Le Groupe Banque TD souligne l'incidence d'événements météorologiques violents sur ses résultats et annonce une perte pour TD Assurance pour le troisième trimestre

TORONTO, le 30 juill. 2013 /CNW/ - Le Groupe Banque TD (la TD) (TSX et TSX et NYSE : TD) a annoncé aujourd'hui qu'il prévoit déclarer une perte nette estimative de 240 à 290 millions de dollars après impôts pour ses activités d'assurance au troisième trimestre. Cette perte se reflétera dans les résultats du secteur Gestion de patrimoine et Assurance. La perte anticipée découle des frais d'environ 418 millions de dollars après impôts (565 millions de dollars avant impôts), soit 45 cents l'action sur une base entièrement diluée, attribuables à la fois à des événements météorologiques violents et à une hausse des demandes d'indemnisation d'assurances générales. Si l'on exclut cette perte, les bénéfices du secteur de l'assurance devraient s'établir entre 130 et 180 millions de dollars.

De plus, la TD comptabilisera certaines pertes estimatives non liées aux assurances, causées par les événements météorologiques violents dans le sud de l'Alberta, qui seront traitées comme élément à noter dans les résultats de la TD pour le troisième trimestre.

Incidence d'événements météorologiques violents
TD Assurance prévoit que les coûts des demandes d'indemnisation à la suite des événements météorologiques violents du 20 juin dans le sud de l'Alberta et du 8 juillet dans la région du Grand Toronto représentent environ 170 millions de dollars avant impôt et nets de réassurance (125 millions de dollars après impôts) en demandes d'indemnisation pour évacuation et dommages à des propriétés et à des automobiles.

En outre, la TD comptabilisera une provision qui pourrait atteindre 125 millions de dollars avant impôts (93 millions de dollars après impôts) pour le troisième trimestre à la suite des inondations en Alberta, montant qui correspond principalement aux pertes sur créances du portefeuille de crédit garanti par des biens immobiliers. Cette provision sera traitée comme un élément à noter.

« Certes, les banques et les compagnies d'assurance essuieront des pertes à cause d'événements météorologiques violents, mais ce sont les collectivités et les gens qui ont été victimes de la dévastation en Alberta et dans la région du Grand Toronto qui nous préoccupent le plus. Nous remercions nos équipes de leurs efforts pour aider les clients à surmonter ces événements même si beaucoup d'employés étaient eux-mêmes touchés », affirme Ed Clark, président du Groupe et chef de la direction, Groupe Banque TD.

Augmentation des réserves pour sinistres
Comme le rapport aux actionnaires du deuxième trimestre de 2013 l'indique, TD Assurance doit composer avec une incertitude accrue depuis quelques années en raison des réformes de l'assurance automobile. TD Assurance avait connu une hausse des demandes d'indemnisation pour blessures corporelles en 2012 liée à la réforme d'avant 2010 dans le secteur automobile et les réserves avaient été augmentées en conséquence au quatrième trimestre de 2012. Malheureusement, l'évolution défavorable des demandes pour le présent exercice a poussé la TD à augmenter ces réserves encore davantage; les résultats de TD Assurance pour le troisième trimestre comprendront une provision supplémentaire d'environ 395 millions de dollars avant impôts (292 millions de dollars après impôts) afin d'augmenter les réserves pour sinistres en assurances générales.

Le nombre de litiges qui continue d'augmenter, surtout en secteurs urbains comme Toronto, ajoute encore plus d'incertitude dans la détermination des coûts prévus du règlement définitif des demandes d'indemnisation pour blessures corporelles en assurance auto. Également, la fraude continue de causer de l'incertitude quant aux demandes d'indemnités d'accidents en Ontario. Ces circonstances, prises dans leur ensemble, ont obligé TD Assurance à réévaluer à la hausse les pertes anticipées pour les demandes d'indemnisation d'années antérieures, qui servent à calculer les réserves pour sinistres.

« La situation du marché de l'assurance auto en Ontario a posé des défis considérables pour notre secteur. Et quoiqu'une perte soit toujours décevante, il est prudent pour la TD d'augmenter ses réserves à la lumière de l'incertitude croissante, ajoute Ed Clark. La TD continuera de collaborer avec les gouvernements de tout le pays pour que les Canadiens aient accès à une protection appropriée, viable et abordable. »

À moyen terme, la TD prévoit une baisse modeste des bénéfices tirés des activités d'assurance par rapport au niveau normalisé de 600 millions de dollars de 2012.

