Le Groupe HNZ présente ses résultats pour le deuxième trimestre de 2014

  • Produits de 51,5 millions de dollars contre 64,0 millions de dollars l'année dernière
  • BAIIAL ajusté de 9,6 millions de dollars ou 18,6 %, contre 21,4 millions de dollars ou 33,4 % l'année dernière
  • BAIIA ajusté de 7,1 millions de dollars ou 13,8 %, contre 21,0 millions de dollars ou 32,8 % l'année dernière
  • Résultat net de 2,0 millions de dollars ou 0,16 $ par action, comparativement à 12,6 millions de dollars, ou 0,97 $ par action l'année dernière
  • Remboursement de la dette de 15 millions de dollars conduisant à une position de trésorerie nette positive de 0,3 million de dollars
  • Position financière robuste permettant à HNZ de rester proactive dans sa recherche d'acquisitions stratégiques

MONTRÉAL, le 13 août 2014 /CNW Telbec/ - Groupe HNZ Inc. (TSX : HNZ.A, HNZ.B) (la « Société »), une entreprise internationale de transport par hélicoptère et de services de soutien connexes, a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers et d'exploitation pour le deuxième trimestre clos le 30 juin 2014.




Faits saillants

Périodes de trois mois closes

les 30 juin

Périodes de six mois closes

les 30 juin

(en milliers de dollars, à l'exception des actions et des montants par action)

2014

2013

2014

2013

Produits

51 459

63 947

107 410

118 156

BAIIAL ajusté (1)

9 567

21 389

22 048

34 824

BAIIA ajusté (2)

7 113

21 027

16 730

33 846

Résultat net (3)

2 036

12 636

5 629

19 150


Par action (de base et dilué) (en dollars)

0,16

0,97

0,43

1,47

Flux de trésorerie opérationnels ajustés (4)

6 440

16 769

16 101

28 124

Nombre moyen d'actions en circulation (toutes catégories)

13 068 700

13 068 700

13 068 700

13 068 700

(1)

Le BAIIA ajusté (tel que défini ci-dessous) avant les charges opérationnelles liées à la location d'hélicoptères mais incluant les frais payés aux locateurs pour couvrir les frais variables relatifs aux hélicoptères loués comme la maintenance et les frais d'équipage (se reporter au rapprochement à la section sur les mesures non conformes aux IFRS).

(2)

Résultat net avant charges financières, montant net, impôt sur le résultat et amortissement, ajusté en fonction du gain ou de la perte à la cession d'immobilisations corporelles, de la charge de dépréciation de l'écart d'acquisition (le cas échéant) et de la variation de la juste valeur de l'obligation de racheter les actions de détenteurs de participations ne donnant pas le contrôle de filiales, comme il est indiqué dans le rapprochement du BAIIA et BAIIAL (se reporter au rapprochement à la section sur les mesures non conformes aux IFRS).

(3)

Attribuable aux actionnaires de la Société.

(4)

Avant variation nette des soldes du fonds de roulement sans effet sur la trésorerie et des produits différés (se reporter au rapprochement à la section sur les mesures non conformes aux IFRS)

 

RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE
La Société a généré des produits de 51,5 millions de dollars au deuxième trimestre de 2014, comparativement à des revenus de 64,0 millions de dollars à la même période pour l'exercice précédent. Cette baisse est essentiellement attribuable à une diminution des opérations se rapportant aux produits associés aux règles de vol à vue en Afghanistan et dans l'Ouest du Canada. La Société a effectué 11 365 heures de vol comparativement à 15 365 heures au deuxième trimestre de 2013, soit une diminution de 26,0 %.

Les produits associés aux règles de vol aux instruments ont connu une hausse de 6,7 millions de dollars qui découle de l'accroissement des activités dans le secteur pétrolier et gazier en Nouvelle-Zélande et au démarrage en septembre 2013, du contrat de soutien côtier offert à Shell aux Philippines, annoncé précédemment. Les produits associés aux règles de vol à vue ont connu une baisse de 16,7 millions de dollars principalement due à une réduction du nombre d'hélicoptères et des heures quotidiennes de vol en Afghanistan et de la réduction des activités dans l'Ouest du Canada qui a connu un trimestre très difficile. Les produits tirés des services accessoires ont diminué de 2,5 millions de dollars en raison d'une baisse des produits de réparation et de maintenance tirés des activités de Nampa et Heli-Welders et des produits tirés du Forfait d'Entraînement au Vol et de Formation.

