Le ministre Barrette doit défendre les patients avant les médecins et mettre fin immédiatement aux frais accessoires

QUÉBEC, le 28 sept. 2015 /CNW Telbec/ - La députée de Taillon et porte-parole du Parti Québécois en matière de santé et d'accessibilité aux soins, Diane Lamarre, déplore que le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, refuse de mettre fin aux frais accessoires, soit aux surcharges illégales imposées par les médecins aux patients pour l'obtention de certains soins.

Dans une lettre envoyée à la ministre fédérale de la Santé, l'avocat des patients, Me Jean-Pierre Ménard, lui a demandé « d'intervenir pour faire cesser immédiatement la pratique de facturation des frais accessoires dans les cliniques privées du Québec, […] une problématique vécue par des milliers de patients québécois qui porte sérieusement atteinte à leurs droits en matière de santé, et plus particulièrement, à leur droit d'accès à certains soins médicaux ».

« Notre constat, c'est qu'il est contraire au bon sens de devoir s'en remettre à un autre gouvernement pour arrêter notre omnipotent ministre de la Santé, qui se donne tous les pouvoirs, notamment celui de faire payer les patients pour des services assurés qu'ils ont déjà payés, et pour lesquels ils ne devraient donc pas avoir à sortir leur carte de crédit. La question que l'on doit se poser, c'est : qui doit payer pour ces surcharges? Assurément pas les patients », a déclaré Diane Lamarre.

« Le ministre refuse d'écouter tous ceux qui tentent de lui faire entendre raison. Pourtant, les groupes qui se sont manifestés sont nombreux : le Conseil pour la protection des malades, le Réseau FADOQ, l'Association des retraitées et retraités de l'éducation et des autres services publics du Québec, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec, la Fédération de la santé du Québec, la Confédération des syndicats nationaux, Médecins québécois pour le régime public, la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles, la Coalition Solidarité Santé, même l'Association médicale du Québec sont intervenus publiquement pour exiger que le ministre cesse d'agir en catimini, rappelant qu'en contrevenant à la Loi canadienne sur la santé, il exposait le Québec à des retenues de plusieurs millions de dollars sur les sommes que les contribuables ont payées et qui leur reviennent », a-t-elle ajouté.

Rappelons que la rémunération des médecins totalise près de 7 milliards de dollars, et que 1 % de cette somme suffirait à payer l'ensemble des frais accessoires. Le Parti Québécois réitère que la seule solution envisageable, c'est l'élimination complète et totale de TOUS les frais accessoires pour les Québécois.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Directrice adjointe aux relations avec les médias, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.