Le ministre Daoust souligne deux années de grandes réalisations et la concrétisation d'une nouvelle approche en transport au Québec

QUÉBEC, le 19 avril 2016 /CNW Telbec/ - Un changement de nom qui confirme une approche écoresponsable, le lancement d'un plan d'action qui concrétise une grande partie de cette vision d'avenir, et la poursuite de projets mobilisateurs qui structurent le développement économique et social du Québec. Voilà de puissants symboles sur lesquels le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, M. Jacques Daoust, a insisté, aujourd'hui à l'Assemblée nationale, afin d'illustrer les réalisations de son ministère, à l'occasion de l'étude des crédits 2016-2017.

« Le secteur des transports s'engage dans un tournant marquant de son évolution. Ensemble, nous sommes appelés à façonner l'avenir des services et des systèmes de transport en plaçant au cœur de nos décisions le recours à des énergies propres et renouvelables, ainsi que les notions de mobilité durable et d'innovations technologiques. Nos efforts des 24 derniers mois ont été guidés par cette volonté et ont servi à mieux outiller les régions dans leur développement économique », a affirmé le ministre.

Au cœur de l'engagement : l'électrification des transports et la mobilité durable

La mise en œuvre du Plan d'action en électrification des transports, coordonnée par le Ministère, se poursuit jusqu'en 2020. Elle permettra au Québec d'assumer un rôle de leader mondial dans ce secteur d'activité en plein essor. Des 37 moyens d'intervention ciblés dans ce plan, 30 sont déjà en vigueur. C'est le cas notamment du Programme de soutien aux projets de démonstration de taxis électriques, du Programme d'appui à l'acquisition d'autobus scolaires électriques et de la mesure concernant l'accès gratuit pour les véhicules électriques aux ponts à péage des autoroutes 25 et 30 et aux services de traversier payants de la Société des traversiers du Québec.

Plusieurs actions ont aussi démontré la volonté du Ministère de soutenir et d'optimiser les services de transport collectif, notamment le projet de loi visant à proposer une réforme ambitieuse de la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine, ainsi que l'annonce d'une somme de 12,5 millions de dollars pour la création d'un bureau d'études sur la mise en place d'un service rapide par bus en vue de desservir l'agglomération Québec-Lévis. En décembre 2015, le Ministère a aussi confirmé un projet de second édicule à la station de métro Vendôme, au coût de 76,5 millions de dollars. On note de plus les débuts encourageants de l'initiative de covoiturage et d'accès accordé aux véhicules électriques et hybrides rechargeables à la voie réservée de l'autoroute Robert-Bourassa. « La mobilité durable passe par la mise en place d'une desserte en transport collectif efficace, attrayante et adaptée aux besoins des citoyens. C'est un défi qui fait appel à la collaboration de tous les intervenants et à la créativité dans la recherche de solutions », a souligné le ministre.

Des investissements routiers majeurs à la grandeur du territoire

Trois programmations des travaux routiers successives, totalisant des investissements de 7,2 milliards de dollars pour 2014, 2015, 2016, ont permis la poursuite ou la livraison de réalisations importantes. « Depuis notre prise en charge du réseau routier en 2014, nos actions aux quatre coins du Québec ont eu un effet positif sur le développement des régions », a affirmé le ministre.

Pensons au projet de l'échangeur Turcot, pour lequel un contrat de conception et de construction d'une envergure sans précédent a été accordé au consortium KPH Turcot en février 2015. En octobre 2015, on a aussi annoncé la fin des travaux d'un projet important en matière de sécurité routière, soit la phase 2 du réaménagement de la route 185 en autoroute à deux chaussées séparées. Une entente avec le gouvernement fédéral a aussi été confirmée pour la réalisation de la troisième et dernière phase à compter de 2017. La contribution du gouvernement du Québec sera de 557 649 000 $.

D'autres réalisations attendues ont aussi été livrées, tels le doublement de l'autoroute 73 entre Sainte-Marie-de-Beauce et Beauceville, et la réalisation de la phase 1 du prolongement de l'autoroute 410 en Estrie.