Les charges opérationnelles ont augmenté de 2,6 millions de dollars au deuxième trimestre comparativement à l'exercice précédent. Cela est principalement dû à l'augmentation globale des frais généraux, d'administration et de vente découlant de l'accroissement des activités liées au pétrole et au gaz en Nouvelle-Zélande et aux Philippines.

Pour le deuxième trimestre de 2014, le BAIIAL ajusté et le BAIIA ajusté se sont chiffrés, respectivement, à 9,6 millions de dollars et 7,1 millions de dollars, comparativement à 21,4 millions de dollars et 21,0 millions de dollars pour l'exercice précédent.

Le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société s'est élevé à 2,0 millions de dollars, ou 0,16 $ par action, au deuxième trimestre de 2014, contre 12,6 millions de dollars, ou 0,97 $ par action, pour la même période en 2013. Les flux de trésorerie opérationnels ajustés, avant variation nette du solde du fonds de roulement sans effet sur la trésorerie et des produits différés, se sont chiffrés à 6,4 millions de dollars au deuxième trimestre de 2014, contre 16,8 millions de dollars pour la même période à l'exercice précédent, ce qui s'explique principalement par un recul du résultat net.

Les flux de trésorerie disponibles nets ajustés pour la période de six mois close le 30 juin 2014 s'établissaient à 12,8 millions de dollars, comparativement à 22,2 millions de dollars pour la période correspondante à l'exercice précédent. Pour la période de douze mois close le 30 juin 2014, les flux de trésorerie disponibles nets ajustés s'établissaient à 45,0 millions de dollars, comparativement à 54,3 millions de dollars pour l'exercice clos le 31 décembre 2013.

« Le trimestre a été particulièrement difficile pour HNZ, a déclaré M. Don Wall, chef de la direction du Groupe HNZ Inc. Les activités de HNZ Global ont été à la hauteur des attentes, les produits tirés des activités en Afghanistan ont diminué à un rythme légèrement moins rapide que prévu, mais le reste de nos opérations a connu un trimestre difficile. Malgré l'importance de la faiblesse des résultats, ce recul fait partie intégrante d'un cycle global de l'industrie et nous pensons que les produits générés sur le marché canadien vont s'améliorer au cours du troisième trimestre. Au cours du deuxième trimestre, nous avons disposé de deux hélicoptères en excès contre une somme de 4,0 millions de dollars. Depuis le début de l'année, nous avons réduit notre dette de 15 millions de dollars et à la fin du trimestre, notre position de trésorerie nette de la dette était de 0,3 million de dollars qui s'ajoute à notre facilité de crédit de 175 millions de dollars afin de soutenir les occasions de croissance ainsi que des acquisitions ciblées ».

En date du 30 juin 2014, la position financière de la Société reste robuste avec un fonds de roulement s'élevant à 44,9 millions de dollars, et une trésorerie et équivalents de trésorerie nette de la dette bancaire s'élèvant à 0,3 million de dollars, incluant une dette de 8 millions de dollars tirée de sa facilité de crédit d'exploitation renouvelable autorisée pour un montant de 125 millions de dollars et arrivant à terme le 31 janvier 2017. Sous réserve de certaines conditions, la Société peut augmenter à 175 millions de dollars la facilité de crédit dont elle dispose actuellement. Pour le deuxième trimestre, le ratio d'endettement à long terme était de 0,03, comparativement à 0,19 l'année dernière.

RÉSULTATS POUR SIX MOIS
Pour la période de six mois close le 30 juin 2014, les produits s'élevaient 107,4 millions de dollars, comparativement à 118,2 millions de dollars pour la période correspondante de 2013. Cet écart s'explique par une diminution des produits associés aux règles de vol à vue de 28,4 millions de dollars et une réduction des produits tirés des services accessoires de 0,2 million de dollars, partiellement contrebalancées par une augmentation des produits associés aux règles de vol aux instruments de 17,8 millions de dollars. Dans l'ensemble, les contrats en Afghanistan continuent de générer de bons produits malgré la réduction du nombre d'hélicoptères et la baisse des heures de vol enregistrée cette année par rapport aux dernières années. La Société a effectué 21 152 heures au cours de la période de six mois qui a pris fin le 30 juin 2014, comparativement à 24 637 heures pour la même période en 2013.

