Le gouvernement libéral doit reprendre les permis abandonnés par Junex

QUÉBEC, le 30 mars 2017 /CNW Telbec/ - Alors que la compagnie Junex abandonne 34 permis, représentant une superficie totale de 6700 km2 dans les régions de la Capitale‑Nationale, de la Chaudière‑Appalaches, de l'Estrie et de la Mauricie, le chef de l'opposition officielle, Jean‑François Lisée, et le porte‑parole du Parti Québécois en matière d'énergie, Sylvain Rochon, demandent au gouvernement libéral de ne pas les remettre sur le marché. Ayant déposé une motion en ce sens, ils déplorent vivement que le gouvernement et la CAQ l'aient rejetée.


EN BREF

Le Parti Québécois demande au gouvernement libéral de reprendre les permis abandonnés par Junex dans les régions de la Capitale-Nationale, de la Chaudière‑Appalaches, de l'Estrie et de la Mauricie.

  • Il est temps de remettre le bouchon et de soustraire ces territoires à l'exploitation des gaz de schiste.
  • Le gouvernement pourra, à terme, reprendre le contrôle sur les zones concernées.


« C'est le temps de remettre le bouchon sur la possibilité d'exploitation des gaz de schiste dans ces régions, comme partout au Québec. Ne pas remettre les permis abandonnés sur le marché pour une période indéterminée ne coûte rien. De plus, c'est nettement préférable de les récupérer lorsqu'ils sont volontairement abandonnés par une entreprise. Le gouvernement libéral doit envoyer un message », a insisté Jean-François Lisée.

« Nous nous sommes battus de toutes nos forces, dans le cadre de l'étude du projet de loi 106, pour que le gouvernement interdise la fracturation, technique honnie utilisée pour extraire les gaz de schiste. Il s'y est obstinément refusé, annonçant plutôt un encadrement dans des règlements qui ne sont, à cette date, pas encore parus. Il a raté, aujourd'hui, une autre belle occasion de montrer qu'il est sensible aux préoccupations des Québécois. Nous continuerons d'être leur voix, aussi résolument que le gouvernement est celle des pétrolières et des gazières », a de son côté assuré Sylvain Rochon.

Libellé de la motion sans préavis rejetée par les libéraux et la CAQ

« Que l'Assemblée nationale prenne acte de la décision de l'entreprise Junex de renoncer à 34 permis de recherche d'hydrocarbures dans les basses terres du Saint-Laurent couvrant une superficie de près de 6700 km2;

Que l'Assemblée nationale demande au gouvernement du Québec de conserver ces 34 permis et de soustraire les territoires concernés à toute exploitation de gaz de schiste. »

 

SOURCE Cabinet du chef de l'opposition officielle

Renseignements : Bruno-Pierre Cyr, Attaché de presse, Cabinet du chef de l'opposition officielle, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.