« Malgré les difficultés, nous maintenons notre engagement à l'égard de notre secteur d'assurance et nous croyons en un potentiel de rendement et de croissance de rentabilité acceptables avec le temps. Nous continuerons d'analyser et de peaufiner notre modèle d'affaires en assurance habitation et auto pour nous assurer de pouvoir offrir des produits et des services de grande qualité à nos clients », déclare Ed Clark.

Séance d'information et téléconférence à l'intention des investisseurs
Une conférence audio à l'intention des investisseurs au sujet de cette annonce se tiendra à 8 h 30, HE, et durera environ 30 minutes. L'appel comprendra des présentations de dirigeants de la TD, qui seront suivies d'une période de questions. Une ligne téléphonique pour écoute seulement sera accessible au 416-644-3416 ou au 1-800-814-4860 (sans frais).

Il sera possible de réécouter l'appel, du 30 juillet 2013, à 9 h 30, HE, au 30 août 2013 en composant le 416-640-1917 ou le 1-877-289-8525 (sans frais). Le code d'accès est 4633810, suivi du carré.

Annonce des bénéfices trimestriels
Les résultats financiers de la TD pour le troisième trimestre de 2013 seront rendus publics par voie de communiqué et feront l'objet d'une téléconférence à l'intention des actionnaires le 29 août 2013.

À propos du Groupe Banque TD
La Banque Toronto-Dominion et ses filiales sont désignées collectivement par l'appellation Groupe Banque TD (la TD ou la Banque). La TD est la sixième banque en importance en Amérique du Nord d'après le nombre de succursales et elle offre ses services à environ 22 millions de clients. Ces services sont regroupés dans quatre principaux secteurs qui exercent leurs activités dans plusieurs centres financiers clés dans le monde : Services bancaires personnels et commerciaux au Canada, y compris TD Canada Trust et Financement auto TD au Canada; Gestion de patrimoine et Assurance, y compris Gestion de patrimoine TD et Placements directs TD, une participation dans TD Ameritrade, et TD Assurance; Services bancaires personnels et commerciaux aux États-Unis, y compris TD Bank, America's Most Convenient Bank, et Financement auto TD aux États-Unis; et Services bancaires de gros, y compris Valeurs Mobilières TD. En outre, la TD figure parmi les principales sociétés de services financiers par Internet du monde, avec quelque 8 millions de clients du service en ligne et du service mobile. Au 30 avril 2013, les actifs de la TD totalisaient 826 milliards de dollars canadiens. La Banque Toronto Dominion est inscrite à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York sous le symbole « TD ».

Mise en garde à l'égard des énoncés prospectifs
De temps à autre, la Banque fait des énoncés prospectifs, écrits et verbaux, y compris dans le présent document, d'autres documents déposés auprès des organismes de réglementation canadiens ou de la Securities and Exchange Commission des États-Unis et d'autres communications. En outre, des représentants de la Banque peuvent formuler verbalement des énoncés prospectifs aux analystes, aux investisseurs, aux médias et à d'autres personnes. Tous ces énoncés sont faits conformément aux dispositions d'exonération et se veulent des énoncés prospectifs aux termes de la législation en valeurs mobilières applicable du Canada et des États-Unis, notamment la loi des États-Unis intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995. Les énoncés prospectifs comprennent, entre autres, les énoncés figurant dans le présent document, dans le rapport de gestion du rapport annuel 2012 de la Banque à la rubrique « Sommaire et perspectives économiques » et, pour chacun de ses secteurs d'activité, aux rubriques « Perspectives et orientation pour 2013 », ainsi que dans d'autres énoncés concernant les objectifs et les priorités de la Banque pour 2013 et par la suite et les stratégies pour les atteindre, ainsi que le rendement financier prévu de la Banque. Les énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l'emploi de termes et expressions comme « croire », « prévoir », « anticiper », « avoir l'intention de », « estimer », « planifier » et « pouvoir » et de verbes au futur ou au conditionnel.