Le BAIIAL ajusté et le BAIIA ajusté se sont chiffrés, respectivement, à 22,0 millions de dollars et 16,7 millions de dollars, comparativement à 34,8 millions de dollars et 33,8 millions de dollars pour l'exercice précédent.

Le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société s'est chiffré à 5,6 millions de dollars, ou 0,55 $ par action, contre 19,1 millions de dollars ou 1,47 $ par action pour la même période en 2013. Les flux de trésorerie opérationnels ajustés, avant variation nette du solde du fonds de roulement sans effet sur la trésorerie et des produits différés, se sont chiffrés à 16,1 millions de dollars contre 28,1 millions de dollars pour la même période à l'année dernière.

NOMINATIONS STRATÉGIQUES AU CONSEIL D'ADMINISTRATION ET À LA HAUTE DIRECTION
En 2014, la Société a procédé aux nominations stratégiques suivantes au conseil d'administration et à l'équipe de direction.

Le 31 mars 2014, la Société a annoncé que Laurence (« Larry ») Murphy avait accepté de se joindre au conseil d'administration de la Société. M. Murphy compte plus de 40 ans d'expérience auprès de sociétés internationales dans les domaines des hydrocarbures et du génie et il a occupé des rôles en exploitation, en expansion des affaires et dans la haute direction.

Le 23 juillet 2014, la Société a annoncé que Rick Burt avait été embauché à titre de vice-président, opérations côtières, expansion des affaires et stratégie. Fort de ses 35 ans d'expérience dans l'industrie, Rick Burt représente un atout de taille quant à la capacité de développement des affaires dans le domaine des activités pétrolières et gazières côtières de la Société à l'échelle internationale. Dans ses nouvelles fonctions, il se joindra à l'équipe de HNZ Global et relèvera de Keith Mullett, vice‑président exécutif (international). Il exercera ses fonctions à Edmonton, en Alberta.

PERSPECTIVES
« Alors que la première moitié de l'année a été difficile, nous nous attendons à des améliorations au cours du troisième trimestre. Nous continuons à gérer nos opérations le plus efficacement possible, dans l'optique où nous planifions et gérons nos activités sur une base annuelle et en fonction des besoins à long terme et non sur une base trimestrielle. Notre priorité vise l'expansion de la Société et nous planifions de procéder aux investissements nécessaires afin de soutenir notre stratégie. Le contrat en Afghanistan arrive à échéance le 31 octobre 2014 et nous prévoyons que les produits correspondront à ce que nous avions divulgué antérieurement. En anticipant la période post-Afghanistan, nous continuerons à concentrer nos efforts sur l'acquisition de contrats de soutien des activités pétrolières et gazières côtières en Asie-pacifique, dans l'est du Canada et en Afrique. L'embauche de Rick Burt à titre de vice-président, opérations côtières, expansion des affaires et stratégie, améliorera nos efforts de ventes dans ce secteur en expansion. Nous avons aussi embauché un directeur des ventes dans l'ouest du Canada pour renforcer nos activités de type VFR et nous avons augmenté la capacité d'opération de notre département de remise en état des composantes chez Nampa Valley. Nous sommes optimistes que les résultats de Hélicoptères Canadien vont s'améliorer et que la croissance des opérations de HNZ Global continuera », a dit M. Wall en conclusion.

CHANGEMENTS RELATIFS À LA DIVULGATION DU RAPPORT DE GESTION
Depuis le deuxième trimestre de 2014, la Société a ajouté les mesures « flux de trésorerie disponibles nets ajustés » et « BAIIAL ajusté » à son rapport de gestion.

