Le gouverneur général rendra hommage à des militaires à Rideau Hall

OTTAWA, le 24 juin 2015 /CNW/ - Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général et commandant en chef du Canada, remettra des décorations pour service méritoire (division militaire) et des décorations pour actes de bravoure à des membres des Forces armées canadiennes (FAC) et alliées. La cérémonie de remise des décorations aura lieu le vendredi 26 juin 2015, à 10 h 30, à Rideau Hall.

Le gouverneur général remettra 5 Croix du service méritoire (division militaire) et 26 Médailles du service méritoire (division militaire) à des personnes dont les réalisations particulières ont fait honneur aux FAC et au Canada. Il remettra aussi
8 Médailles de la bravoure à des membres des FAC qui ont accompli des actes de courage dans des circonstances dangereuses.

L'horaire de la cérémonie, la liste des récipiendaires, les citations ainsi que des renseignements complémentaires sur les décorations pour service méritoire et les décorations pour actes de bravoure sont joints au présent avis aux médias.

Les membres des médias qui souhaitent couvrir cet évènement sont priés de communiquer
avec le Bureau de presse de Rideau Hall. En raison de travaux de construction, ceux-ci doivent se présenter à la porte principale de la résidence à 10 h au plus tard, le jour de la cérémonie.

HORAIRE DE LA CÉRÉMONIE

Les membres des médias sont priés d'observer l'horaire suivant :

10 h 30 :          Début de la cérémonie
                        Allocution du gouverneur général
                        Remise des décorations par le gouverneur général
                        Allocution du vice-chef d'état-major de la Défense
11 h 30 :          Fin de la cérémonie
11 h 45 :          Entrevues des médias avec les récipiendaires

RÉCIPIENDAIRES

DÉCORATIONS POUR SERVICE MÉRITOIRE

Croix du service méritoire (division militaire)

Le colonel Steve Joseph Yves Charpentier, C.S.M., C.D.

Trois-Rivières (Qc)

Le colonel Pierre Frédéric André Demers, C.S.M., C.D.

Sherbrooke (Qc)

Le lieutenant-colonel Marie Hélène Gisèle Fontaine, C.S.M., C.D.

Ottawa (Ont.)

L'amiral William Harry McRaven, C.S.M. (Marine américaine)

Pinehurst (Caroline du Nord, É.-U.)

Le capitaine de vaisseau Stuart Ross Moors, C.S.M., C.D.

North Bay (Ont.)

Médaille du service méritoire (division militaire)

L'adjudant-chef William John Crabb, M.M.M., M.S.M., C.D.

Edmonton (Alb.)

Le lieutenant-colonel Lee John Hammond, M.S.M., C.D.

North Vancouver (C.-B.)

Le lieutenant-colonel Mario Albert, M.S.M., C.D.

Dolbeau (Qc)

Le premier-maître Douglas Beauregard, M.S.M. (Marine américaine)

Dartmouth (Massachusetts,
É.-U.)

Le colonel Sean Thomas Boyle, O.M.M., M.S.M., C.D.

Edmonton (Alb.)

Le capitaine de frégate Stephen Wade Carter, M.S.M., C.D.

Ottawa (Ont.)

Le capitaine de frégate Daniel Alan Charlebois, M.S.M., C.D.

Kingston (Ont.)

Le major Bryan Dockter, M.S.M. (Forces aériennes des États-Unis)

Richland (Washington, É.-U.)

Le lieutenant-colonel Lawrence Joseph Marc André Dufour, M.S.M., C.D.

Jonquière (Qc)

Le lieutenant-colonel David Michael Ferguson, M.S.M., C.D.

London (Ont.)

Le commodore Patrick Terence Finn, C.M.M., M.S.M., C.D.

Montréal (Qc)

Le lieutenant-colonel Robert Foster, M.S.M., C.D.

Pembroke (Ont.)

Le capitaine de frégate Jeffrey Michael Hamilton, M.S.M., C.D.

Nouvelle-Orléans (Louisiane, É.-U.)

Le sergent Bradley Douglas Hiscock, M.S.M., C.D.

Grand Falls (T.-N.-L.)

Le colonel Ian Clarence Hope, C.S.M., M.S.M., C.D.

Annapolis Royal (N.-É.)

Le lieutenant de vaisseau John Arthur Keenan, M.S.M., C.D.

St. Catharines (Ont.)

Le major Heather Joy MacCharles, M.S.M., C.D.

Kingston (Ont.)

Le colonel honoraire James Gerald Massie, M.S.M.

Barrie (Ont.)

Le lieutenant-colonel Stephan Marcel Plourde, M.S.M., C.D.

Montréal (Qc)

Le colonel David Alan Rundle, O.M.M., M.S.M., C.D.

