Le ministère de la Santé et des Services sociaux invite à la prudence afin de prévenir la maladie de Lyme

QUÉBEC, le 3 juin 2014 /CNW Telbec/ - À l'approche de la saison estivale, le ministère de la Santé et des Services sociaux tient à rappeler qu'en raison d'une augmentation du nombre de cas de la maladie de Lyme depuis quelques années au Québec, il importe d'être vigilant et de prendre des mesures pour éviter de contracter cette infection lors d'activités à l'extérieur, particulièrement dans les régions plus à risque.

« Depuis quelques années au Québec, on note une recrudescence du nombre de tiques porteuses de la bactérie responsable de la maladie de Lyme. La maladie peut être contractée lors d'activités dans les boisés à la suite de la piqûre de cet insecte, notamment dans certaines régions plus à risque du sud du Québec telles que le nord de l'Estrie, le sud-ouest de la Mauricie-et-Centre-du-Québec et surtout la Montérégie, où la majorité des cas acquis au Québec ont été répertoriés jusqu'à maintenant », a déclaré la docteure Danielle Auger, directrice de la protection de la santé publique.

Dans ces régions, pour éviter les piqûres de tiques lors d'une activité dans les boisés et les hautes herbes entre avril et novembre, il est recommandé de porter des vêtements longs, de se couvrir le mieux possible et d'utiliser un chasse-moustique contenant du DEET ou de l'icaridine pour les parties du corps exposées, sauf le visage. Il est aussi conseillé de marcher de préférence dans les sentiers en évitant les herbes hautes. Afin de limiter les risques de contact avec des tiques à la maison, il est préférable d'entretenir la végétation autour de la maison, particulièrement près des aires de jeu des enfants.

De façon générale, après une activité dans les boisés, il est recommandé d'examiner sa peau et, en cas de piqûre de tique, de retirer adéquatement l'insecte de l'endroit où il s'est fixé le plus rapidement possible, idéalement dans un délai de 24 heures. Le symptôme le plus courant de l'infection est une rougeur qui apparaît sur la peau, à l'endroit de la piqûre, et qui survient dans 60 à 80 % des cas, de 3 à 30 jours après. Pour obtenir plus de renseignements sur la maladie de Lyme ou sur la manière de retirer une tique, la population est invitée à consulter le Portail santé mieux-être au sante.gouv.qc.ca

« La maladie de Lyme est encore peu connue au Québec. Elle fait partie des maladies à déclaration obligatoire depuis 2003. Comme elle peut avoir des conséquences notables sur la santé à long terme si elle n'est pas diagnostiquée et traitée à temps, il est important d'informer la population et les professionnels de la santé de première ligne des moyens de la détecter rapidement et d'en prévenir les conséquences », a précisé la docteure Auger.

 

SOURCE : Ministère de la Santé et des Services sociaux

Renseignements : Stéphanie Ménard, Relations médias, Ministère de la Santé et des Services sociaux, 418 266-8914

LIENS CONNEXES
http://www.msss.gouv.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.