Flux de trésorerie disponibles nets ajustés
La direction est d'avis que la divulgation de ces éléments fournit des renseignements supplémentaires utiles sur les flux de trésorerie de la Société, y compris le montant disponible pour distribuer aux actionnaires, rembourser la dette et d'autres activités d'investissement.

BAIIAL ajusté
Ces données sont largement utilisées par d'autres acteurs importants de l'industrie. Il constituera un outil de comparaison plus précis avec les entreprises qui présentent ces renseignements, au moment où la Société prévoit d'accroître ses activités dans le domaine du soutien côtier et élargir sa flotte d'hélicoptères location. Comme elle présente les résultats avant les investissements en capital, cette mesure offre une plus grande stabilité.

TÉLÉCONFÉRENCE
La Société organise une téléconférence qui aura lieu le jeudi 14 août 2014 à 11:00, heure normale de l'Est, pour discuter de ces résultats. Les parties intéressées peuvent participer à la téléconférence en composant le 514 807-9895 (à Montréal) ou le 1 888 231-8191 (sans frais). Si vous ne pouvez pas vous y joindre en direct, vous pourrez écouter une archive de la téléconférence en composant le 416 849-0833 (à Toronto), le 514 807-9274 (à Montréal) ou le 1 855 859-2056 (sans frais), suivi du code d'accès : 82478779. L'enregistrement sera disponible jusqu'au 21 août 2014.

À PROPOS DU GROUPE HNZ INC.
La Société est une entreprise internationale de transport par hélicoptère et de services de soutien connexes dont l'exploitation s'étend au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Afghanistan, en Antarctique et en Asie du Sud-Est. La Société exploite plus de 130 hélicoptères au service d'une gamme de sociétés multinationales et d'organismes gouvernementaux, notamment dans les secteurs des activités pétrolières et gazières côtières et infracôtières, de l'exploitation minière, du soutien militaire, de l'hydroélectricité et des services publics, de la gestion forestière, de la construction, de la recherche et sauvetage ainsi que des services d'ambulances aériennes. En plus des services d'affrètement, la Société offre de la formation au pilotage, ainsi que des services de maintenance et de réparation à des tierces parties. À partir de son siège social qui est situé près de Montréal, au Canada, la Société emploie environ 800 personnes dans 36 emplacements à travers le monde. Les activités de la Société reposent sur des emplacements de nature fixe et sur des emplacements temporaires, aussi appelés emplacements « mis en commun », et la Société fourni des hélicoptères dans divers conditions climatiques et terrains au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Afghanistan, en Antarctique et en Asie du Sud-Est.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS
Certains énoncés figurant dans le présent communiqué peuvent constituer des « énoncés prospectifs » qui comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs connus et inconnus qui peuvent faire en sorte que le rendement, les réalisations ou les résultats réels de la Société, ou les résultats de l'industrie, diffèrent considérablement du rendement, des réalisations ou des résultats futurs exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces énoncés peuvent porter, entre autres, sur la situation financière, les résultats opérationnels, les objectifs, les politiques en matière de dividendes, la participation aux processus d'appel d'offres, le maintien de relations d'affaires avec d'importants clients actuels ou potentiels (notamment USTRANSCOM en Afghanistan, Rio Tinto et Shell), les produits attendus des contrats avec des clients importants, les niveaux d'activité saisonniers, le maintien d'ententes contractuelles, l'incidence de l'incertitude économique, la concurrence prévue, l'utilisation de fonds disponibles, le maintien des relations stratégiques avec des communautés autochtones, le respect des règlements (notamment, les règlements en matière d'environnement et de transport) et des lois (notamment, la législation fiscale) qui s'appliquent à la Société.

Bien que les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué se fondent sur des hypothèses que la direction de la Société juge raisonnables, cette dernière ne peut garantir aux investisseurs que les résultats réels correspondront à ces énoncés prospectifs. Les hypothèses sur lesquelles se fondent les énoncés prospectifs comprennent, sans toutefois s'y limiter, les tendances économiques générales, les tendances sectorielles, les relations contractuelles et d'affaires actuelles, les marchés financiers et le contexte concurrentiel, gouvernemental, réglementaire et juridique actuel.