Kingston (Ont.)

Le lieutenant-colonel Timothy William Shopa, M.S.M., C.D.

Ottawa (Ont.)

Le lieutenant-colonel David William Shuster, M.S.M., C.D.

Winnipeg (Man.)

L'adjudant-chef Edward Patrick Smith, M.S.M., C.D.

Glace Bay (N.-É.)

Le capitaine Dean Harvey Vey, M.S.M., C.D.

Labrador City (T.-N.-L.)

Le major-général Christine Theresa Whitecross, O.M.M., M.S.M., C.D.

Ottawa (Ont.)

Le capitaine de frégate David Russell Wilcox, M.S.M., C.D.

Halifax (N.-É.)

DÉCORATIONS POUR ACTES DE BRAVOURE

Médaille de la bravoure

Le caporal Garet James Avery, M.B.

Sudbury et Kanata (Ont.)

Le matelot de 1re classe Evan Beaton, M.B., C.D.

New Haven (Î.-P.-É.) et Lawrencetown (N.-É.)

Le premier maître de 2e classe Robert Raymond DeProy, M.B., C.D.

Vancouver (C.-B.) et
Ottawa (Ont.)

L'adjudant-maître Volker Kock, M.B., C.D.

Greenfield Park (Qc) et Borden (Ont.)

L'adjudant Stanley Dwayne Mercredi, M.B., C.D.

Fort Smith (T.N.-O.) et Petawawa (Ont.)

Le caporal Richard Joseph Bryan Yvan Royer, M.B.

Shearwater (N.-É.)

Le premier maître de 1re classe Michael Salter, M.B., C.D. (retraité)

Nairn Centre et Russell (Ont.)

Le matelot de 3e classe Benne Wiebe, M.B.

Aylmer et Kingston (Ont.)

Veuillez noter que les grades mentionnés dans cet avis aux médias
sont ceux qui étaient détenus par les récipiendaires lorsque l'événement pour
lequel ils sont reconnus a eu lieu.

CITATIONS

DÉCORATIONS POUR SERVICE MÉRITOIRE
Croix du service méritoire (division militaire)

Le colonel Steve Joseph Yves Charpentier, C.S.M., C.D.
Trois-Rivières (Québec)

De juillet 2011 à juillet 2012, le colonel Charpentier a effectué un travail remarquable à titre de chef d'état-major de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti. À la tête d'un quartier général multinational, il a su relever tous les défis avec calme et sagesse, notamment lors de situations complexes comme l'agitation civile et les tempêtes tropicales. Le leadership du colonel Charpentier, son sens de la diplomatie et son éthique de travail ont été grandement profitables pour la mission et ont fait rejaillir l'honneur sur les Forces armées canadiennes.

Le colonel Pierre Frédéric André Demers, C.S.M., C.D.
Sherbrooke (Québec)

De juin 2013 à juillet 2014, le colonel Demers a effectué un travail exemplaire au sein de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo. Son élaboration et sa mise en œuvre d'une campagne qui a permis de vaincre les groupes armés illégaux qui terrorisaient la population du Nord-Kivu méritent particulièrement d'être soulignées. Le colonel Demers a excellé dans cet environnement multinational complexe et son leadership remarquable a contribué au retour de la paix dans la région.

Le lieutenant-colonel Marie Hélène Gisèle Fontaine, C.S.M., C.D.
Ottawa (Ontario)

Pendant son affectation à l'Académie des sciences médicales des Forces armées en Afghanistan, de juillet 2012 à juillet 2013, le lieutenant-colonel s'est démarquée par son expertise et son travail remarquable. Ses efforts visant l'élaboration et le perfectionnement de programmes d'instruction pour les dispensateurs de soins de santé ont permis d'améliorer grandement la qualité des soins offerts aux forces de sécurité nationale afghanes. Le dévouement du lieutenant-colonel Fontaine a fait grand honneur aux Forces armées canadiennes.

L'amiral William Harry McRaven, C.S.M. (Marine américaine)
Pinehurst (Caroline du Nord, États-Unis d'Amérique)

En tant que commandant de l'United States Special Operations Command d'août 2011 à juillet 2014, l'amiral McRaven a apporté un soutien sans équivoque au Commandement des Forces d'opérations spéciales du Canada (COMFOSCAN). Grâce à sa vision et à son orientation dans l'établissement du réseau mondial des Forces d'opérations spéciales, il a permis au COMFOSCAN de jouer un rôle de premier plan dans les opérations mondiales des forces spéciales à l'appui du gouvernement du Canada. L'engagement de l'amiral McRaven à préserver les intérêts des deux nations a considérablement amélioré le réseau mondial des forces spéciales et renforcé les relations militaires stratégiques entre le Canada et les États-Unis.

