Le gouverneur général investit 48 récipiendaires de l'Ordre du Canada

OTTAWA, le 11 mai 2016 /CNW/ - Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, présidera une cérémonie d'investiture de l'Ordre du Canada à Rideau Hall, le vendredi 13 mai 2016 à 10 h 30. Le gouverneur général, qui est chancelier et Compagnon principal de l'Ordre, remettra cette distinction à 2 Compagnons, 4 Officiers et 42 Membres.

L'Ordre du Canada a été créé en 1967, année du centenaire du Canada, pour reconnaître des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d'une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Depuis sa création, plus de 6 000 personnes de tous les milieux ont été investies de l'Ordre.

L'horaire de la cérémonie, la liste des récipiendaires, leurs citations ainsi qu'une fiche d'information sur l'Ordre du Canada sont joints au présent avis aux médias.

Les représentants des médias qui souhaitent couvrir cet évènement sont priés de confirmer
leur présence auprès du Bureau de presse de Rideau Hall et de se présenter à
l'entrée Princesse Anne à 10 h 15 au plus tard.

HORAIRE DE LA CÉRÉMONIE

Les membres des médias sont priés d'observer l'horaire suivant :

9 h 45 :

Arrivée des médias à Rideau Hall

10 h 30 :

Début de la cérémonie d'investiture


Allocution du gouverneur général


Remise des insignes de l'Ordre du Canada par le gouverneur général

(aux Compagnons d'abord, ensuite aux Officers, puis aux Membres)

11 h 45 :

Entrevues avec les récipiendaires

RÉCIPIENDAIRES

COMPAGNONS DE L'ORDRE DU CANADA

Arthur B. McDonald, C.C.

Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.

Kingston (Ont.)

Janet Rossant, C.C.

Toronto (Ont.)

OFFICIERS DE L'ORDRE DU CANADA

Daniel J. Drucker, O.C.

Toronto (Ont.)

Paul D. N. Hebert, O.C.

Puslinch (Ont.)

Stephen Nash, O.C., O.C.-B.

Victoria (C.-B.) et Manhattan Beach (Californie, É.-U.)

Stephen J. Toope, O.C.

Toronto, (Ont.)

MEMBRES DE L'ORDRE DU CANADA

William A. Black, C.M.

Halifax (N.-É.)

Denise Bombardier, C.M., C.Q.

Montréal (Qc)

Nathalie Bondil, C.M., C.Q.

Montréal (Qc)

Beverley Boys, C.M.

Surrey (C.-B.)

Blake Brooker, C.M.

Calgary (Alb.)

Peter Calamai, C.M.

Ottawa (Ont.)

Bruce D. Campbell, C.M.

Winnipeg (Man.)

Pat Capponi, C.M., O.Ont.

Toronto (Ont.)

Susan M. W. Cartwright, C.M.

Ottawa (Ont.)

Wayne Suk Wing Chiu, C.M.

Calgary (Alb.)

John V. Cross, C.M., S.O.M.

Saskatoon (Sask.)

Conrad Charles Daellenbach, C.M.

Toronto (Ont.)

Linda Gaboriau, C.M.

Montréal (Qc)

Graham Greene, C.M.

Stratford (Ont.)

Kathryn Jane Nightingale Hannah, C.M.

Calgary (Alb.)

Stewart Harris, C.M.

London (Ont.)

Bill Henderson, C.M.

Salt Spring Island (C.-B.)

Russ Howard, C.M., O.N.L.

Moncton (N.-B.)

John G. Kelton, C.M.

Dundas (Ont.)

Jay Keystone, C.M.

Toronto (Ont.)

Laurence Klotz, C.M.

Toronto (Ont.)

Douglas Knight, C.M.

Toronto (Ont.)

Julia Koschitzky, C.M.

Toronto (Ont.)

Johann O. Koss, C.M.

Il s'agit d'une nomination honorifique.

Toronto (Ont.) et Drammen (Norvège)

Ginette Laurin, C.M.

Montréal (Qc)

Ophelia Lazaridis, C.M.

Wellesley (Ont.)

Adeera Levin, C.M.

Vancouver (C.-B.)

H. Susan Lewis, C.M., O.M.

Winnipeg (Man.)

J. Mark Lievonen, C.M.

Stouffville (Ont.)

Dan Needles, C.M.

Nottawa (Ont.)

Anthony Phillips, C.M.

Vancouver (C.-B.)

Mohamed Iqbal Ravalia, C.M.

Twillingate (T.-N.-L.)

Louise Richer, C.M.

Montréal (Qc)

Lawrence Rossy, C.M., O.Q.

Mont Royal (Qc)

Bonnie Schmidt, C.M.

London (Ont.)

Marla Shapiro, C.M.

North York (Ont.)

Susan Sherwin, C.M.

Halifax (N.-É.)

E. Leigh Syms, C.M.

Winnipeg (Man.)

Serge Patrice Thibodeau, C.M.

Moncton (N.-B.)

Peter Valentine, C.M.

Calgary (Alb.)

Carolyn Ruth Wilson, C.M.

Kingston (Ont.)

Phyllis Yaffe, C.M.

Toronto (Ont.)

