Le maire Dorais promet de livrer bataille en faveur du SLR

MONTRÉAL, le 27 mai 2014 /CNW Telbec/ - Le maire de l'arrondissement du Sud-Ouest, monsieur Benoit Dorais, continuera d'appuyer le projet d'un système léger sur rail (SLR) sur le futur pont Champlain et de combattre l'idée même d'un service rapide par bus (SRB) en direction du centre-ville. « Le passage de plus de mille autobus par jour dans nos rues ne peut en aucun cas être considéré comme une solution d'avenir », s'est exclamé Benoit Dorais. « J'invite tous les tenants de la solution des autobus à aller passer les heures de pointe sous les balcons des familles qui vivent dans la rue de l'Inspecteur. Ils changeront rapidement d'idée! », a ajouté le maire du Sud-Ouest. C'est pour le convaincre du bien fondé de la solution du SLR que le maire Dorais a demandé une rencontre au ministre des Transports du Québec, monsieur Robert Poëti.

« Je veux lui expliquer à quel point cette décision est cruciale pour Le Sud-Ouest et le redéveloppement du centre-ville de Montréal. L'avenir de Griffintown comme celui du secteur du Havre dans son ensemble, du parc d'entreprises de Pointe-Saint-Charles ou des projets d'accès au fleuve, doivent être pris en compte par le nouveau gouvernement du Québec. On ne peut se permettre de revenir plusieurs années en arrière, à une époque où les transports et l'aménagement urbain étaient traités séparément par les décideurs publics », a poursuivi le maire Dorais. « Cela fait belle lurette que nous avons eu la démonstration que l'option SRB, c'est-à-dire le millier d'autobus supplémentaires par jour dans nos rues, n'a absolument aucun sens! », a renchéri le maire. « Encore une fois, ce sont les gens qui font le choix de rester en ville et de réinvestir les quartiers qui vont faire les frais d'une vision utilitariste au profit seul de la Rive-Sud », a déploré Benoit Dorais.

Une longue bataille 
Le maire Dorais combat les corridors d'autobus comme solution permanente depuis son élection en 2009. Son Administration a déposé devant l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) un mémoire qui exposait clairement les préjudices considérables que causerait l'arrivée de plusieurs centaines d'autobus supplémentaires dans les quartiers résidentiels situés près du centre-ville. L'OCPM appuyait la position du Sud-Ouest dans son rapport sur le quartier Bonaventure. « En aucun cas ce qui devait être temporaire il y a déjà plus de 15 ans maintenant ne peut devenir permanent. Arrivons au 21e siècle ! », s'est exclamé le maire du Sud-Ouest.

Pour Benoit Dorais, qui revient d'une tournée européenne où il a pu s'entretenir avec des décideurs publics de transport et d'urbanisme et, notamment, visiter un chantier de construction d'une ligne de tramway, « les grandes villes choisissent en grande majorité des modes de transport comme le SLR plutôt que de permettre à des centaines d'autobus de venir s'agglutiner au centre-ville, avec toute la pollution que cela engendre et les dangers que cela comporte. Le gouvernement doit aller de l'avant avec le SLR, puisque c'est la seule solution qui fasse consensus parmi les maires et mairesses des 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal », a conclu le maire Dorais.


 

SOURCE : Ville de Montréal - Arrondissement du Sud-Ouest

Renseignements :

Marie Otis
Directrice du cabinet du maire Benoit Dorais
514 872 4061 ou
514 984-7333


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.