Le capitaine de vaisseau Stuart Ross Moors, C.S.M., C.D.
North Bay (Ontario)

Alors qu'il travaillait comme attaché de défense du Canada pour l'Afrique du Nord à l'ambassade du Canada en Égypte, d'août 2011 à août 2014, le capitaine de vaisseau Moors a permis à des décideurs clés de la région et du Canada de bien gérer une multitude de crises durant les fréquentes périodes d'instabilité, d'incertitude et d'agitation civile. Les conseils et le leadership offerts par le capitaine de vaisseau Moors au corps diplomatique canadien et aux forces opérationnelles durant ces périodes difficiles se sont avérés précieux et ont fait grand honneur aux Forces armées canadiennes et au Canada.

Médaille du service méritoire (division militaire)

L'adjudant-chef William John Crabb, M.M.M., M.S.M., C.D.
Edmonton (Alberta)

L'adjudant-chef Crabb a été envoyé en mission à Kaboul, en Afghanistan, en tant que sergent-major responsable de la Mission de formation de l'OTAN, d'avril 2013 à mars 2014. Son enthousiasme et son initiative remarquables ainsi que sa grande capacité à collaborer avec les homologues de la mission, y compris le sergent-major de l'Armée nationale afghane, ont été essentiels à la mise en place d'un corps des sous-officiers supérieurs au sein des Forces de sécurité nationale afghanes. Il y est parvenu en établissant des normes professionnelles élevées pour les autres, normes qu'il a lui-même dépassées. Le leadership et la prestance  de l'adjudant-chef Crabb ont rejailli favorablement sur les Forces armées canadiennes et sur le Canada.

Il s'agit de la deuxième Médaille du service méritoire décernée à l'adjudant-chef Crabb.

Le lieutenant-colonel Lee John Hammond, M.S.M., C.D.
North Vancouver (Colombie-Britannique)

De juin 2013 à mars 2014, le lieutenant-colonel Hammond a excellé dans ses fonctions de commandant adjoint de la Contribution canadienne à la Mission de formation de l'OTAN en Afghanistan. Par son leadership, il a aidé le personnel canadien en Afghanistan à remplir ses engagements envers l'OTAN avec constance. Il a synchronisé le plan de réduction des effectifs du Canada avec le plan élargi de l'OTAN, tout en satisfaisant les exigences nationales du Canada dans la région. Grâce à ses réalisations, le lieutenant-colonel Hammond a accru la réputation du Canada dans l'environnement multinational.

Il s'agit de la deuxième Médaille du service méritoire décernée au lieutenant-colonel Hammond.

Le lieutenant-colonel Mario Albert, M.S.M., C.D.
Dolbeau (Québec)

Le lieutenant-colonel Albert a fait preuve d'un dévouement exceptionnel envers l'Organisation des cadets du Canada au cours de ses affectations à la direction de 2006 à 2008 et de 2011 à 2014. Par son leadership, son engagement et ses conseils judicieux, le lieutenant-colonel Albert a grandement contribué à l'épanouissement des jeunes militaires au Canada, en participant notamment à la création du Programme des Rangers juniors canadiens.

Le premier-maître Douglas Beauregard, M.S.M. (Marine américaine)
Dartmouth (Massachusetts, États-Unis d'Amérique)

En tant que membre du détachement du soutien cybernétique des Forces maritimes de l'Atlantique d'août 2009 à juin 2014, le premier maître Beauregard a été indispensable à la communauté canadienne du renseignement. Un professionnel irréprochable et un opérateur qualifié, il a fourni l'accès à des données critiques et difficiles à obtenir à deux navires canadiens de Sa Majesté en mission dans la mer d'Oman, faisant rejaillir l'honneur sur lui-même, les Forces armées canadiennes et la Marine américaine.

Le colonel Sean Thomas Boyle, O.M.M., M.S.M., C.D.
Edmonton (Alberta)

En tant que directeur du Centre multinational d'opérations aérospatiales du Canada de juillet 2012 à juillet 2013, le colonel Boyle était responsable de l'exécution de toutes les opérations nationales et internationales de l'Aviation royale canadienne. Grâce à son leadership, son inventivité et son dévouement saisissants, il a rationalisé les responsabilités de vol de la Région canadienne du NORAD et permis à cette dernière d'obtenir sa meilleure évaluation à vie. Les succès remportés par l'Aviation royale ailleurs dans le monde ont été directement attribués à son excellence fonctionnelle et à son professionnalisme. Le colonel Boyle a ainsi procuré de la crédibilité et un grand honneur à l'Aviation royale canadienne et au Canada.