 

CITATIONS DES RÉCIPIENDAIRES

COMPAGNONS DE L'ORDRE DU CANADA

Arthur B. McDonald, C.C.
Kingston (Ontario)

Grâce à Arthur McDonald, nous avons élucidé l'un des mystères du système solaire : l'expérience fondamentale qu'il dirigeait a prouvé, de façon concluante, qu'une classe de particules solaires subit une transformation lorsqu'elle se dirige vers la Terre. Cette percée, réalisée deux kilomètres sous terre, à l'Observatoire de neutrinos de Sudbury, a été couronnée d'un Prix Nobel. La découverte a permis de faire la lumière sur la nature même de la matière qui compose l'univers et a engendré un éventail de nouvelles recherches en physique des particules. Un professeur émérite à l'Université Queen, il est aussi un ambassadeur réputé de la science canadienne en tant que membre de comités consultatifs et orateur principal à des conférences dans le monde entier.

Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.

Janet Rossant, C.C.
Toronto (Ontario)

Janet Rossant a remis en question les paradigmes existants et établi de nouveaux concepts dans le domaine de la biologie du développement. En tant que professeure à l'Université de Toronto, elle a défini des gènes essentiels aux premières étapes du développement embryonnaire et découvert des systèmes de contrôle qui permettent la différenciation cellulaire. Ses recherches de renommée internationale constituent la base du développement de nouveaux traitements pour une gamme de troubles, y compris le cancer et les maladies dégénératives. Douée pour l'administration, elle a aussi été chef de la recherche à l'Hospital for Sick Children pendant une décennie et a présidé des sociétés internationales de premier plan dans son domaine.

OFFICIERS DE L'ORDRE DU CANADA

Daniel J. Drucker, O.C.
Toronto (Ontario)

Daniel Drucker a élargi le champ des solutions thérapeutiques pour les diabétiques. Titulaire d'une chaire de recherche du Canada et professeur à l'Université de Toronto, il a défini le rôle précis que jouent les hormones intestinales dans la régulation de la glycémie et des taux d'insuline, et il a démontré comment elles peuvent être utilisées pour améliorer les soins aux patients. Ses recherches ont permis le développement de trois thérapies médicamenteuses maintenant utilisées par des millions de personnes du monde entier pour le traitement du diabète et des troubles intestinaux.

Paul D. N. Hebert, O.C.
Puslinch (Ontario)

Les recherches révolutionnaires de Paul Hebert sur le codage à barres de l'ADN ont fourni une plateforme inégalée pour la découverte et l'identification d'espèces. Un professeur de biologie intégrative et le titulaire de la chaire de recherche du Canada en biodiversité moléculaire à l'Université de Guelph, il a amélioré la sécurité de notre approvisionnement alimentaire en contrôlant les espèces envahissantes et en protégeant l'environnement. Il dirige également le Biodiversity Institute of Ontario et l'International Barcode of Life Consortium, un projet mondial qui vise à cataloguer toutes les formes de vies dans une base de données accessible au public.

Stephen Nash, O.C., O.C.-B.
Victoria (Colombie-Britannique) et Manhattan Beach (Californie, États-Unis d'Amérique)

Steve Nash est l'un des athlètes les plus connus du Canada et l'un de ses plus grands ambassadeurs du sport. Son immense talent au basket-ball n'a d'égal que sa passion d'aider les autres. Nommé joueur le plus utile de la NBA deux années d'affilée et athlète canadien de l'année à plusieurs reprises, il apporte aussi un appui inconditionnel à des causes caritatives. Pour aider les enfants défavorisés au Canada, aux États-Unis et au Paraguay, il a créé la fondation Steve Nash. Son engagement exceptionnel envers le basket-ball et le bien-être des enfants fait de lui un exemple à suivre et une inspiration pour les jeunes.

Stephen J. Toope, O.C.
Toronto (Ontario)

Le juriste Stephen Toope est un maître à penser des études supérieures et du droit international. À titre de doyen de la faculté de droit de l'Université McGill et de président de l'Université de la Colombie-Britannique, il a dirigé le renouvellement du programme de droit et la progression de la recherche et de l'innovation au niveau postsecondaire. Président-fondateur de la Fondation Trudeau, il est également une sommité en droit international de la personne et plusieurs organisations de justice sociale et gouvernements du Canada et de partout dans le monde font appel à son expertise et à ses conseils.

MEMBRES DE L'ORDRE DU CANADA

William A. Black, C.M.
Halifax (Nouvelle-Écosse)

William Black a grandement influencé le milieu des affaires et le secteur communautaire des provinces de l'Atlantique. À titre de président et directeur général de la compagnie d'assurance vie La Maritime, il était très respecté et considéré comme un employeur axé sur les valeurs et accordant une très grande place au respect en milieu de travail et au service à la clientèle. Engagé dans le perfectionnement des dirigeants, il agit comme mentor auprès de cadres de direction, tant nouveaux qu'établis, et plusieurs ont fait appel à ses services au sein de conseils régionaux et nationaux. Ses commentaires francs et réfléchis sur les enjeux de la politique publique de la Nouvelle-Écosse témoignent de son enthousiasme et de son optimisme pour sa région.

Denise Bombardier, C.M., C.Q.
Montréal (Québec)

Journaliste, animatrice, éditorialiste, romancière et essayiste, Denise Bombardier a fait sa marque au Québec et dans la francophonie. Elle a notamment travaillé à la télévision de Radio-Canada pendant plus de 30 ans et y a été la première femme à produire et animer une émission d'affaires publiques. Passée maître dans l'art de l'entrevue et auteure prolifique, elle a publié une vingtaine d'ouvrages en plus de prêter sa plume à des journaux et magazines ici et en France. En outre, et avec la passion qu'on lui connaît, elle est une grande défenseure de la langue française.

