Le gouvernement Harper œuvre pour prévenir la violence commise au nom d'un soi-disant « honneur »

OTTAWA, le 3 déc. 2013 /CNW/ - L'honorable Dre K. Kellie Leitch, ministre du Travail et ministre de la Condition féminine, accompagnée de Susan Truppe, députée (London-Centre-Nord) et secrétaire parlementaire pour la Condition féminine, et de la sénatrice Salma Ataullahjan, a annoncé aujourd'hui le soutien du gouvernement du Canada à un projet qui s'attaquera, dans la région d'Ottawa, à la violence commise à l'égard de jeunes femmes au nom d'un soi-disant « honneur ».

« Notre gouvernement est déterminé à protéger les femmes et les filles contre toutes les formes de violence. Nous faisons en sorte que les auteurs de violences répondent de leurs actes, a déclaré la ministre Leitch. Nous sommes heureux de nous associer à ce nouveau projet dont le but est de prévenir la violence commise au nom d'un soi-disant 'honneur'. »

« Lorsqu'un secteur de notre collectivité est à la merci d'actes de violence, nous sommes tous concernés, a ajouté la secrétaire parlementaire Truppe. Dans le cadre de ce projet, le Centre d'aide aux victimes de viol d'Ottawa tend la main aux filles et aux jeunes femmes qui peuvent être en danger, afin qu'elles participent à l'identification des besoins et à la définition de stratégies qui permettront de créer une collectivité plus sûre pour toutes et tous. »

« Le gouvernement du Canada ne ménage pas ses efforts pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes et des filles, sous toutes ses formes, dans toutes les collectivités du Canada, a commenté la sénatrice Ataullahjan. Ce projet s'attaque au problème complexe de la violence commise au nom d'un soi-disant 'honneur' et fait pour cela en sorte que des jeunes femmes puissent rechercher ensemble des solutions. »

Le Centre d'aide aux victimes de viol d'Ottawa recevra 74 259 $ du gouvernement du Canada pour un projet auquel participeront des filles et des jeunes femmes qui risquent d'être victimes de violences perpétrées au nom d'un soi-disant « honneur ». Des jeunes femmes âgées de 14 à 20 ans appartenant à différentes communautés culturelles de la région d'Ottawa participeront ainsi au projet. En collaboration avec les partenaires de projet du Centre, elles cerneront leurs besoins et élaboreront des stratégies pour s'attaquer à ce problème complexe.

« Dans le cadre de ce projet, nous mobilisons des jeunes femmes qui risquent peut-être d'être victimes de violences commises au nom d'un soi-disant 'honneur', afin qu'elles fassent part de leurs connaissances et de leurs points de vue aux partenaires communautaires », a expliqué Mme Sunny Marriner, directrice générale, Centre d'aide aux victimes de viol d'Ottawa. Ensemble, avec elles, nous avons une occasion de créer des stratégies communautaires éclairées qui les autonomisent, qui soient efficaces et qui ne laissent personne de côté. »

Le gouvernement du Canada a retenu ce projet à l'issue d'un appel de propositions de Condition féminine Canada, intitulé Travaillons ensemble : engager les collectivités dans l'élimination de la violence faite aux femmes et aux filles. Le financement que le fédéral a accordé, par l'entremise de Condition féminine Canada, à des projets communautaires a presque doublé depuis 2006-2007. Ce sont plus de 600 projets qui ont ainsi été financés d'un bout à l'autre du pays. Sur les fonds consentis durant la période, plus de 62 millions de dollars sont allés plus particulièrement à des projets luttant contre la violence à l'endroit des femmes et des filles.

Du 25 novembre au 10 décembre 2013, le gouvernement du Canada marque les 16 jours d'activisme contre la violence faite aux femmes, qui comprennent la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes (25 novembre), la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes (6 décembre) et la Journée internationale des droits de la personne (10 décembre).

SOURCE : Condition féminine Canada

Renseignements :

Questions des médias :

Barbara Mottram
Directrice des communications
Cabinet de l'hon. Dre K. Kellie Leitch, C.P.,
O. Ont., députée
Ministre du Travail et
ministre de la Condition féminine 
Tél. : 819-953-5646
Téléc. : 819-994-5168

Autres demandes de renseignements :

Nanci-Jean Waugh
Directrice générale
Communications et affaires publiques
Condition féminine Canada
Tél. : 819-420-6810

This news release is also available in English.

On trouvera tous les communiqués de Condition féminine Canada et de l'information sur l'organisme à l'adresse femmes.gc.ca.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.