Le capitaine de frégate Stephen Wade Carter, M.S.M., C.D.
Ottawa (Ontario)

En tant que commandant du Navire canadien de Sa Majesté Charlottetown, le capitaine de frégate Carter a dirigé les forces qui lui avaient été assignées lors de deux opérations complexes distinctes dans les mers Méditerranée et d'Oman, entre janvier et août 2012. Il a préparé le terrain pour des visites ultérieures, tout en rehaussant la sécurité maritime dans une région peu fréquentée par les navires de guerre canadiens. En optimisant toutes les ressources à sa disposition et en faisant preuve de leadership et de sens tactique, le capitaine de frégate Carter a assuré le succès opérationnel du navire et rehaussé la réputation internationale du Canada.

Le capitaine de frégate Daniel Alan Charlebois, M.S.M., C.D.
Kingston (Ontario)

En tant que commandant du Navire canadien de Sa Majesté Regina, le capitaine de frégate Charlebois a été indispensable au succès de deux missions distinctes entre le 15 février et le 3 août 2014. Initialement envoyé dans l'océan Indien pour assumer des fonctions de contre-terrorisme, son navire a été réaffecté à court préavis pour appuyer les forces alliées de l'OTAN dans la mer Méditerranée. Malgré ce changement soudain, le capitaine de frégate Charlebois a fait preuve d'un grand leadership et d'autorité et a aidé l'équipage à s'adapter sans heurts, faisant rejaillir l'honneur sur les Forces armées canadiennes.

Le major Bryan Dockter, M.S.M. (Forces aériennes des États-Unis)
Richland (Washington, États-Unis d'Amérique)

De juillet 2010 à juillet 2012, le major Dockter a été l'officier responsable de l'entraînement au 436e Escadron de transport à Trenton, en Ontario, durant la période de transition au CC130J Hercules, le nouvel aéronef de l'escadron. Grâce à son dévouement et son professionnalisme, et malgré des ressources limitées, il a conçu et maintenu un programme de formation robuste des équipages, tout en appuyant les opérations dans le monde entier en un minimum de temps. Les efforts du major Dockter ont produit un impact durable et positif sur le développement de cette nouvelle capacité au sein des Forces armées canadiennes.

Le lieutenant-colonel Lawrence Joseph Marc André Dufour, M.S.M., C.D.
Jonquière (Québec)

De juillet 2012 à août 2013, le lieutenant-colonel Dufour a effectué un travail impressionnant dans le cadre de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo. Visionnaire doté d'un grand sens de la diplomatie, il s'est assuré que les intervenants de 11 pays s'entendent sur l'élaboration d'un nouveau mandat et l'introduction de la brigade d'intervention. Ses efforts ont été essentiels à la mise en œuvre de changements novateurs au sein de la Mission, faisant ainsi grand honneur au Canada.

Le lieutenant-colonel David Michael Ferguson, M.S.M., C.D.
London (Ontario)

Alors qu'il était en mission pour les Nations Unies au Soudan du Sud de juin 2013 à juin 2014, le lieutenant-colonel Ferguson a excellé dans ses fonctions de chef intérimaire du Centre de soutien de mission durant un soulèvement de la population extrêmement turbulent à Djouba. Il a assuré l'approvisionnement constant en provisions de tous les éléments des Nations Unies en maintenant la logistique en place, ainsi qu'en établissant la priorité, la coordination et la prestation des opérations de secours pour 37 500 réfugiés. Travaillant toujours sous la contrainte d'une éventuelle évacuation, le lieutenant-colonel Ferguson a été essentiel au succès de l'opération des Nations Unies.

Le commodore Patrick Terence Finn, C.M.M., M.S.M., C.D.
Montréal (Québec)

À titre de Directeur général - Gestion du programme d'équipement maritime (DGGPEM) et ingénieur en chef de la Marine royale canadienne de juillet 2010 à novembre 2012, le commodore Finn a grandement contribué, par son leadership et ses conseils éclairés, à la modernisation des navires de la classe Halifax ainsi qu'au retour aux opérations des sous-marins de la classe Victoria. Le dévouement dont il a fait preuve a été la force motrice du projet de modernisation et a aidé à améliorer l'efficacité de l'organisation du DGGPEM.

Le lieutenant-colonel Robert Foster, M.S.M., C.D.
Pembroke (Ontario)

De 2012 à 2014, le lieutenant-colonel Foster a dirigé l'équipe opérationnelle chargée des efforts de commémoration les plus importants jamais entrepris par les Forces armées canadiennes. Il a joué un rôle capital dans le succès de la Veille du monument commémoratif de l'Afghanistan, de la Journée de commémoration pour l'Afghanistan et de multiples activités liées à la guerre de 1812. Responsable du développement des concepts liés aux opérations et à la synchronisation des efforts multipartites, il a contribué au déroulement parfait de ces évènements nationaux à forte visibilité.