Nathalie Bondil, C.M., C.Q.
Montréal (Québec)

Nathalie Bondil est une muséologue inspirante qui entraîne dans son sillage vitalité, originalité et ouverture. À la fois directrice et conservatrice en chef au Musée des beaux-arts de Montréal, elle y a développé une mission sociale et éducative exemplaire, a vu à son agrandissement avec deux nouveaux pavillons, et y a présenté des expositions pluridisciplinaires s'adressant à tous les publics. Sous sa gouverne, l'institution a doublé sa fréquentation, entrant dans le club du million de visiteurs par année. Grâce à elle, il est également devenu le musée canadien qui exporte le plus ses expositions dans d'autres musées à l'étranger.

Beverley Boys, C.M.
Surrey (Colombie-Britannique)

Beverley Boys s'est démarquée dans le monde du plongeon à titre d'athlète, de juge et d'entraîneuse. Comme plongeuse, elle a remporté 34 championnats canadiens et participé à chaque compétition internationale d'envergure. En sa qualité de juge à l'échelle nationale et internationale, elle est hautement respectée pour avoir collaboré avec ses collègues à la promotion du sport et pour avoir encadré et entraîné de nouveaux juges et officiels. À titre d'entraîneuse, elle travaille avec de jeunes plongeurs pour en faire les athlètes olympiques de demain.

Blake Brooker, C.M.
Calgary (Alberta)

L'imagination et la créativité de Blake Brooker ont enrichi la scène du théâtre contemporain de l'Alberta. Cofondateur de la compagnie théâtrale One Yellow Rabbit, il a écrit et dirigé des pièces novatrices et provocatrices, dont Somalia Yellow et Kawasaki Exit, qui ont su interpeller les spectateurs au pays et à l'étranger. Il a inspiré et encadré de nombreux jeunes artistes de théâtre par son enseignement dans le cadre d'ateliers et de classes de maître ainsi que par sa direction conjointe du programme estival intensif de la troupe.

Peter Calamai, C.M.
Ottawa (Ontario)

Peter Calamai est un défenseur des sciences, de l'alphabétisation et du professionnalisme journalistique. En tant que correspondant, rédacteur en chef et journaliste scientifique pour Southam News, l'Ottawa Citizen et le Toronto Star, il a fait preuve d'un solide engagement à l'égard des enjeux publics et a été salué pour ses reportages d'actualité et ses articles de fond. Un membre fondateur de l'Association canadienne des rédacteurs scientifiques et le directeur fondateur du Centre canadien science et médias, il a fait la promotion de l'exactitude dans le domaine du journalisme scientifique. Il est aussi réputé pour la série primée sur l'analphabétisme chez les adultes au Canada qu'il a réalisée en 1987, à la suite de laquelle il est devenu un champion indéfectible de la cause.

Bruce D. Campbell, C.M.
Winnipeg (Manitoba)

Bruce Campbell a joué un rôle prépondérant dans l'édification de notre industrie agroalimentaire. Il a fondé un petit établissement de production d'aliments dans la campagne manitobaine qui est devenue une des plus grandes entreprises agroalimentaires au Canada, reconnue pour son innovation, sa culture axée sur les personnes et son soutien des communautés rurales. Il a aussi mis son expertise à contribution dans la gouvernance de l'industrie. Il appuie généreusement des causes éducatives, notamment à l'Université du Manitoba, où le centre d'interprétation Bruce D. Campbell Farm and Food Discovery Centre contribue à améliorer notre compréhension des processus de fabrication des aliments.

Pat Capponi, C.M., O.Ont
Toronto (Ontario)

Après avoir elle-même surmonté la dépression et la pauvreté, Pat Capponi s'est consacrée à l'amélioration de la vie des sans-abri et des personnes aux prises avec la maladie mentale. Dans son rôle de défenseure, elle a fait partie de plusieurs comités de santé mentale et conseils d'administration d'organismes sans but lucratif, dont le Centre de toxicomanie et de santé mentale. Elle a aussi contribué à la mise en œuvre de Voices from the Street, programme de leadership et de communication pour les personnes vivant dans la pauvreté. Elle a aussi écrit sept livres, y compris une série de romans policiers, qui font la lumière sur la vie des personnes marginalisées.

Susan M. W. Cartwright, C.M.
Ottawa (Ontario)

Susan Cartwright a contribué à l'avancement de la bonne gouvernance, au pays et à l'étranger. En tant qu'ambassadrice du Canada en Hongrie, et précédemment au Kenya, au Nigéria et en Inde, elle a soutenu la réforme démocratique et la libéralisation économique. Elle a ensuite occupé des postes supérieurs au gouvernement fédéral, qui l'ont amenée à diriger le développement de la Loi fédérale sur la responsabilité et à revoir la Loi sur la modernisation de la fonction publique, deux initiatives clés visant à renforcer la gestion, la responsabilité et l'efficience. En outre, elle favorise l'engagement des citoyens par l'entremise de son travail à la Fondation de l'Hôpital d'Ottawa.

