Le manque de préparation, le mauvais temps et un bris mécanique ont contribué à l'accident mettant en cause le remorqueur Charlene Hunt en 2013

DARTMOUTH, NS, le 19 juin 2014 /CNW/ - Le BST mentionne le manque de préparation, le mauvais temps et un bris mécanique comme importants facteurs dans son rapport d'enquête (M13N0001) publié aujourd'hui sur l'incident au cours duquel le remorqueur Charlene Hunt a perdu le MV Lyubov Orlova qu'il remorquait au large de Terre-Neuve-et-Labrador (NL).

Le 23 janvier 2013, le remorqueur Charlene Hunt a quitté le port de St. John's pour la République dominicaine en remorquant le navire de croisière Lyubov Orlova. Après environ 19 heures de voyage, remorqueur et remorqué ont rencontré des vents d'une vitesse d'environ 40 nœuds et des vagues de 5 à 6 m de hauteur. Le gros temps a persisté, et à environ 14 h 45, le 24 janvier, le dispositif de remorquage qui reliait les deux navires s'est rompu au large du cap Race (Terre-Neuve-et-Labrador). Pendant le reste de la journée et la plus grande partie du lendemain, le Charlene Hunt est demeuré à proximité du Lyubov Orlova et a communiqué régulièrement avec les Services de communication et de trafic maritimes. Une détérioration des conditions météorologiques et un bris mécanique à bord du Charlene Hunt l'ont forcé à abandonner le Lyubov Orlova pour se réfugier dans les eaux abritées près du cap Spear (Terre-Neuve-et-Labrador), où l'équipage a entrepris des réparations. Il n'a pas été possible de reprendre le remorquage. Le Lyubov Orlova a été abandonné à la dérive dans les eaux internationales et a vraisemblablement coulé.

L'enquête du BST a révélé plusieurs lacunes. La plus importante est que le capitaine de relève n'avait pas adéquatement préparé le remorquage pour surmonter les conditions environnementales rencontrées pendant la traversée. Le rapport note que les directives pertinentes à la conception et à la fabrication des dispositifs de remorquage n'avaient pas été suivies et que le dispositif de remorquage ne convenait pas au voyage prévu.

L'enquête du BST a également permis d'arriver à des conclusions sur le risque. À Halifax, Transports Canada (TC) a inspecté le Charlene Hunt et trouvé des lacunes. Des réparations ont été faites, puis le remorqueur est parti rencontrer le Lyubov Orlova à St. John's. Avant le départ du vaisseau pour la République dominicaine, TC a demandé au capitaine de communiquer avec le bureau de TC à St. John's à son arrivée dans cette ville. Mais le Charlene Hunt est reparti avec le navire remorqué sans signaler son arrivée. Après la perte du navire remorqué et le retour du remorqueur à St. John's, TC l'a inspecté à nouveau et découvert plusieurs problèmes. L'enquête du BST a conclu que si le remorqueur avait été inspecté avant son départ, certains de ces problèmes auraient été relevés. Si le contrôle des navires par l'État du port n'est pas effectué et que les navires inaptes à la navigation continuent à naviguer, la sécurité des équipages et de l'environnement risque d'être compromise.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer des responsabilités civiles ou pénales, ni à en définir.

SOURCE : Bureau de la sécurité des transports du Canada

Renseignements :

Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
819-994-8053

Le BST dispose d'un site Web à l'adresse www.bst.gc.ca. Obtenez de l'information à jour au moyen de fils RSSTwitter @BSTCanada, YouTubeFlickr et notre blogue.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.