Le capitaine de frégate Jeffrey Michael Hamilton, M.S.M., C.D.
Nouvelle-Orléans (Louisiane, États-Unis d'Amérique)

Alors qu'il était en mission dans la mer d'Oman en tant que commandant du Navire canadien de Sa Majesté Toronto et commandant de l'opération Artemis, d'avril à juillet 2013, le capitaine de frégate Hamilton s'est harmonieusement intégré à l'équipage, qu'il a pourtant rejoint en milieu d'affectation. Grâce à son leadership, sa ténacité et ses habiletés professionnelles, le capitaine de frégate Hamilton a permis à son équipage de réaliser son plein potentiel et d'effectuer la plus grande saisie de stupéfiants jamais menée par un navire de guerre canadien. Ses efforts et ceux de son équipage ont fait rejaillir l'honneur sur les Forces armées canadiennes et sur le Canada.

Le sergent Bradley Douglas Hiscock, M.S.M., C.D.
Grand Falls (Terre-Neuve-et-Labrador)
Le capitaine Dean Harvey Vey, M.S.M., C.D.
Labrador City (Terre-Neuve-et-Labrador)

Le 27 octobre 2011, le sergent Hiscock et le capitaine Vey assumaient respectivement les fonctions d'officier mécanicien de bord et de copilote d'un hélicoptère Cormorant, dans le cadre de la mission de sauvetage 915, lorsqu'ils ont dû repêcher deux chasseurs en détresse dans les eaux arctiques près d'Igloolik, au Nunavut. Malgré des vents violents et la mer agitée, le sergent Hiscock a su habilement contrôler le treuil, tandis que le capitaine Vey a utilisé ses habiletés de pilotage pour récupérer les deux chasseurs ainsi que les trois techniciens en recherche et sauvetage qui avaient sauté en parachute pour leur porter secours. Grâce à leurs efforts et à leurs actions méritoires, le sergent Hiscock et le capitaine Vey ont contribué au succès de la mission et ont fait honneur aux Forces armées canadiennes.

Le colonel Ian Clarence Hope, C.S.M., M.S.M., C.D.
Annapolis Royal (Nouvelle-Écosse)

Pendant sa mission en Afghanistan de juin 2012 à juin 2013, le colonel Hope s'est démarqué en tant que commandant de l'instruction collective et membre supérieur de la coalition au Centre consolidé de mise en service. Travaillant avec ses homologues afghans, il a obtenu un succès considérable dans le développement des capacités de l'Armée nationale afghane. Par son leadership, le colonel Hope a démontré l'engagement du Canada à développer des Forces de sécurité nationale afghanes à la fois solides, compétentes et autonomes, et a largement contribué au succès du Centre.

Le lieutenant de vaisseau John Arthur Keenan, M.S.M., C.D.
St. Catharines (Ontario)

En tant qu'officier responsable de la Royal Navy Northern Diving Unit en Écosse, au Royaume-Uni, le lieutenant de vaisseau Keenan a fait preuve de professionnalisme et de persévérance lorsqu'il a démantelé trois colis piégés, tout en préservant les preuves médicolégales cruciales dont avaient besoin les responsables de l'application de la loi. La force morale et les efforts démontrés dans des circonstances extrêmement difficiles ont conduit à l'arrestation et à la condamnation de terroristes nationaux. Le sens de l'initiative et la détermination à toute épreuve du lieutenant de vaisseau Keenan ont fait rejaillir l'honneur sur lui-même et sur les Forces armées canadiennes.

Le major Heather Joy MacCharles, M.S.M., C.D.
Kingston (Ontario)

Entre 2009 et 2011, le major MacCharles a fait montre de courage, de professionnalisme et de leadership dans ses efforts visant à lutter contre la violence familiale et les agressions sexuelles. Dans le cadre d'un examen sur la question qu'elle a mené à l'échelle des Forces canadiennes, elle a cerné des lacunes dans la politique des Forces canadiennes. En conséquence directe de la persévérance du major MacCharles, cet enjeu délicat a été porté à l'attention du Conseil des Forces armées, entraînant l'examen complet de l'approche des Forces canadiennes et sa modification subséquente.

Le colonel honoraire James Gerald Massie, M.S.M.
Barrie (Ontario)

En 2009, le colonel honoraire Massie a mis en place la bourse d'études Operation Hero, destinée aux personnes à charge des militaires qui fréquentent le Collège Georgian, qui a depuis amassé plus de 850 000 $. Son mentorat a inspiré des projets collaboratifs créatifs qui amènent militaires et civils à travailler ensemble pour améliorer leurs communautés communes. L'énergie, le professionnalisme et le dévouement du colonel honoraire Massie ont profité aux Forces armées canadiennes ainsi qu'à la communauté de Barrie, où il réside.