Wayne Suk Wing Chiu, C.M.
Calgary (Alberta)

Par sa persévérance et son sens des affaires, Wayne Chiu a mis à profit ses expériences en tant que nouvel immigrant pour devenir un modèle de réussite. Malgré des difficultés économiques et personnelles, il a fondé Trico Homes, qui est maintenant une entreprise prospère. Il a ensuite mis sur pied une fondation philanthropique qui finance des prêts offerts aux immigrants qui acquièrent des compétences professionnelles reconnues au pays ainsi que des programmes qui offrent à des professionnels formés à l'étranger de l'expérience de travail au Canada. Il voit aussi à promouvoir l'entreprise sociale, l'innovation et le développement des capacités dans le secteur des organismes sans but lucratif.

John V. Cross, C.M., S.O.M.
Saskatoon (Saskatchewan)

John Cross est un éminent entrepreneur du secteur des biotechnologies. Cofondateur et président d'une des premières sociétés de biotechnologie de la Saskatchewan, il est surtout connu pour son rôle de pionnier dans l'utilisation de microbes sans danger pour l'environnement qui ont augmenté le rendement des cultures, amélioré les moyens de subsistance des agriculteurs et transformé l'industrie partout dans le monde. Il est aussi reconnu pour son engagement en science et en innovation, pour avoir siégé au conseil de nombreuses organisations de recherche provinciales et nationales, et pour son engagement actif dans la vie de sa communauté.

Conrad Charles Daellenbach, C.M.
Toronto (Ontario)

Un entrepreneur du domaine de la musique et un joueur de tuba, Chuck Daellenbach a accru la popularité de la musique classique au Canada. Il est le cofondateur de Canadian Brass, créé en 1970, lequel est devenu un ensemble de musique classique de renommée mondiale. Seul membre fondateur toujours dans le groupe, il a fait de ce dernier un tremplin pour les joueurs de cuivre talentueux du Canada, tout en lui donnant son style interactif et divertissant. Grâce à son talent irréfutable et à son accessibilité sans pareil, le groupe a lancé un mouvement d'envergure mondiale pour démystifier la musique classique et élargir son auditoire traditionnel.

Linda Gaboriau, C.M.
Montréal (Québec)

Louangée pour sa capacité à traduire le sens et l'esprit de la langue française, Linda Gaboriau a fait connaître le théâtre franco-canadien à un public anglophone élargi. Au cours des trois dernières décennies, elle a traduit plus de 100 textes, y compris de grandes œuvres de la littérature québécoise contemporaine comme Les Feluettes (Lilies) et Incendies (Scorched), qui ont acquis une grande notoriété dans le Canada anglais et aux États-Unis. Elle a aussi contribué à jeter des ponts entre les cultures francophone et anglophone en tant que directrice fondatrice du Banff International Literary Translation Centre, le premier établissement en son genre dans les Amériques.

Graham Greene, C.M.
Stratford (Ontario)

Graham Greene est l'un des acteurs les plus prolifiques et emblématiques du Canada. Il a joué dans plus de 100 films et séries télévisées, dont le film oscarisé Danse avec les loups et la série Au nord du 60e. Son talent et sa présence naturelle lui ont permis de briser le carcan des personnages autochtones et d'ouvrir la voie à la prochaine génération d'acteurs. Un habitué du festival de Stratford, il représente un modèle à suivre, tout particulièrement dans sa collectivité natale des Six Nations de la rivière Grand.

Kathryn Jane Nightingale Hannah, C.M.
Calgary (Alberta)

Kathryn Hannah est une pionnière dans le domaine de l'informatique infirmière au Canada. À la fois chercheuse et gestionnaire de soins de santé, elle a publié des travaux fondamentaux et trouvé des façons d'utiliser les technologies de l'information pour améliorer les pratiques en soins infirmiers. Elle a contribué à l'établissement de normes sur les données qui font le suivi des soins prodigués aux patients, ce qui a permis aux docteurs et au personnel infirmier de mesurer les résultats chez leurs patients et a fourni aux gouvernements des données qui ont permis de moduler les politiques en santé. Elle a aussi joué un rôle dans l'établissement de normes internationales du point de vue de la terminologie, ce qui a facilité la comparaison des données en soins infirmiers entre les pays, les milieux et les périodes de compilation.

Stewart Harris, C.M.
London (Ontario)

Stewart Harris a consacré sa carrière à l'amélioration des soins offerts aux diabétiques des populations vulnérables. Au début des années 1990, il a occupé le poste de directeur médical du programme Sioux Lookout dans le Nord de l'Ontario, où il a aidé à identifier une importante épidémie de diabète et mis en lumière la prévalence de cette maladie. À titre de professeur et de titulaire d'une chaire pour la prise en charge du diabète à l'Université Western, il a codirigé des initiatives visant à suivre et à réduire le diabète dans d'autres collectivités des Premières Nations, et il est demeuré à l'avant-plan de la conception et de la mise en œuvre de stratégies de santé publique nationales.

Bill Henderson, C.M.
Salt Spring Island (Colombie-Britannique)

En plus de cinq décennies de carrière, Bill Henderson a laissé sa marque dans l'industrie de la musique. En tant que guitariste et chanteur du groupe Chilliwack, il a enregistré des succès comme Whatcha Gonna Do et My Girl (Gone, Gone, Gone). Il s'est également taillé une réputation internationale comme compositeur et producteur. Fervent défenseur auprès des compositeurs et artistes de studio, il a revendiqué une protection accrue des droits d'auteur et a travaillé pour établir des associations de protection des droits et intérêts commerciaux des musiciens.

