Le manque d'organes et le piètre accès au traitement signifient que les taux de mortalité due à la maladie du foie ne feront qu'augmenter

TORONTO, le 17 févr. 2012 /CNW/ - Lorsque vous ne prêtez pas attention à une question de santé, elle tend alors à empirer. La maladie du foie se cache et prend des forces alors que les personnes et les gouvernements portent leur attention ailleurs.  Cependant, des rapports de Statistiques Canada et plus récemment de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) donnent des aperçus de ce que l'avenir peut réserver aux patients atteints d'une maladie du foie si rien n'est fait très bientôt.  Compte tenu des taux croissants du cancer du foie et de la pénurie d'organes, ce futur s'annonce sombre.

«Les formes les plus courantes de la maladie du foie - les hépatites B et C, le cancer et la stéatose hépatique - sont des états chroniques qui évoluent lentement et qui peuvent ne présenter que peu de symptômes,» déclare le Dr Morris Sherman, président de la Fondation canadienne du foie et hépatologue pratiquant. «Dans certains cas, ces maladies peuvent ne pas être décelées avant d'avoir atteint un stade avancé lorsque la greffe demeure la seule option. Plus dérangeant encore est le fait  que lorsque les maladies comme les hépatites B et C sont diagnostiquées à un stade précoce, les patients ne peuvent pas avoir accès au traitement dont ils ont besoin pour éviter la nécessité d'une greffe.»

Selon le rapport de ICIS sur la greffe d'organes publié cette semaine, l'hépatite C demeure la première cause des greffes du foie au Canada, suivie de la maladie du foie cholestatique. Le cancer du foie occupe la place numéro 3 précédemment occupée par la cirrhose alcoolique - un indice que le manque de diagnostic et d'intervention permettent à la maladie du foie comme l'hépatite B d'évoluer vers le cancer du foie.

«Lorsque le pays fait face à une pénurie chronique d'organes, nous devons chercher des façons de diminuer le nombre de personnes qui en ont besoin,» ajoute le Dr Sherman. «Les foies sont deuxième quant à la fréquence de greffes et en 2010, 74 personnes sont décédées sur la liste d'attente. C'est presque le même nombre de personnes mortes en attente d'une greffe du rein malgré le fait qu'il y a six fois plus de gens qui attendent des reins.  Contrairement aux patients atteints d'insuffisance rénale qui ont la dialyse comme option, les patients en insuffisance hépatique n'ont pas d'option.

La Fondation canadienne du foie croit que l'amélioration des taux de donneurs d'organes est seulement une partie de la solution pour les patients atteints d'une maladie du foie. «Nous avons les moyens de diminuer significativement la demande de greffes du foie,» dit le Dr Sherman. «Nous avons des traitements pour l'hépatite B qui peuvent efficacement contrôler et, dans certains cas, guérir l'hépatite B avant qu'elle n'évolue vers un cancer du foie mais dans plusieurs provinces, ces traitements ne sont pas accessibles aux patients. Pour ce qui est de l'hépatite C, plusieurs personnes ne sont toujours pas diagnostiquées.  Pour celles qui le sont, des nouvelles options thérapeutiques sont disponibles mais encore là, on en revient à l'accessibilité. Si les gouvernements ne couvrent pas les coûts de ces médicaments, seuls les patients qui en ont les moyens financiers ou qui possèdent une couverture indépendante seront capables de se les payer.»

Le rapport ICIS est une preuve de plus que c'est maintenant le temps d'aborder la maladie du foie au Canada. «On estime à 600 000 les Canadiennes et Canadiens qui vivent avec une hépatite B ou Hépatite C chroniques. S'il n'y a pas assez de donneurs d'organes présentement, nous devrions tout faire pour que ces gens ne se retrouvent pas sur la liste d'attente à l'avenir. Nous espérons que ces statistiques motiveront les gouvernements à mettre en œuvre des politiques concernant le dépistage et le traitement qui bénéficieront non seulement aux patients mais aideront à diminuer la demande de greffes du foie.»

Pour plus de renseignements sur l'hépatite ou sur les positions de la Fondation canadienne du foie sur les problèmes associés au foie, visitez www.liver.ca

SOURCE Fondation canadienne du foie

Renseignements :

Melanie Kearns

Fondation canadienne du foie

416-491-3353 poste 4923

mkearns@liver.ca

Profil de l'entreprise

Fondation canadienne du foie

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.