Le gouvernement libéral doit cesser d'ignorer l'Est de Montréal

MONTRÉAL, le 1er févr. 2016 /CNW Telbec/ - Le caucus des députés du Parti Québécois de Montréal, de même que le député du Bloc Québécois de La Pointe-de-l'Île, Mario Beaulieu, ont interpellé le gouvernement libéral concernant plusieurs projets qui semblent au point mort dans l'Est de Montréal. « Depuis l'arrivée au pouvoir des libéraux en 2014, tout est au ralenti dans l'Est. L'année 2016 doit être celle de la relance des projets structurants pour ce secteur de notre métropole », a déclaré Jean-François Lisée, député de Rosemont et président du caucus du Parti Québécois de Montréal.

Logements insalubres
En septembre 2015, un rapport dévastateur du Directeur de santé publique (DSP) de Montréal sur les conditions de salubrité du parc immobilier de la métropole révélait que les problèmes d'insalubrité à Montréal touchent 38 % des appartements en location. « Cinq mois se sont écoulés depuis et on ne sent aucun sentiment d'urgence chez les libéraux. Ils doivent agir lors du prochain budget. Il y a un nécessaire réinvestissement à mettre en œuvre, non seulement dans le logement, mais également dans les écoles et pour la décontamination des sols », a insisté Carole Poirier, députée d'Hochelaga-Maisonneuve et porte-parole du Parti Québécois en matière d'habitation. « Les risques pour la santé publique sont réels, notamment pour nos enfants », a-t-elle poursuivi.

Ligne bleue du métro
Le dossier du prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal vers Anjou semble paralysé. « Depuis que le projet de métro de surface a été enterré par les constats d'un rapport de l'AMT l'an dernier, le gouvernement n'a plus donné signe de vie. Les gens avaient de l'espoir, mais les libéraux de Philippe Couillard les ont oubliés et laissent une grande partie de la population de l'Est de Montréal dans le néant. Actuellement, les autobus sont pleins. La congestion et le temps perdu nuisent à l'économie. L'Est de Montréal en subit évidemment les conséquences », ont dénoncé Nicole Léger, députée de Pointe‑aux-Trembles, et Mario Beaulieu. « En 2016, le prolongement devra être confirmé; nous nous attendons à ce que les sommes soient dévolues au projet et à ce que celui‑ci soit inclus dans le Plan québécois des infrastructures du prochain budget », ont-ils ajouté.

Toit du Stade olympique
Pour sa part, Maka Kotto déplore le peu d'empressement du gouvernement à régler la question du toit du Stade olympique. « Le 3 novembre dernier, l'ancienne ministre du Tourisme a reçu la deuxième phase de l'étude de la Régie des installations olympiques, la RIO, sur le remplacement du toit. Par souci de transparence, il serait de bon ton que la nouvelle ministre dévoile cette étude. Les Montréalais et les Québécois ont le droit de savoir ce que la RIO recommande pour le toit du Stade », a déclaré le député de Bourget. Ce dernier demande au gouvernement d'agir rapidement dans l'intérêt de l'Est de Montréal et du Québec. « L'économie de l'Est de Montréal a besoin d'une infrastructure comme le Stade olympique, mais encore faut-il qu'elle soit disponible. Le gouvernement doit cesser d'attendre. »

Hôpital Maisonneuve-Rosemont
En campagne électorale, en 2014, le Parti libéral s'était engagé à réaliser la modernisation de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, un projet essentiel pour les 670 000 citoyens desservis par cet établissement construit dans les années 1950. Or, pas un sou n'a été prévu à cet effet dans les deux premiers budgets libéraux. « Le gouvernement a fait de belles promesses. La population de l'Est attend cette modernisation depuis plusieurs années. À terme, il aura fallu au moins dix ans pour que ce projet se réalise. Dans le prochain budget, les sommes doivent être débloquées; 2016 est l'année de vérité pour les libéraux », a fait valoir Jean-François Lisée.

Bref, les députés du Parti Québécois de Montréal, Jean-François Lisée, Carole Poirier, Maka Kotto et Nicole Léger, ainsi que Mario Beaulieu demandent au gouvernement de relancer ces projets importants pour l'économie de l'Est de Montréal. « Nous laissons une chance au gouvernement de nous prouver qu'il n'a pas abandonné l'Est. Il doit en faire la preuve dans le prochain budget, ça urge! Il faut que les ministres de l'Est de Montréal, Lise Thériault, David Heurtel et Rita de Santis, ainsi que le responsable de la métropole, Martin Coiteux, agissent promptement et concrètement pour l'Est de Montréal », ont‑ils conclu.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Directrice adjointe aux relations avec les médias, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.