Le gouvernement Harper souligne la Journée internationale de sensibilisation pour contrer les abus envers les personnes aînées et appuie un projet local à l'intention des aînés

VANCOUVER, le 14 juin 2014 /CNW/ - Aujourd'hui, la ministre d'État (Aînés), l'honorable Alice Wong, a souligné la prochaine Journée internationale de sensibilisation pour contrer les abus envers les personnes aînées en invitant les collectivités à s'informer au sujet de cette grave question et à aider les personnes âgées à se protéger contre les mauvais traitements.

Le gouvernement du Canada a fait de la lutte contre les mauvais traitements envers les aînés une priorité absolue, et il s'efforce de régler le problème au moyen d'activités de sensibilisation, de lois et du programme Nouveaux Horizons pour les aînés (PNHA).

Au cours de sa visite à la Multicultural Helping House Society, la ministre Wong a annoncé l'octroi à cet organisme d'une somme de plus de 24 500 $ dans le cadre du PNHA afin d'appuyer son projet « Breaking the Silence of Abuses: Empowering Elders ».

Les aînés joueront un rôle de premier plan dans le projet en contribuant à la réalisation d'enregistrements vidéo présentant les témoignages de personnes âgées qui ont déjà fait l'objet de mauvais traitements. Ils rassembleront aussi des ressources sur les mauvais traitements envers les aînés, dont l'exploitation financière, qui seront utilisées lors de séances de sensibilisation qui favoriseront l'échange avec des pairs, le mentorat et le réseautage.

Le gouvernement du Canada fournit plus de 33,4 millions de dollars de financement pour plus de 1 770 projets communautaires partout au Canada. Ces projets, qui ont été approuvés dans le cadre de l'appel de propositions de 2013-2014 du PNHA, donneront lieu à de nouveaux programmes et à de nouvelles activités à l'intention des aînés.

Les faits en bref

  • Dans le cadre du Plan d'action économique de 2014, le gouvernement a récemment proposé d'affecter 5 millions de dollars de plus par année au PNHA pour financer des projets additionnels dont les personnes âgées bénéficieront. Ce montant s'ajoute aux 45 millions de dollars que le gouvernement verse déjà chaque année à ce programme.
  • Depuis 2006, le PNHA a financé plus de 13 000 projets dans des centaines de collectivités du Canada. Le financement du PNHA appuie des projets axés sur des enjeux comme les mauvais traitements envers les aînés, l'isolement social et l'apprentissage intergénérationnel.
  • Le 13 mai 2014, la ministre Wong a lancé l'appel de propositions de 2014-2015 du PNHA visant des projets communautaires. Dans le cadre de cet appel de propositions, qui prendra fin le 4 juillet 2014, les organismes peuvent recevoir jusqu'à 25 000 $ en subventions pour mettre en œuvre des projets dirigés ou proposés par des aînés.
  • Le 15 juin est la Journée internationale de sensibilisation pour contrer les abus envers les personnes aînées. Cette journée a été créée en 2006 par l'Organisation mondiale de la Santé et le Réseau international pour la prévention des mauvais traitements envers les aînés afin de sensibiliser les gens aux mauvais traitements et à la négligence dont sont victimes certaines personnes âgées et à des façons de prévenir ces mauvais traitements et cette négligence.
  • Pour mieux protéger les aînés contre les mauvais traitements tels que la fraude et l'exploitation financière, le gouvernement a adopté ou présenté des projets de loi, notamment la Loi sur la protection des renseignements personnels numériques visant à modifier la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques.
  • Une brochure au sujet des procurations et des comptes bancaires conjoints a été publiée en novembre 2013 par le Forum des ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables des aînés afin d'informer les aînés au sujet des risques, des avantages et des conséquences imprévues possibles de l'ouverture d'un compte bancaire conjoint ou de l'octroi d'une procuration à quelqu'un.
  • Le site web aînés.gc.ca du gouvernement du Canada offre aux personnes âgées, à leur famille et à leurs aidants naturels de l'information et des ressources importantes en ce qui concerne les mauvais traitements envers les aînés.