Russ Howard, C.M., O.N.L.
Moncton (Nouveau-Brunswick)

Russ Howard a contribué à faire connaître le curling au Canada et partout dans le monde. Légende du sport, il a été deux fois champion canadien et deux fois champion du monde en plus d'avoir remporté la médaille d'or aux Jeux olympiques de 2006. Connu pour son puissant cri « hurry hard » sur la glace, il est aussi l'instigateur de la règle des quatre pierres, ce qui a rendu ce sport plus stratégique et plus palpitant. Il continue de transmettre sa passion du curling dans ses rôles d'entraîneur, de mentor et de commentateur populaire tout en appuyant de nombreuses oeuvres de bienfaisance.

John G. Kelton, C.M.
Dundas (Ontario)

John Kelton est à l'origine de progrès cruciaux dans sa spécialité médicale et a contribué à élever la communauté des sciences de la santé en Ontario. Un hématologue et un professeur à l'Université McMaster, il a mené des recherches influentes sur les désordres plaquettaires et les troubles de saignement, en particulier chez les femmes enceintes, et a conçu des stratégies de traitement efficaces. Par conséquent, les médecins peuvent désormais éviter des chirurgies inutiles. Plus récemment, en tant que vice-président et doyen des sciences de la santé, il a favorisé un climat d'excellence en recherche et établi des campus de formation régionaux dans des communautés ontariennes où les besoins en matière de soins de santé sont pressants.

Jay Keystone, C.M.
Toronto (Ontario)

Jay Keystone est l'un des plus grands experts canadiens en matière de médecine tropicale et des voyages. Professeur à l'Université de Toronto pendant près de 40 ans, il a formé des générations de praticiens et a été un orateur international recherché sur le diagnostic et le traitement des maladies tropicales ainsi que sur le maintien de la santé chez les voyageurs internationaux. Clinicien reconnu, il a rehaussé les normes en matière de soins pour les personnes infectées par des agents pathogènes exotiques, à titre de directeur de l'Unité des maladies tropicales de l'Hôpital général de Toronto. Il a aussi été président de nombreuses sociétés nationales et internationales dans son domaine d'expertise.

Laurence Klotz, C.M.
Toronto (Ontario)

Laurence Klotz a élargi les possibilités de traitement offertes aux patients aux premiers stades du cancer de la prostate. Il est professeur à l'Université de Toronto, l'ancien chef de l'urologie au Sunnybrook Health Sciences Centre, et l'actuel président de la World Urologic Oncology Federation. En deux décennies, il a remis en question les pratiques conventionnelles et prouvé que, dans les cas de cancer de la prostate à faible risque, il convient de se limiter à un suivi attentif et aux interventions absolument nécessaires pour éviter aux hommes les chirurgies inutiles et les complications qui s'y rattachent. Cette approche, appelée surveillance active, est devenue la pierre angulaire des soins offerts dans les centres cliniques du monde entier.

Douglas Knight, C.M.
Toronto (Ontario)

L'un des principaux éditeurs du Canada, Douglas Knight est un ardent défenseur des arts. Malgré les grands changements qu'a connus le domaine des médias, M. Knight est resté une constante, toujours prêt à s'adapter et à innover. Il a aussi fait beaucoup de bénévolat en édition, notamment à la tête de la Société d'encouragement aux écrivains du Canada et de Magazines Canada. Il est bien connu pour sa vision audacieuse du Canada comme « Nation des arts » et pour sa gérance consciencieuse d'institutions nationales comme le Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle.

Julia Koschitzky, C.M.
Toronto (Ontario)

Grâce à sa générosité, Julia Koschitzky a contribué à renforcer la dynamique de la tolérance et du respect religieux au Canada. Éminente chef de file de la communauté juive du Canada, elle a contribué à la création de programmes éducatifs axés sur le judaïsme à l'école primaire et dans les universités. Elle est connue pour son leadership et son mécénat à l'égard du Centre des études juives de l'Université York, qui jouit d'une renommée mondiale. Elle a aussi été à la tête de la création du centre communautaire de la Maison du Canada, un endroit crucial pour les échanges culturels et la coopération interconfessionnelle au cœur même de Jérusalem.

Johann O. Koss, C.M.
Toronto (Ontario) et Drammen (Norvège)

Johann Koss a laissé sa marque en tant qu'athlète olympique et entrepreneur social. Représentant la Norvège aux Olympiques en patinage de vitesse, il est devenu une icône de ce sport en remportant quatre médailles d'or et en établissant dix records du monde. Il a aussi donné l'exemple et encouragé d'autres athlètes à utiliser leur image publique pour amasser de l'argent à des fins caritatives. À la fin de sa carrière olympique, il s'est établi au Canada et a fondé Right To Play International, un organisme sans but lucratif qui fait appel au sport et au jeu pour bâtir des programmes éducatifs de qualité, améliorer la santé, développer des compétences psychosociales et favoriser la paix entre les enfants et les communautés, dans les zones les plus défavorisées du monde.

Il s'agit d'une nomination honorifique.

Ginette Laurin, C.M.
Montréal (Québec)

Connue comme chorégraphe, mais aussi comme danseuse exceptionnelle, Ginette Laurin compte parmi les figures marquantes de la danse contemporaine. Fondatrice et directrice artistique de la compagnie O Vertigo, elle a créé des oeuvres éclectiques qui ont été présentées un peu partout dans le monde et a été invitée à en signer pour d'autres compagnies. Tout au long de sa carrière, elle s'est aussi profondément engagée comme pédagogue et formatrice dans des universités, des écoles de théâtre ainsi qu'au Centre de Création O Vertigo afin de promouvoir l'innovation et le développement de sa discipline.