Ces énoncés sont fondés, non pas sur des faits historiques, mais sur les attentes actuelles concernant les événements et le rendement opérationnel futurs et ne valent qu'à la date du présent communiqué. Les énoncés prospectifs supposent des incertitudes et des risques importants et ne devraient pas être considérés comme des garanties quant au rendement ou aux résultats futurs, et ils ne constitueront pas nécessairement des indications exactes concernant le fait que ces résultats seront atteints ou non. Un certain nombre de facteurs pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats dont il est question dans les énoncés prospectifs, comprenant, sans toutefois s'y limiter, les facteurs mentionnés dans ce communiqué ou à la rubrique « Facteurs de risque ». Ces énoncés prospectifs sont faits en date du présent communiqué, et la Société ne s'engage nullement à les mettre à jour ni à les réviser pour tenir compte de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances à moins d'y être tenue par les lois en vigueur.

MESURES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX IFRS
Ce communiqué de presse contient certaines mesures financières non conformes aux IFRS, conformément à la définition énoncée dans les lois sur les valeurs mobilières applicables, notamment le BAIIAL ajusté, le BAIIA ajusté, les flux de trésorerie opérationnels ajustés et les flux de trésorerie disponibles nets ajustés. La Société est d'avis que de telles mesures financières non conformes aux IFRS améliorent la comparabilité d'un exercice à l'autre en fournissant plus d'information sur la performance des activités actuelles de notre Société. Conformément aux exigences au terme des lois sur les valeurs mobilières applicables, la Société a fourni les rapprochements entre ces mesures et les mesures prescrites par les IFRS qui sont le plus directement comparables. Nous invitons les investisseurs et les lecteurs à consulter les mesures financières prescrites par les IFRS connexes et le rapprochement entre les mesures non conformes aux IFRS et les mesures prescrites au titre des IFRS les plus directement comparables énoncées ci-après et à considérer les mesures non conformes aux IFRS uniquement comme un supplément, et non comme une mesure de substitution ou une mesure de référence, aux mesures de rendement financier définies conformément aux IFRS.

  • Le « BAIIA ajusté » est défini comme étant le résultat net avant charges financières, montant net, impôt sur le résultat et amortissement, ajusté en fonction du gain ou de la perte à la cession d'immobilisations corporelles, de la charge de dépréciation de l'écart d'acquisition (le cas échéant) et de la variation de la juste valeur de l'obligation de racheter les actions de détenteurs de participations ne donnant pas le contrôle de filiales. Les ajustements au BAIIA standard sont effectués par la direction afin de normaliser les événements non récurrents.
  • Le « BAIIAL ajusté » est défini comme étant le « BAIIA ajusté » avant les charges opérationnelles liées à la location d'hélicoptères mais incluant les frais payés aux locateurs pour couvrir les frais variables relatifs aux hélicoptères loués comme la maintenance et les frais d'équipage.
  • Les « flux de trésorerie opérationnels ajustés » se rapportent aux flux de trésorerie opérationnels avant la variation nette des soldes du fonds de roulement sans effet sur la trésorerie et des produits différés.
  • Les « flux de trésorerie disponibles nets ajustés » sont définies comme étant les flux de trésorerie opérationnels plus (moins) la variation nette des soldes du fonds de roulement sans effet sur la trésorerie et des produits différés moins les dépenses en immobilisations liées au maintien de la capacité telles que déterminées par la direction comme étant toutes les dépenses en immobilisation engagées pour maintenir la production actuelle de produits et de flux de trésorerie opérationnels, contrairement aux dépenses en immobilisations liées à la croissance, qui sont engagées pour augmenter la capacité de la Société à croître tel que déterminé par le direction.

Comme le BAIIAL ajusté, le BAIIA ajusté, les flux de trésorerie opérationnels ajustés et les flux de trésorerie disponibles nets ajustés sont des mesures utiles pour de nombreux investisseurs pour comparer les émetteurs en fonction de leur capacité à générer des flux de trésorerie opérationnels de façon récurrente, la direction croit que, outre le résultat net, le BAIIAL ajusté, le BAIIA ajusté, les flux de trésorerie opérationnels ajustés et les flux de trésorerie disponibles nets ajustés sont des mesures supplémentaires utiles. La direction est d'avis que les flux de trésorerie disponibles nets ajustés offrent des renseignements additionnels utiles aux investisseurs concernant l'exploitation et les flux de trésorerie de la Société, dont le montant disponible aux fins de distributions aux actionnaires, de remboursement de la dette et d'autres activités d'investissement.

