendances. "Les questions liées à la dépendance, au jeu pathologique et à la prévention sont au cœur de mes préoccupations. J'ai accepté de présider ce comité afin de servir la population du Québec et d'ainsi partager mon expertise et celle de mes collègues dans ces matières", a souligné la professeure.

Mme Nadeau sera accompagnée dans son mandat par Mme Sylvia Kairouz, professeure adjointe au Département de sociologie et d'anthropologie de l'Université Concordia, par Mme Magali Dufour, professeure au Service de toxicomanie de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke, par M. Richard Guay, directeur général adjoint de la Direction générale des affaires policières du ministère de la Sécurité publique et par Mme Lynne Duguay, directrice générale par intérim du Centre de réadaptation Ubald-Villeneuve.

Le comité pourra également profiter de l'expertise de M. Mark Griffith, de la Nottingham Trent University du Royaume-Uni. Ce dernier est un expert reconnu internationalement pour ses travaux sur le jeu en ligne, notamment ceux qui ont été publiés à la suite de l'introduction du jeu en ligne par le gouvernement de la Suède.

Mandat du comité

Le mandat du comité consistera à analyser les impacts sociaux du développement du jeu en ligne au Québec, de même qu'à proposer des stratégies de prévention du jeu pathologique et à analyser les mesures d'ordre réglementaire, technique, économique et juridique permettant de contrer le jeu illégal. Le comité accompagnera Loto-Québec dans l'implantation du jeu en ligne et effectuera un suivi continu du jeu en ligne offert par la société d'État. Un rapport est également attendu au plus tard trois ans après la date de la mise en exploitation du jeu en ligne.

Mettre un frein à l'offre de jeu illégale

Le ministre Bachand a insisté sur la nécessité d'aller de l'avant avec le projet de Loto-Québec. "Nous ne pouvons pas accéder à la demande de moratoire faite par certains intervenants. Un tel moratoire ne permettrait pas de stopper la croissance de l'offre de jeu illégale déjà offerte aux Québécois. Nous avons donné le feu vert à Loto-Québec et modifié la réglementation afin qu'elle puisse offrir une avenue légale et intègre à des jeux déjà offerts sur Internet et qui existent depuis plusieurs années", a-t-il souligné. Par ailleurs, le ministre a indiqué que plusieurs pays avaient décidé d'offrir le jeu en ligne au cours des derniers mois, notamment l'Australie, la Belgique, le Danemark et la Finlande.

De plus, le ministre a fait observer que, contrairement à la situation prévalant actuellement sur certains sites illégaux, Loto-Québec offrira des taux de retour stables, des jeux honnêtes, un accès contrôlé et limité aux personnes majeures, de même que des mesures de contrôle du temps et des montants joués.

Jeu pathologique : un taux de prévalence faible

Le ministre des Finances a également tenu à répondre aux préoccupations soulevées à l'égard du jeu pathologique. Il a mentionné que la situation au Québec s'était améliorée. Ainsi, selon une étude de l'Institut national de santé publique publiée en 2004, le taux de prévalence des joueurs pathologiques au Québec se situait à 0,8 % en 2002, soit parmi les plus faibles au Canada.

"Je me suis assurée auprès de Loto-Québec que des mesures de contrôle et de prévention soient implantées. C'est pourquoi mon collègue et moi avons convenu ensemble de la participation au sein du comité d'une experte en matière de jeu pathologique, afin de prévenir les impacts sur le réseau des services sociaux", a précisé la ministre déléguée aux Services sociaux, Mme Lise Thériault.

Une gestion responsable

Pour le ministre des Finances, le défi est d'atteindre un équilibre entre le volet économique de ce type d'activité et la responsabilité sociale. "Au fil des ans, Loto-Québec a réussi à atteindre cet équilibre. Je demeure convaincu qu'elle réussira à faire de même avec l'offre de jeu en ligne. Par ailleurs, n'oublions pas qu'en 2009-2010, Loto-Québec a versé au gouvernement 1 252 M$ en dividendes. Une partie de cet argent sert à financer des services essentiels comme la santé et l'éducation, plutôt que de profiter au crime organisé, comme c'était le cas auparavant", a-t-il mentionné.

"La mise en place aujourd'hui du comité de suivi témoigne de notre volonté d'agir dans ce projet de façon à préserver l'équilibre entre la prévention des comportements à risque avec le jeu en ligne et le développement de nouveaux marchés. Avec la qualité des membres du comité et l'expertise de Loto-Québec, je suis persuadé que nous atteindrons notre objectif", a conclu le ministre Bachand.

    
               Composition du Comité de suivi du jeu en ligne
    -------------------------------------------------------------------------

    Louise Nadeau, présidente

    - Professeure titulaire au Département de psychologie de l'Université de
      Montréal et experte reconnue dans le domaine du jeu pathologique.
    - Outre ses travaux de recherche portant sur la toxicomanie, l'alcool,
      les drogues et le jeu pathologique, Mme Nadeau a été la vice-présidente
      des Instituts de recherche en santé du Canada de septembre 2000 à 2006.

    Sylvia Kairouz

    - Professeure adjointe au Département de sociologie et d'anthropologie de
      l'Université Concordia.
    - Ses champs d'intérêt sont en épidémiologie sociale moderne de la santé,
      notamment la consommation de substances, le jeu pathologique et la
      santé mentale.

    Magali Dufour

    - Professeure au Service de toxicomanie de la Faculté de médecine et des
      sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke.
    - Ses intérêts de recherche sont entre autres les jeux de hasard et
      d'argent, la cyberdépendance, le poker sur Internet, les problèmes de
      comorbidité jeu et dépendance.

    Richard Guay

    - Directeur général adjoint de la Direction générale des affaires
      policières, ministère de la Sécurité publique.
    - M. Guay possède plus de 29 années d'expérience tant dans le domaine
      policier que dans le domaine de la sécurité corporative. En tant
      qu'officier responsable des enquêtes criminelles au sein de la
      Gendarmerie royale du Canada, il a eu la responsabilité de la gestion
      administrative et opérationnelle de toutes les enquêtes criminelles sur
      le territoire québécois (crimes économiques, lutte au terrorisme et
      lutte au crime organisé).

    Lynne Duguay

    - Directrice générale par intérim du Centre de réadaptation Ubald-
      Villeneuve.
    - Le centre Ubald-Villeneuve offre des services spécialisés de
      réadaptation aux personnes, jeunes et adultes de la région de la
      Capitale-Nationale qui ont des problèmes d'abus ou de dépendance à
      l'alcool, aux drogues ou au jeu de hasard et d'argent.
    

-%SU: SOC,TAX

-%RE: 1

SOURCE Cabinet du ministre des Finances, ministre du Revenu, ministre responsable de la région de Montréal

Renseignements : Renseignements: Anne Marie Dussault Turcotte, Attachée de presse adjointe, Cabinet du ministre des Finances, 418 643-5270; Harold Fortin, Attaché de presse, Cabinet de la ministre déléguée aux Services sociaux, 418 266-7181

Profil de l'entreprise

Cabinet du ministre des Finances, ministre du Revenu, ministre responsable de la région de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.