Ophelia Lazaridis, C.M.
Wellesley (Ontario)

Ophelia Lazaridis est un exemple de leadership communautaire et de philanthropie engagée. En effet, c'est notamment grâce au mécénat de Mme Lazaridis que le festival de Stratford n'a pas eu à réduire son nombre de spectacles malgré les contraintes budgétaires occasionnées par une baisse de participation attribuable à la récession. Diplômée de l'Université de Waterloo, elle a aussi voulu contribuer activement à sa gouvernance en siégeant au conseil d'administration. Elle continue de défendre plusieurs autres causes importantes dans sa région comme la Bibliothèque publique de Waterloo et le Club de natation Warriors.

Adeera Levin, C.M.
Vancouver (Colombie-Britannique)

Adeera Levin a apporté des contributions qui ont transformé le traitement des maladies rénales. Elle a joué un rôle primordial dans la modernisation des principes internationaux de pratique clinique pour la prévention des insuffisances rénales à leurs stades précoces et est une chef de file dans la lutte contre le trafic d'organes. Dans sa province, elle est à la tête de la Division de néphrologie de l'Université de la Colombie-Britannique et, depuis plusieurs années, elle est directrice générale de la BC Renal Agency, organisation qui a amélioré le sort des patients en veillant à ce qu'ils aient accès rapidement et facilement à des services de dialyse rénale. Récemment, elle est devenue la première Canadienne, et deuxième femme, à être nommée présidente de la Société internationale de néphrologie.

H. Susan Lewis, C.M., O.M.
Winnipeg (Manitoba)

Susan Lewis croit à l'importance du bien commun, ce qui l'a poussée à améliorer les vies de nombreux Manitobains. Ancienne présidente et directrice générale de Centraide de Winnipeg, elle est tenue en haute estime pour sa capacité à établir des partenariats et à mobiliser les citoyens dans des initiatives de renforcement communautaire, dont le Conseil pour la réduction de la pauvreté de Winnipeg et le Centre de l'apprentissage de l'innovation de la ville. Sur la scène nationale, elle a siégé à de nombreux comités de Centraide et elle est membre du comité consultatif d'Imagine Canada. Maintenant à la retraite, elle continue d'encadrer la prochaine génération d'innovateurs sociaux.

J. Mark Lievonen, C.M.
Stouffville (Ontario)

Leader dans l'industrie pharmaceutique, Mark Lievonen est aussi un participant passionné aux débats sur des questions d'intérêt public. Il a dirigé l'expansion de Sanofi Pasteur Limitée, et a amené la société à se positionner comme entreprise mondiale en biotechnologie, et comme symbole de l'innovation canadienne. Il a également été conseiller sur les politiques en matière de santé et d'accès aux médicaments, tant au sein des gouvernements fédéral et provinciaux. En outre, il a fondé Sanofi Biogenius Canada, un programme pour étudiants qui encourage les scientifiques en herbe à se lancer dans la recherche de pointe.

Dan Needles, C.M.
Nottawa (Ontario)

Dan Needles est un écrivain qui rend hommage aux collectivités rurales du Canada. Il est surtout connu en tant que créateur de la comédie Wingfield, une série de pièces de théâtre jouées en solo portant sur un courtier de Toronto qui quitte son emploi pour devenir agriculteur dans la campagne ontarienne. La critique a salué sa façon de saisir l'essentiel des collectivités agricoles canadiennes et d'offrir des expériences artistiques tant attendues dans des salles de spectacles hors des grands centres urbains du pays. Ses oeuvres se classent parmi les productions les plus populaires et à la plus grande longévité du théâtre canadien.

Anthony Phillips, C.M.
Vancouver (Colombie-Britannique)

Anthony Phillips, professeur de psychiatrie à l'Université de la Colombie-Britannique, est considéré comme un grand spécialiste des fonctions cérébrales et du comportement. Ses recherches ont aidé à faire progresser la compréhension des dépendances, de la schizophrénie, de la dépression et des manies. Il a facilité la collaboration entre les scientifiques et les chercheurs canadiens de premier plan en Europe et en Asie, et il a aussi renforcé la capacité de recherche dans le domaine des neurosciences. En outre, il a été au premier plan de la commercialisation des avancées en recherche visant à contribuer à la guérison des lésions au cerveau.

Mohamed Iqbal Ravalia, C.M.
Twillingate (Terre-Neuve-et-Labrador)

Mohamed Ravalia est un héros local à Twillingate. Médecin de profession, il est arrivé dans la campagne de Terre-Neuve il y a 30 ans pour un poste de remplacement et il n'est jamais parti. Les résidants qui attachaient une grande valeur à son approche axée sur le patient ont pu profiter de sa passion pour la médecine rurale. Il a inspiré des étudiants en médecine à venir pratiquer dans cette région et à rester dans la province. Très respecté pour son discours sur l'amélioration des soins de santé dans les régions éloignées, il a aidé les patients, les médecins, les administrateurs et les gouvernements à collaborer afin d'améliorer le système de soins de santé. Il participe aussi activement à la vie civique, en appuyant des initiatives qui font avancer sa communauté qu'il aime tant.