Le lieutenant-colonel Stephan Marcel Plourde, M.S.M., C.D.
Montréal (Québec)

Le lieutenant-colonel Plourde a été envoyé en mission à Kaboul, en Afghanistan, en tant que dirigeant de l'équipe consultative de l'Académie des sciences médicales des Forces armées, de juillet à décembre 2013. Il a conçu et mis en œuvre un plan de services de santé détaillé pour les Forces de sécurité nationale afghanes, en déterminant la meilleure façon d'offrir des soins, et ce, malgré le manque de temps et de ressources médicales. Son savoir et son leadership ont contribué à l'établissement d'un plan durable et pertinent adapté aux besoins des Afghans. Le travail indispensable du lieutenant-colonel Plourde a fait rejaillir l'honneur sur les Forces armées canadiennes et le Canada.

Le colonel David Alan Rundle, O.M.M., M.S.M., C.D.
Kingston (Ontario)

À titre d'attaché militaire des Forces armées canadiennes de juillet 2011 à août 2014 à l'État-major de liaison des Forces canadiennes (Washington), le colonel Rundle a joué un rôle essentiel dans l'acheminement de l'information entre l'Armée des États-Unis et les Forces armées canadiennes. Son professionnalisme et son leadership ont permis au Canada d'obtenir un accès et d'exercer une influence sans précédent durant des opérations cruciales en Afghanistan, tandis que sa contribution à l'entente canado-américaine sur la stratégie d'engagement s'est révélée essentielle à la gestion des postes d'échange et de liaison. Les efforts diplomatiques du colonel Rundle ont contribué à renforcer les relations avec les États-Unis et ont fait rejaillir l'honneur sur le Canada.

Le lieutenant-colonel Timothy William Shopa, M.S.M., C.D.
Ottawa (Ontario)

De février 2013 à février 2014, le lieutenant-colonel Shopa a fait preuve d'un leadership exceptionnel en tant que directeur de projet de l'équipe d'évaluation des options du programme de remplacement des CF-18. À ce titre, il a officiellement parlé au nom de la force de chasse. Son expertise, son professionnalisme et la grande rigueur dont il a fait preuve dans l'exercice de ses fonctions ont largement contribué à rétablir la confiance du ministère de la Défense nationale dans le processus d'évaluation du programme.

Le lieutenant-colonel David William Shuster, M.S.M., C.D.
Winnipeg (Manitoba)

Le lieutenant-colonel Shuster a été envoyé en mission à Kaboul, en Afghanistan, comme commandant adjoint de la formation policière pour la Mission de formation de l'OTAN, de novembre 2012 à novembre 2013. En tant que principal conseiller de la Police nationale afghane, il a forgé de solides relations et établi un esprit de corps énergique qui a contribué à unir les forces de la coalition et la police afghane. La création d'une force policière professionnelle a été rendue possible grâce au leadership et aux conseils du lieutenant-colonel Shuster. Sa contribution à la sécurité en Afghanistan a fait honneur aux Forces armées canadiennes et au Canada.

L'adjudant-chef Edward Patrick Smith, M.S.M., C.D.
Glace Bay (Nouvelle-Écosse)

De juin 2013 à mars 2014, l'adjudant-chef Smith a excellé dans ses fonctions de sergent-major de la Contribution canadienne à la Mission de formation de l'OTAN en Afghanistan. Ses efforts inlassables pour inspirer la bienveillance avec les nations alliées ont permis au Canada de conserver son rôle d'influence et sa crédibilité bien méritée durant le retrait de la mission. La présence de l'adjudant-chef Smith a rehaussé la réputation internationale des Forces armées canadiennes et contribué à solidifier l'héritage du Canada en Afghanistan.

Le major-général Christine Theresa Whitecross, O.M.M., M.S.M., C.D.
Ottawa (Ontario)

En mai 2013, le major-général Whitecross a été élue au poste de secrétaire général du Conseil international du sport militaire (CISM). À ce titre, elle a combiné le travail ardu qu'exige la supervision de cet organisme sportif militaire de 66 ans et ses responsabilités au sein des Forces armées canadiennes. Non seulement a-t-elle assumé ses deux rôles de manière exceptionnelle, mais elle a aussi conçu de nouveaux plans opérationnels et stratégiques qui ont permis de transformer le CISM en un organisme moderne guidé par les valeurs canadiennes.

