Le gouvernement Harper va de l'avant pour réglementer les propriétés de résistance à l'altération des médicaments d'ordonnance

L'ajout de propriétés de résistance à l'altération aux médicaments peut contribuer à freiner l'abus de médicaments d'ordonnance

OTTAWA, le 26 juin 2015 /CNW/ - Santé Canada a publié aujourd'hui un avis de consultation préalable dans la Gazette du Canada, partie I, afin de solliciter la rétroaction des intervenants par rapport à l'avant-projet de règlement sur les propriétés de résistance à l'altération des drogues. L'avant-projet de règlement exigerait que tous les produits d'oxycodone à libération lente soient dotés de propriétés de résistance à l'altération avant qu'ils puissent être vendus au Canada.

L'avant-projet de règlement tire parti de nombreuses initiatives que le gouvernement appuie pour combattre l'abus de médicaments d'ordonnance. Le gouvernement du Canada investit environ 130 millions de dollars par année pour combattre la toxicomanie et l'abus de médicaments au Canada dans le cadre de la Stratégie nationale antidrogue. Ces fonds contribuent à la création de solutions tangibles et efficaces aux problèmes associés à la toxicomanie. En 2014, le gouvernement a engagé plus de 44 millions de dollars sur cinq ans pour élargir la portée de la Stratégie nationale antidrogue de sorte qu'elle comporte des mesures non seulement contre les drogues illicites, mais aussi contre l'abus de médicaments d'ordonnance.

Au cours des quelques derniers mois, le gouvernement du Canada a pris un certain nombre de mesures pour contrer l'abus de médicaments d'ordonnance, notamment :

  • le lancement d'une campagne de marketing nationale afin de doter les parents de l'information et des outils nécessaires pour parler avec leurs adolescents des effets nocifs de l'abus de médicaments d'ordonnance;
  • le versement de 13,5 millions de dollars sur cinq ans pour l'amélioration des services de prévention et de traitement de la toxicomanie dans les communautés des Premières Nations;
  • le lancement de l'Initiative canadienne de recherche sur l'abus de substances (ICRAS), réseau de recherche national visant à améliorer la santé des Canadiens qui vivent avec l'abus de substances;
  • l'annonce de près de 8 millions de dollars pour appuyer des projets visant à améliorer la formation des prescripteurs et à élaborer une approche nationale de suivi et de surveillance des médicaments d'ordonnance;
  • l'annonce de près de 13 millions de dollars sur cinq ans pour augmenter le nombre d'inspections annuelles des pharmacies effectuées par Santé Canada;
  • la diffusion de quatre vidéos de promotion qui mettent en vedette les témoignages de Canadiens directement touchés par l'abus de médicaments d'ordonnance.

Faits en bref

  • Le Canada se classe deuxième au monde pour sa consommation d'opioïdes d'ordonnance par habitant.
  • En 2013, 22 % des Canadiens âgés de 15 ans et plus ont déclaré avoir pris un médicament psychotrope d'ordonnance. De ce nombre, 2 % (environ 146 000) ont déclaré avoir abusé du médicament à des fins non médicales.
  • Dans une étude exhaustive sur l'abus de médicaments d'ordonnance, le Comité permanent de la santé (HESA) a recommandé au gouvernement de considérer les mérites des médicaments résistants à l'altération dans la lutte contre l'abus de médicaments d'ordonnance.
  • Le 15 mai 2015, la ministre de la Santé a assisté au Forum sur les pratiques de prescription tenu à Hamilton (Ontario). Ce forum a réuni des organismes de réglementation, des professionnels de la santé et des experts de ce domaine pour déterminer des mesures en vue d'améliorer les pratiques de prescription dans le but, en fin de compte, de réduire l'abus de médicaments d'ordonnance.
  • Le 19 mai 2015, la ministre Ambrose a tenu à Edmonton un symposium productif sur l'abus de médicaments d'ordonnance, où elle a rencontré des responsables provinciaux, des médecins, de pharmaciens, des représentants des Premières Nations et des forces de l'ordre ainsi que des spécialistes de la toxicomanie pour discuter des défis actuels, des pratiques exemplaires et des domaines nécessitant d'autres mesures dans le cadre de la Stratégie nationale antidrogue.

Citations

« L'abus de médicaments d'ordonnance est une préoccupation de santé et de sécurité publiques de taille. L'ajout de propriétés de propriétés de résistance à l'altération aux médicaments comportant un risque élevé d'abus est un élément important de l'approche exhaustive de notre gouvernement pour combattre l'abus de médicaments. »
Rona Ambrose
Ministre de la Santé

Liens associés
Stratégie nationale antidrogue
Centre canadien de lutte contre les toxicomanies
Canada.ca/preventiondesdrogues

SOURCE Santé Canada

Renseignements :

Personnes-ressources : Michael Bolkenius, Cabinet de l'honorable Rona Ambrose, Ministre fédérale de la Santé, 613-957-0200; Santé Canada, Relations avec les médias, 613-957-2983; Renseignements au public : 613-957-2991, 1-866-225-0709;  Les communiqués de Santé Canada sont accessibles par Internet : www.santecanada.gc.ca/media.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.