Louise Richer, C.M.
Montréal (Québec)

Louise Richer a grandement fait évoluer le paysage de l'humour au Québec. Ancienne codirectrice artistique des Lundis Juste pour rire, elle est surtout connue comme la fondatrice et directrice générale de l'École nationale de l'humour. Elle a fait de cette école, la première du genre dans le monde, une institution respectée au niveau international. Reconnue pour ses talents de comédienne, elle s'est aussi imposée comme directrice artistique et metteure en scène d'évènements télévisés d'envergure tels que le Gala Les Olivier et les Bye Bye.

Lawrence Rossy, C.M., O.Q.
Mont Royal (Québec)

Larry Rossy est un modèle de réussite bien de chez nous. Fondateur de Dollarama, il a ouvert son premier magasin dans une région rurale du Québec. Son entreprise a pris de l'expansion dans toutes les provinces depuis, pour devenir la plus grande chaîne de magasins de détail au Canada. Il est aussi très respecté dans l'industrie du détail pour avoir partagé ses meilleures pratiques avec les autres gens d'affaires du secteur. De plus, le Réseau de cancérologie Rossy est un bel exemple de son implication philanthropique; il s'agit d'une vaste initiative de lutte contre le cancer qui, au sein du Réseau universitaire de santé McGill, cherche à obtenir les meilleurs résultats possibles pour les patients.

Bonnie Schmidt, C.M.
London (Ontario)

Bonnie Schmidt a rehaussé la culture scientifique canadienne et renforcé notre économie novatrice. Après avoir obtenu son doctorat en physiologie, elle a fondé Parlons science afin de faire la promotion de la science, de la technologie, du génie et des mathématiques chez les jeunes. Durant deux décennies, elle en a fait une pierre angulaire de la culture scientifique au Canada, offrant chaque année des programmes à des centaines de milliers d'élèves du primaire et du secondaire. Elle a aussi participé à la mise sur pied du Réseau de sensibilisation aux sciences et à la technologie et elle siège à plusieurs comités consultatifs.

Marla Shapiro, C.M.
North York (Ontario)

Marla Shapiro joue un rôle majeur dans la conversation publique sur les soins de santé au Canada. À titre de personnalité télévisuelle, éditorialiste et auteure, elle a gagné le respect et la confiance du public en démystifiant le monde complexe de la médecine familiale. Elle est aussi connue pour avoir partagé son expérience personnelle qui donne aux autres le courage de passer au travers des périodes difficiles de la vie. Sa passion pour la santé des femmes a été bénéfique pour les patients et le grand public durant ses années de pratique comme médecin de famille. Elle leur a apporté les connaissances, le soutien et les outils dont ils ont besoin pour exercer un meilleur contrôle sur leur santé et leur bien-être.

Susan Sherwin, C.M.
Halifax (Nouvelle-Écosse)

Susan Sherwin est une pionnière dans le domaine de la bioéthique féministe. Professeure émérite de philosophie à l'Université Dalhousie, elle est l'auteure du premier livre combinant la philosophie féministe et l'éthique des soins de santé afin d'étudier les enjeux de la santé moderne dans une optique féministe. Sa bourse reconnue sur la scène internationale a concilié la philosophie et la médecine avec le droit et les sciences sociales, et elle a transformé la conversation sur la bioéthique, surtout par le biais de ses recherches sur les handicaps, les droits génésiques et l'éthique en santé publique. Elle est aussi très respectée pour son mentorat et son rôle de dirigeante des associations professionnelles nationales et internationales.

E. Leigh Syms, C.M.
Winnipeg (Manitoba)

Avide de connaissances, Leigh Syms met aussi l'accent sur l'importance de la communication des découvertes archéologiques au public. Curateur de longue date au Musée du Manitoba, ses travaux ont permis de bâtir un pont entre les archéologues et les Premières Nations du Canada. Les citoyens autochtones ont redécouvert leur patrimoine par l'entremise des expositions qu'il a organisées dans leurs communautés et par sa participation à l'interprétation des artéfacts qu'il a découverts. Son mentorat, ses ateliers publics et son bénévolat ont inspiré d'autres personnes à devenir des archéologues amateurs et professionnels.

Serge Patrice Thibodeau, C.M.
Moncton (Nouveau-Brunswick)

Serge Patrice Thibodeau compte parmi les figures majeures de la littérature acadienne. Poète et essayiste, il a à son actif de nombreux ouvrages et textes qui ont été traduits dans une vingtaine de langues et qui lui ont valu des distinctions et des prix prestigieux. En tant que directeur des Éditions Perce-Neige, il a également publié des œuvres de la littérature acadienne contemporaine et rassemblé des ouvrages épuisés et des textes oubliés du patrimoine acadien. Il est aussi connu pour son engagement bénévole et est un grand défenseur de la culture franco-canadienne et des droits de la personne.

Peter Valentine, C.M.
Calgary (Alberta)

L'Alberta a profité de la sagesse de Peter Valentine en matière de finance, de gouvernance et de responsabilité. En tant que vérificateur général de l'Alberta, il est considéré comme un agent du corps législatif digne de confiance qui, sans tambour ni trompette, a amélioré la gestion des fonds publics et l'efficacité de la fonction publique albertaine. Il a également utilisé son expertise pour assainir l'administration de plusieurs établissements provinciaux stratégiques, dont la Calgary Health Region, l'Alberta Securities Commission et l'Université de Calgary.