Le BAIIAL ajusté, le BAIIA ajusté, les flux de trésorerie opérationnels ajustés et les flux de trésorerie disponibles nets ajustés ne sont pas des mesures du résultat ou des flux de trésorerie reconnues selon les IFRS et n'ont pas une signification normalisée prescrite par les IFRS. Par conséquent, le BAIIAL ajusté, le BAIIA ajusté, les flux de trésorerie opérationnels ajustés et les flux de trésorerie disponibles nets ajustés peuvent ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs. Les investisseurs sont avisés que le BAIIAL ajusté, le BAIIA ajusté, les flux de trésorerie opérationnels ajustés et les flux de trésorerie disponibles nets ajustés ne doivent pas être considérés comme des substituts du résultat net établi conformément aux IFRS à titre d'indicateurs de la performance de la Société, ni comme des substituts des flux de trésorerie opérationnels, d'investissement et de financement à titre de mesures de la liquidité et des flux de trésorerie.

Rapprochement entre le BAIIAL ajusté, le BAIIA ajusté et le résultat avant impôt sur le résultat






Périodes de trois mois

closes les 30 juin


Périodes de six mois

closes les 30 juin

(en milliers de dollars, à l'exception des actions et des montants par action)

2014

2013


2014

2013

Produits

51 459

63 947


107 410

118 156

Charges opérationnelles avant les charges liées à la location d'hélicoptères

42 169

41 636


85 251

82 678

Perte (gain) de change

(277)

922


111

654

BAIIAL ajusté

9 567

21 389


22 048

34 824

Charges liées à la location d'hélicoptères[1]

2 454

362


5 318

978

BAIIA ajusté

7 113

21 027


16 730

33 846

- Amortissement

4 401

4 263


8 384

7 825

- Perte nette (gain net) à la cession d'immobilisations corporelles

703

(1 125)


785

(1 283)

- Charges financières, montant net

150

357


346

910

- Variation de la juste valeur des autres passifs

--

39


--

39

Résultat avant impôt sur le résultat

1 859

17 493


7 215

26 355

Résultat net attribuable aux :






Actionnaires de la Société

2 036

12 636


5 629

19 150

Participations ne donnant pas le contrôle

16

221


165

303

Résultat net

2 052

12 857


5 794

19 453






Rapprochement entre les flux de trésorerie opérationnels ajustés et les flux de trésorerie disponibles nets ajustés par rapport aux flux de trésorerie opérationnels







Six mois

clos les


Douze derniers

mois clos le

Exercice

 clos le

(en milliers de dollars)

30 juin
2014

30 juin
 2013


30 juin

2014

31 décembre

2013

Flux de trésorerie opérationnels

19 861

7 453


60 742

48 334

Plus (moins) :

Variation nette des soldes de fonds de roulement sans effet sur la trésorerie et des produits différés

(3 760)

20 671


(9 732)

14 699

Flux de trésorerie opérationnels ajustés

16 101

28 124


51 010

63 033

Moins :

Dépenses en immobilisations liées au maintien de la capacité

3 271

5 946


6 032

(8 707)

Flux de trésorerie disponibles nets ajustés

12 830

22 178


44 978

54 326

 

Avis aux lecteurs : Vous pouvez accéder à l'intégralité des états financiers consolidés et de l'analyse par la direction de la situation financière et des résultats d'exploitation de la Société sur le site Web de la Société à www.hnz.com et sur SEDAR à www.sedar.com.

___________________
1 Les charges liées à la location d'hélicoptères excluent les frais payés aux locateurs pour couvrir les frais variables relatifs aux hélicoptères loués comme la maintenance et les frais d'équipage.

SOURCE : Groupe HNZ Inc.

Renseignements : Groupe HNZ Inc. : Don Wall, Président et chef de la direction, Tél. : 780 429-6919, Tél. : 450 452-3007

Profil de l'entreprise

Groupe HNZ Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.