Le laboratoire de nanorobotique de l'École Polytechnique de Montréal réalise
un nouvel exploit mondial

MONTRÉAL, le 6 avr. /CNW Telbec/ - Plus fort que les dresseurs de fauves, voici les dresseurs de bactéries! L'équipe du Pr Sylvain Martel, au Laboratoire de nanorobotique de l'École Polytechnique de Montréal, a réalisé un nouvel exploit mondial : faire accomplir à des bactéries vivantes la construction d'une nanopyramide.

Ces ouvriers de la construction miniatures sont des bactéries magnétotactiques (BMT), c'est-à-dire qu'elles possèdent leur propre boussole interne, les faisant se diriger en fonction des champs magnétiques. Dotées de flagelles, ces bactéries sont individuellement capables de générer une force de 4 piconewtons environ. L'équipe du Pr Martel est parvenue à diriger les déplacements d'un groupe de ces bactéries grâce à des champs magnétiques contrôlés par un système informatique. Durant l'expérience menée par les chercheurs de Polytechnique, les bactéries ont transporté des nanobriques d'époxy et les ont assemblées en structure pyramidale, le tout en une quinzaine de minutes. Les chercheurs sont également parvenus à piloter un groupe de bactéries dans le flux sanguin d'un rat, à l'aide du même dispositif.

Première dans le monde scientifique, cette construction d'un dispositif par des bactéries sous contrôle humain, ouvre des perspectives fort prometteuses dans les champs de la médecine et de la bioingénierie, l'objectif des chercheurs étant de permettre l'utilisation des bactéries à l'intérieur d'organismes vivants, en les faisant circuler par les voies sanguines. Par exemple, il serait envisageable de les faire transporter des médicaments à l'intérieur de tumeurs, de les faire agir comme détecteurs d'agents pathogènes, comme réparateurs d'organes ou encore comme opérateurs de micro-usines de fabrication de tests pharmaceutiques ou génétiques.

Les travaux du professeur Sylvain Martel avaient connu en 2007 un retentissement mondial, lorsque son équipe s'était illustrée comme la première au monde à avoir dirigé in vivo un nanorobot à l'intérieur d'une artère. L'un des nouveaux projets auquel son équipe travaille actuellement est la construction d'un microrobot autonome, actionné par une puce rassemblant des éléments électroniques et des bactéries. Celles-ci seraient contenues dans des microréservoirs, et la force qu'elles produiraient serait contrôlée par les champs magnétiques générés par des nanoconducteurs insérés dans les réservoirs.

À propos de l'École Polytechnique de Montréal

Fondée en 1873, l'École Polytechnique de Montréal est l'un des plus importants établissements d'enseignement et de recherche en génie au Canada et elle occupe le premier rang au Québec par le nombre de ses étudiants et l'ampleur de ses activités de recherche. Polytechnique donne son enseignement dans 13 spécialités de l'ingénierie et réalise près du quart de la recherche universitaire en ingénierie au Québec. L'École compte 230 professeurs et près de 6 300 étudiants. À son budget annuel de fonctionnement de près de 86 millions de dollars s'ajoute un fonds d'opération et d'infrastructure de recherche de 56,4 millions de dollars.

Vidéo de la construction de la pyramide par un groupe de bactéries disponible sur Youtube :

http://www.youtube.com/watch?v=fCSOdQK5PIY&feature=player_embedded

Possibilités d'entrevues avec le Pr Martel

SOURCE Polytechnique Montréal

Renseignements : Renseignements: Nathalie Rochette, Service des communications et du recrutement, École Polytechnique de Montréal, (514) 340-4711, poste 2339, Cellulaire: (514) 941-5660, nathalie.rochette@polymtl.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.