Pendant ce temps, les travaux de prolongement de l'autoroute 70 entre Chicoutimi et La Baie se poursuivent. Des appels d'offres ont également été lancés dans les dossiers du recouvrement de l'autoroute Ville-Marie et du réaménagement de l'échangeur Dorval à Montréal. Dans la région de Québec, la solution retenue pour le lien entre la rive nord du fleuve Saint-Laurent et l'île d'Orléans a été annoncée, soit un pont à haubans qu'on prévoit construire d'ici 2024.

« Nous nous engageons également envers les contribuables québécois à faire un usage intègre et transparent des fonds publics », a ajouté le ministre Daoust.

Ajoutons que, en matière de sécurité routière, le Ministère a bonifié son intervention à certains égards, notamment en procédant, en mars 2015, à l'acquisition de 37 nouveaux radars photo et appareils de surveillance aux feux rouges. Leur déploiement progressif a débuté à l'automne dernier. De plus, 7 aires de service offrent désormais la technologie Wi-Fi en plus de fournir aux usagers de la route un endroit sécuritaire pour texter et se reposer.

Les régions, pierre angulaire de l'action du Ministère

Depuis décembre 2014, le Ministère a rendu disponibles près de 900 000 $ pour la mise en place de solutions régionales visant à maintenir l'accessibilité au réseau de transport interurbain en Mauricie, en Chaudière-Appalaches et en Gaspésie, à la suite du retrait du principal fournisseur de services de transport interurbains. En mai 2015, le Ministère s'est porté acquéreur du chemin de fer entre Matapédia et Gaspé, dans le but de préserver cet actif important pour la région. Il a également mis en place une solution globale pour assurer le désenclavement hivernal des résidents de la Basse-Côte-Nord et de L'Île-d'Anticosti. Les mesures incluent l'ajout de dessertes maritimes, des réductions des tarifs aériens pour le transport de passagers et de l'aide gouvernementale associée au transport de denrées.

Tout récemment, le ministre Daoust a aussi confirmé une aide financière de 650 000 $ pour l'allongement de la piste de l'aéroport régional de Mont-Joli. Il a en outre conclu une entente avec Chantier Davie Canada inc. permettant le retour progressif des 180 travailleurs mis à pied et la reprise des travaux de construction de 2 traversiers pour le compte de la Société des traversiers du Québec. 

Beaucoup a été fait… beaucoup reste à faire

Des dossiers importants ont évolué dans les derniers mois et continueront d'être suivis de près. C'est le cas de la situation entourant les services de transport rémunéré des personnes par automobile qui mènera prochainement au dépôt d'un projet de loi touchant toute l'industrie du taxi. Au cours de la présente année, il y aura dépôt d'un projet de loi révisant le Code de la sécurité routière. Notons également le prédédouanement américain à l'aéroport international Jean-Lesage de Québec et à la gare Centrale de Montréal, un dossier essentiel à l'amélioration des échanges avec notre partenaire américain.

« Le ministère qu'on m'a confié en janvier dernier joue un rôle primordial dans le quotidien de chaque citoyen au Québec. Il a une grande portée sociale, économique et environnementale. Il peut aider à dynamiser un milieu de vie, contribuer à l'enrichissement collectif et tracer le chemin à suivre pour les générations à venir. Ce sont de lourdes responsabilités, mais nous sommes conscients de la portée des mesures que nous mettons en place et des actions que nous menons. Sachez que nous le faisons avec en tête le meilleur intérêt des Québécoises et des Québécois », a conclu le ministre Daoust.

SOURCE Cabinet du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports

Renseignements : Source : Melissa Turgeon, Attachée de presse, Cabinet du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, Tél. : 418 643-6980; Pour information : Relations avec les médias, Direction des communications, Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports du Québec, Tél. : Québec : 418 644-4444, Montréal : 514 873-5600, Sans frais : 1 866 341-5724


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.