Le capitaine de frégate David Russell Wilcox, M.S.M., C.D.
Halifax (Nouvelle-Écosse)

En tant qu'attaché des Services de santé des Forces armées canadiennes aux États-Unis d'août 2011 à juillet 2014, le capitaine de frégate Wilcox s'est consacré au développement et à l'avancement des ententes et politiques médicales internationales. Plus précisément, il a joué un rôle indispensable dans la négociation d'une entente de réciprocité sur les soins de santé qui a permis au personnel des Forces armées de travailler dans un environnement combinant divers services de santé et aux membres affectés aux États-Unis de recevoir des soins de santé appropriés.

DÉCORATIONS POUR ACTES DE BRAVOURE

Médaille de la bravoure

Le caporal Garet James Avery, M.B.
Sudbury et Kanata (Ontario)
Le matelot de 3e classe Benne Wiebe, M.B.
Aylmer et Kingston (Ontario)

Le 6 février 2013, le caporal Avery et le matelot de 3e classe Wiebe ont mis leur vie en danger pour empêcher un homme de s'immoler par le feu à Kingston, en Ontario. Ils se sont lentement approchés de l'homme en détresse et l'ont plaqué au sol avant qu'il ne puisse mettre le feu à ses vêtements imbibés d'essence, empêchant ainsi une tragédie.

Le matelot de 1re classe Evan Beaton, M.B., C.D.
New Haven (Île-du-Prince-Édouard) et Lawrencetown (Nouvelle-Écosse)

Le 19 juin 2013, le matelot de 1re classe Beaton a secouru un autre plongeur qui s'était empêtré dans son filin de sécurité lors d'une opération de plongée en eau profonde dans le bassin de Bedford, à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Le matelot de 1re classe Beaton a été forcé de dépasser la vitesse de descente sécuritaire pour rejoindre la victime, dont l'alimentation en air était gravement limitée. En dépit du risque, le matelot de 1re classe Beaton a ignoré le protocole de décompression pour ramener la victime à la surface le plus rapidement possible, et ainsi lui sauver la vie.

Le premier maître de 2e classe Robert Raymond DeProy, M.B., C.D.
Vancouver (Colombie-Britannique) et Ottawa (Ontario)

Le 19 mai 2012, le premier maître de 2e classe DeProy a risqué sa vie pour secourir un confrère plongeur à Saanich Inlet, en Colombie-Britannique. À la suite d'un dérèglement de son respirateur, la victime avait commencé à remonter vers la surface, mais beaucoup trop rapidement. Reconnaissant les signes de détresse, et malgré le danger que présente une ascension rapide, le premier maître de 2e classe DeProy a saisi le plongeur pris de panique pour le ramener à la surface aussi vite que possible. La victime n'a malheureusement pas survécu.

L'adjudant-maître Volker Kock, M.B., C.D.
Greenfield Park (Québec) et Borden (Ontario)

Le 2 mars 2012, au péril de sa vie, l'adjudant-maître Kock a secouru cinq jeunes femmes piégées dans une voiture en flammes à la suite d'une collision, près de Bowling Green, dans l'Ohio, aux États-Unis. Bravant la chaleur et la fumée, l'adjudant-maître Kock a essayé en vain d'ouvrir les portières endommagées, la progression rapide des flammes l'obligeant à s'éloigner. Une fois le feu éteint par les pompiers, il a aidé ces derniers à sortir les victimes de la carcasse. Malheureusement, trois d'entre elles ont succombé à leurs blessures.

L'adjudant Stanley Dwayne Mercredi, M.B., C.D.
Fort Smith (Territoires du Nord-Ouest) et Petawawa (Ontario)

Le 13 janvier 2013, l'adjudant Mercredi a désarmé un soldat qui menaçait de mettre fin à ses jours à Kaboul, en Afghanistan. Lorsque l'homme en détresse a retiré son pistolet de service de son étui, l'adjudant Mercredi l'a plaqué au sol, lui a retiré l'arme des mains et l'a maîtrisé jusqu'à l'arrivée des secours.

Le caporal Richard Joseph Bryan Yvan Royer, M.B.
Shearwater (Nouvelle-Écosse)

Le 2 mai 2013, le caporal Royer a sauvé un collègue au cours d'une patrouille dans l'océan Indien. Le collègue du caporal Royer était tombé du bateau dans les eaux agitées. Descendu d'un hélicoptère, le caporal a plongé sous la surface pour récupérer la victime. Malgré la forte pression des vagues et l'état de panique de la victime, le caporal Royer est parvenu à placer l'homme dans un harnais de sauvetage. Ils ont ensuite été hissés à bord du navire.