De par leur nature, ces énoncés prospectifs obligent la Banque à formuler des hypothèses et sont assujettis à des risques et incertitudes, généraux ou spécifiques. Particulièrement du fait de l'incertitude quant à l'environnement physique, financier, à la conjoncture économique, au climat politique et au cadre réglementaire, ces risques et incertitudes - dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Banque et dont les répercussions peuvent être difficiles à prévoir - peuvent faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux avancés dans les énoncés prospectifs. Les facteurs de risque qui pourraient entraîner de tels écarts incluent les risques notamment de crédit, de marché (y compris les marchés des actions, des marchandises, de change et de taux d'intérêt), de liquidité, d'opération (y compris les risques liés à la technologie), d'atteinte à la réputation, d'assurance, de stratégie et de réglementation ainsi que les risques juridiques, environnementaux, liés à l'adéquation des capitaux propres et les autres risques. On peut citer comme exemples de tels risques l'incidence des récentes modifications législatives aux États-Unis, comme il est mentionné à la rubrique « Événements importants en 2012 » de la section « Aperçu des résultats financiers » du rapport de gestion 2012; les modifications aux lignes directrices sur les capitaux propres et la liquidité, et les instructions relatives à la présentation ainsi que leur nouvelle interprétation; les modifications aux notations de la Banque; l'augmentation des coûts de financement de crédit causée par l'illiquidité des marchés et la concurrence pour l'accès au financement; les catastrophes naturelles et non naturelles et les demandes d'indemnisation qui en découlent; les modifications aux lois et aux règlements ayant une incidence sur la détermination du prix des produits et des services de la Banque; le défaut de tiers de se conformer à leurs obligations envers la Banque ou ses sociétés affiliées relativement au traitement et au contrôle de l'information; les perturbations ou les attaques (y compris les cyberattaques) liées à la technologie informatique, à l'Internet, à l'accès au réseau ou à d'autres systèmes ou services de communication vocale ou de transmission de données de la Banque; et le contexte de contentieux globalement difficile, y compris aux États-Unis. Nous avisons le lecteur que la liste qui précède n'est pas une liste exhaustive de tous les facteurs de risque possibles, et d'autres facteurs pourraient également avoir une incidence négative sur les résultats de la Banque. Pour de plus amples renseignements, se reporter à la section « Facteurs de risque et gestion des risques » du rapport de gestion de 2012 de la TD. Le lecteur doit examiner ces facteurs attentivement, ainsi que d'autres incertitudes et événements possibles, de même que l'incertitude inhérente aux énoncés prospectifs, avant de prendre des décisions à l'égard de la Banque, et ne doit pas se fier indûment aux énoncés prospectifs de la Banque.

Certaines hypothèses importantes étayent les énoncés prospectifs présentés dans le présent document, dont l'hypothèse qu'il n'y aura pas d'autres catastrophes susceptibles d'influer sur le rendement des activités d'assurance ou de la Banque avant le troisième trimestre. D'autres hypothèses économiques importantes étayant les énoncés prospectifs figurant dans le présent document sont décrites dans le rapport de gestion de 2012 à la rubrique « Sommaire et perspectives économiques » ainsi qu'aux rubriques « Perspectives et orientation pour 2013 » pour chacun des secteurs d'activité, telles que chacune est mise à jour dans les rapports aux actionnaires trimestriels déposés par la suite. Tout énoncé prospectif contenu dans le présent document représente l'opinion de la direction uniquement à la date des présentes et est communiqué afin d'aider les actionnaires de la Banque et les analystes à comprendre la situation financière, les objectifs, les priorités et le rendement financier prévu de la Banque aux dates indiquées et pour les périodes closes à ces dates, et peut ne pas convenir à d'autres fins. La Banque n'effectuera pas de mise à jour de quelque énoncé prospectif, écrit ou verbal, qu'elle peut faire de temps à autre directement ou indirectement, à moins que la législation en valeurs mobilières applicable ne l'exige.

Remarque sur les normes d'information financière
La Banque dresse ses états financiers consolidés selon les Normes internationales d'information financière (IFRS), qui ont remplacé les principes comptables généralement reconnus (PCGR), et désigne les résultats établis selon les IFRS « comme présentés ». La Banque a également recours à des mesures financières non conformes aux PCGR; les résultats sont alors appelés « rajustés » (c.-à-d. résultats obtenus en retranchant les « éléments à noter » des résultats comme présentés, déduction faite des impôts sur le résultat), pour évaluer chacun de ses secteurs d'activité et mesurer son rendement global. Les éléments à noter comprennent des éléments que la direction n'estime pas révélateurs du rendement de l'entreprise sous-jacente. Se reporter à la rubrique « Présentation de l'information financière de la Banque » du communiqué de presse sur les résultats du deuxième trimestre de 2013 et du rapport de gestion de la Banque (www.td.com/francais/investisseurs) pour de plus amples renseignements, les résultats comme présentés, une liste des éléments à noter et une conciliation des mesures non conformes aux PCGR.

Pour plus de renseignements :

Investisseurs :
Rudy Sankovic
Relations avec les investisseurs
416-308-9030

Médias :
Tara Sirinyan 
Affaires publiques
514-247-2980

SOURCE : Groupe Banque TD


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.