Le grand gagnant du prix Grantham d'une valeur de 75 000 $ a été annoncé

Le prix Grantham 2010 récompense l'excellence en journalisme environnemental

NARRAGANSETT, RI, le 22 juin /CNW/ - Le Metcalf Institute for Marine & Environmental Reporting (l'Institut Metcalf pour les reportages maritimes et environnementaux) a annoncé que l'auteure canadienne Alanna Mitchell a remporté le prix Grantham 2010 pour l'excellence de son reportage sur l'environnement. Mitchell, l'auteure du livre exceptionnel intitulé "Sea Sick: The Global Ocean in Crisis" (Mal de mer : l'océan planétaire en crise), publié par McClelland & Stewart, est la première auteure de livres à recevoir le prix Grantham et la première candidate canadienne à remporter le prix Grantham de 75 000 $.

"Nous sommes fiers de remettre le prix Grantham 2010 à Alanna Mitchell", a affirmé Sunshine Menezes, la chef de la direction du Metcalf Institut et l'administratrice du prix Grantham. "Œuvre attachante, "Sea Sick" présente de façon claire et éloquente les dangers précis auxquels sont confrontés les écosystèmes de l'océan planétaire. Mitchell a dû affronter ses propres démons pour créer une histoire qui décrit la science de la mer - et les scientifiques - de façon équilibrée, véridique et poétique."

Le prix Grantham (http://granthamprize.org/) récompense les reportages exceptionnels sur l'environnement et reconnaît ceux qui ont le potentiel d'entraîner des changements constructifs. Le prix a été créé pour favoriser le journalisme environnemental de grande qualité dans tous les types de médias, tout en attirant l'attention sur les thèmes abordés à travers les histoires primées et en sensibilisant le public aux problèmes environnementaux. Le prix Grantham de 75 000 $ est remis annuellement pour une œuvre documentaire originale produite aux États-Unis ou au Canada lors de l'année civile précédente et publiée dans des journaux, des magazines et des livres, ou diffusée à la télévision, sur le câble, à la radio et en ligne.

Alanna Mitchell est une journaliste canadienne et une auteure reconnue pour sa capacité à décrire des notions complexes dans une langue accessible. Elle a occupé le poste de reporteure chargée des sujets scientifiques et environnementaux pour le Globe and Mail, le journal national canadien, pendant quatorze ans, jusqu'à ce qu'elle délaisse le journalisme quotidien pour se consacrer à écrire à propos de la science. En 2000, elle a été nommée la meilleure reporteure environnementale au monde par la Fondation Reuters et a été invitée en 2002 à entreprendre des études postdoctorales à titre d'invitée à l'Université d'Oxford, ce qui a mené à son premier livre "Dancing at the Dead Sea" (Danser à la mer Morte), publié en 2004. Mitchell, originaire de Toronto, travaille comme collaboratrice à l'Institut international du développement durable et elle participe souvent à des événements en tant que conférencière où elle parle des problèmes environnementaux.

Également publié aux États-Unis par la University of Chicago Press en octobre 2009, "Sea Sick" étudie l'état actuel des océans à l'échelle planétaire et présente une crise écologique grave et imminente, quoique peu comprise. Mitchell a rédigé le livre qui lui a valu le prix Grantham 2010 lorsqu'elle s'est jointe aux équipages d'experts scientifiques en chef dans neuf points chauds de l'océan planétaire. Qu'il s'agisse de l'impact du blanchiment des récifs de corail, du casse-tête que représentent les zones mortes à faible teneur en oxygène comme celle que l'on retrouve dans le Golfe du Mexique, ou des implications choquantes de l'acidification croissante de l'océan, Mitchell explique la science qui se trouve derrière l'histoire dans son reportage qui, bien qu'il fasse autorité, s'avère captivant et accessible.

Créé en 2005, le prix Grantham pour l'excellence des reportages sur l'environnement est financé par Jeremy et Hannelore Grantham à travers The Grantham Foundation for the Protection of the Environment (la fondation Grantham pour la protection de l'environnement) (http://www.granthamfoundation.org/) et est administré par le Metcalf Institute for Marine & Environmental Reporting (http://www.metcalfinstitute.org/aboutus.htm).

SOURCE METCALF INSTITUTE FOR MARINE AND ENVIRONMENTAL REPORTING

Renseignements : Renseignements: Kat Anderson, +1-401-874-6009, kat@gso.uri.edu

Profil de l'entreprise

METCALF INSTITUTE FOR MARINE AND ENVIRONMENTAL REPORTING

Renseignements sur cet organisme

Nouvelles - Environnement

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.