Le sergent Jason Cary Bromstad, M.B., C.D.
Regina (Saskatchewan) et Ottawa (Ontario)
Paul David Charbonneau, M.B.
Rouyn-Noranda (Québec) et Tincap (Ontario)
Le premier maître de 1re classe Michael Salter, M.B., C.D. (retraité)
Nairn Centre et Russell (Ontario)

Le 29 juin 2012, le sergent Bromstad, le premier maître de 1re classe Salter et M. Charbonneau ont sorti un homme blessé d'un véhicule qui avait pris feu sur l'autoroute 401, non loin de Gananoque, en Ontario. Le réservoir de son véhicule s'était fissuré sous le choc d'une collision et le carburant s'était enflammé. Malgré la propagation rapide des flammes, les sauveteurs ont forcé la portière, pour ensuite emmener la victime à l'abri du danger, quelques instants à peine avant que le camion ne s'embrase.

Les décorations décernées au sergent Bromstad et à M. Charbonneau leurs ont été remises à une cérémonie antérieure.

INFO-FICHE SUR LES DÉCORATIONS POUR SERVICE MÉRITOIRE

Les Décorations pour service méritoire comprennent deux divisions, militaire et civile, chacune comportant deux niveaux : la croix et la médaille. La division militaire s'adresse aux personnes ayant fait preuve d'un professionnalisme remarquable et ayant fait honneur aux Forces armées canadiennes et au Canada. La division civile reconnaît des personnes qui ont accompli une activité ou un geste de nature exceptionnelle et qui, par conséquent, font honneur à leur collectivité et au Canada.

La Croix du service méritoire (division militaire) reconnaît une action militaire qui a été accomplie avec un professionnalisme exceptionnel dont les Forces armées canadiennes ont tiré des avantages considérables ou de grands honneurs.

La Médaille du service méritoire (division militaire) reconnaît une action militaire qui a été accomplie avec un grand professionnalisme selon des normes très rigoureuses, et dont les Forces armées canadiennes ont tiré des avantages ou des honneurs.

Les Décorations pour service méritoire constituent un élément important du Régime canadien des distinctions honorifiques qui reconnaît l'excellence. Les Décorations pour service méritoire soulignent une réalisation spécifique ou une activité effectuée pendant une période courte et définie. Les Décorations pour service méritoire peuvent être décernées aussi bien à des Canadiens qu'à des personnes d'autres nationalités.

Toute personne peut proposer la candidature d'une personne pour la division civile, tandis que le chef d'état-major de la Défense recommande au gouverneur général les candidats de la division militaire. Les mises en candidature et l'octroi de décorations peuvent se faire à titre posthume, mais les mises en candidature pour des activités antérieures à juin 1984, l'année de la création des Décorations, ne sont pas acceptées.

INFO-FICHE SUR LES DÉCORATIONS POUR ACTES DE BRAVOURE

Les décorations pour actes de bravoure, qui ont été créées en 1972, rendent hommage aux personnes qui risquent leur vie au mépris de leur propre instinct de survie pour tenter de sauver un être cher ou un pur étranger en péril.

Les trois décorations reflètent le niveau de risque encouru par les récipiendaires :

La Croix de la vaillance (C.V.) reconnaît les actes de courage vraiment remarquables accomplis dans des circonstances extrêmement périlleuses.

L'Étoile du courage (É.C.) reconnaît des actes de courage remarquables accomplis dans des circonstances très périlleuses.

La Médaille de la bravoure (M.B.) reconnaît des actes de courage accomplis dans des circonstances dangereuses.

Admissibilité et mise en candidature

Quiconque peut soumettre le nom d'une personne qui, pour venir en aide à ses semblables, s'est mise en danger de mort ou de blessure grave. Il n'est pas nécessaire que l'incident en question se soit produit au Canada ou que le candidat proposé soit canadien, mais des Canadiens ou des intérêts canadiens doivent être en cause. Les décorations peuvent être décernées à titre posthume.

Les candidatures doivent être soumises au plus tard deux ans après l'incident ou deux ans après la conclusion de l'examen, par une cour, un tribunal quasi judiciaire ou un coroner, des circonstances entourant l'événement ou l'acte de bravoure.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les décorations pour service méritoire et les décorations pour actes de bravoure, rendez-vous au www.gg.ca/distinctions.

Suivez GGDavidJohnston et RideauHall sur Facebook et Twitter.

SOURCE Résidence du gouverneur général

Renseignements : Renseignements sur la cérémonie :Marie-Pierre Bélanger, Bureau de presse de Rideau Hall, 613-998-9166, marie-pierre.belanger@gg.ca; Renseignements sur les récipiendaires : Ministère de la Défense nationale, Bureau de liaison avec les médias, 1-866-377-0811, 613-996-2353, www.forces.gc.ca

Profil de l'entreprise

Résidence du gouverneur général

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.