Carolyn Ruth Wilson, C.M.
Kingston (Ontario)

Ruth Wilson a toujours été une chef de file de la médecine familiale. Après dix années à pratiquer la médecine dans des communautés rurales moins bien desservies de Terre-Neuve-et-Labrador, de l'Ontario et de la Colombie-Britannique, elle est devenue professeure et directrice du département de médecine familiale de l'Université Queen's. Elle a ensuite dirigé la création des équipes de santé familiale en Ontario, qui ont permis d'améliorer l'accès des patients aux soins primaires. Son influence s'est aussi étendue à l'échelle nationale à titre de présidente du Collège des médecins de famille du Canada et de la région nord-américaine de la World Organization of Family Doctors.

Phyllis Yaffe, C.M.
Toronto (Ontario)

Phyllis Yaffe est une géante des médias canadiens. Chef de file d'abord dans l'édition de livres et ensuite dans le monde de la télévision et du cinéma, elle a fait progresser les intérêts et favorisé la croissance de notre industrie culturelle, plus récemment à titre de directrice d'Alliance Atlantis Communications. C'est dans ce poste qu'elle a dirigé le lancement, entre autres, des chaînes spécialisées Showcase et History. Siégeant à de nombreux conseils culturels et de l'industrie, elle est très passionnée par son rôle de fondatrice et présidente de Women Against Multiple Sclerosis, un regroupement de professionnelles ayant pour but de recueillir des fonds pour la recherche d'un remède.

 

FICHE D'INFORMATION SUR L'ORDRE DU CANADA

Créé en 1967 par Sa Majesté la reine Elizabeth II, l'Ordre du Canada est la pierre angulaire du Régime canadien de distinctions honorifiques. Il reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d'une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Des Canadiens de tous les milieux de la société ont reçu l'Ordre du Canada. La nature de leurs réalisations est extrêmement variée, mais la façon dont ils ont changé nos vies et le visage de notre pays les unit.

Devise et grades

La devise de l'Ordre, DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM, signifie « Ils désirent une patrie meilleure ». Sa Majesté la Reine est la souveraine de l'Ordre et le gouverneur général est chancelier et Compagnon principal de l'Ordre.

Compagnon - Initiales honorifiques : C.C.
souligne la prééminence sur la scène nationale, ou les réalisations, ou les services rendus à l'échelle internationale
Officier - Initiales honorifiques : O.C.
souligne les services ou les réalisations au niveau national
Membre - Initiales honorifiques : C.M.
souligne les contributions remarquables au niveau local ou régional, ou dans un domaine particulier

Description de l'insigne

L'insigne de l'Ordre du Canada a la forme d'un flocon de neige à six pointes et arbore en son centre une feuille d'érable entourée d'un anneau rouge sur lequel est circonscrite la devise de l'Ordre : DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM (Ils désirent une patrie meilleure). L'anneau est placé sous la couronne royale. L'insigne est fait d'argent fin et est composé de trois pièces individuelles : le flocon, l'anneau et la feuille d'érable. La couleur est ajoutée à la main par l'application d'un émail visqueux opaque et translucide.

L'insigne de l'Ordre du Canada a initialement été conçu en 1967 par Bruce Beatty, C.M., S.O.M., C.D. Les dessins techniques utilisés par la Monnaie royale canadienne pour créer l'insigne ont été conçus par l'Autorité héraldique du Canada à la Chancellerie des distinctions honorifiques, qui fait partie du Bureau du secrétaire du gouverneur général. L'insigne, dont la fabrication a été remise à jour, est produit par la Monnaie, dans son installation située à Ottawa.

Admissibilité

Tous les Canadiens et Canadiennes sont admissibles à l'Ordre du Canada, à l'exception des politiciens et des juges fédéraux et provinciaux en fonction. La constitution de l'Ordre permet à des non-Canadiens d'être admissibles à des nominations à titre honorifique. Les membres de la famille royale, les gouverneurs généraux ainsi que leurs époux respectifs sont nommés membres extraordinaires de l'Ordre. L'Ordre ne peut être décerné à titre posthume.

Les Officiers et les Membres peuvent être promus dans l'Ordre en reconnaissance de nouvelles réalisations, pourvu qu'ils aient continué à œuvrer au service du pays d'une manière exceptionnelle et extraordinaire. Habituellement, une promotion peut être envisagée à partir de la cinquième année de la nomination initiale.

Nominations

Toute personne ou tout groupe peut présenter la candidature d'individus dignes d'être nommés dans l'Ordre du Canada. Les nominations sont faites sur recommandation du Conseil consultatif de l'Ordre présidé par le juge en chef du Canada. Les membres du Conseil reflètent la diversité et l'excellence au sein de la société canadienne. Certains d'entre eux sont nommés en vertu de la fonction qu'ils occupent; d'autres sont nommés pour un mandat d'une période déterminée afin d'assurer une représentation équilibrée des diverses régions du pays.

Pour en apprendre davantage sur l'Ordre du Canada ou pour soumettre une candidature, consultez notre site Web au www.gg.ca/distinctions.

Suivez GGDavidJohnston et RideauHall sur Facebook et Twitter.

 

SOURCE Le gouverneur général du Canada

Renseignements : Marie-Pierre Bélanger, Bureau de presse de Rideau Hall, 613-998-9166, marie-pierre.belanger@gg.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.