Citations

« En prévision de la Journée internationale de sensibilisation pour contrer les abus envers les personnes aînées, notre gouvernement invite les collectivités de partout au pays à accroître la sensibilisation à ce grave problème et à doter les aînés du pouvoir de se protéger. Je félicite la Multicultural Helping House Society pour la mise en œuvre de ce projet, qui vise à informer les aînés et à les inciter à travailler au sein de leur collectivité en vue de lutter contre les mauvais traitements envers les aînés. »"  
- L'honorable Alice Wong, ministre d'État (Aînés)

« Grâce au généreux financement provenant du programme Nouveaux Horizons pour les aînés du gouvernement du Canada, des organismes comme la Multicultural Helping House Society ont la possibilité de doter les aînés de moyens d'agir par le biais d'ateliers et de mobiliser des partenaires et des intervenants clés afin d'aider les aînés à rompre le silence en cas de mauvais traitements à leur égard. Ce programme sera sûrement fort utile aux personnes âgées de la Colombie-Britannique. »
- Tomas Avendano, président-directeur général de la Multicultural Helping House Society

Liens connexes


Document d'information


Programme Nouveaux Horizons pour les aînés

Le programme Nouveaux Horizons pour les aînés (PNHA) est un programme fédéral de subventions et de contributions qui finance des projets dirigés ou proposés par des aînés qui ont une influence positive sur la vie des gens et dans leur collectivité. Par le biais du PNHA, le gouvernement du Canada encourage les aînés à mettre leur expérience ainsi que leurs connaissances et leurs compétences au service d'autres personnes.

Le financement du PNHA cible des projets communautaires, des projets pancanadiens et des projets pilotes axés sur des enjeux comme l'isolement social et l'apprentissage intergénérationnel.

Les projets communautaires financés visent à favoriser l'engagement des aînés et contribuent à l'atteinte d'au moins un des cinq objectifs du Programme : encourager le bénévolat, promouvoir le mentorat, favoriser la participation sociale, fournir une aide à l'immobilisation et sensibiliser la population aux mauvais traitements envers les aînés. Chaque organisme peut recevoir jusqu'à 25 000 $ par année en subventions pour mettre en œuvre un projet de ce type.

Les projets pancanadiens financés visent à aider les aînés à se protéger contre les mauvais traitements, notamment la fraude et l'exploitation financière. Ces projets permettent aux membres de la collectivité de reconnaître toutes les formes de mauvais traitements envers les aînés et d'améliorer la qualité de vie et la sécurité des aînés. Les projets sont axés sur l'élaboration d'outils, de ressources et de pratiques prometteuses qui peuvent être adaptés et échangés dans les collectivités et les régions ou dans l'ensemble du pays. Ces projets sont admissibles à un financement annuel pouvant aller jusqu'à 250 000 $ pendant une période maximale de trois ans.

Les fonds destinés aux projets pilotes contribuent à réduire l'isolement des aînés en établissant de meilleurs réseaux et ressources de soutien social et en effectuant des interventions communautaires. Ils appuient également des projets d'apprentissage intergénérationnel qui permettent aux aînés d'élargir leurs champs d'intérêt et de transmettre leur savoir et leur expérience à d'autres personnes. Ces projets pilotes sont admissibles à un financement fédéral pouvant aller jusqu'à 100 000 $ sur une période maximale de 24 mois, auquel s'ajouteront des fonds équivalents provenant d'autres sources.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet du PNHA, consultez le site Web edsc.gc.ca/aines.

Soutien du gouvernement du Canada pour la prévention des mauvais traitements envers les aînés

Loi sur la protection des personnes âgées au Canada

La Loi sur la protection des personnes âgées au Canada, qui est entrée en vigueur en janvier 2013, vise à mieux protéger les aînés en imposant des peines plus sévères à ceux qui maltraitent les Canadiens âgés. En vertu des modifications apportées au Code criminel, les éléments de preuve établissant que l'infraction a eu des répercussions importantes sur la victime, compte tenu de son âge et d'autres circonstances particulières, comme sa santé et sa situation financière, seront maintenant considérés comme une circonstance aggravante dans la détermination de la peine.

Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques

Le gouvernement du Canada a récemment déposé au Parlement la Loi sur la protection des renseignements personnels numériques, qui modifie la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (LPRPDE). La LPRPDE établit les règles que les organisations du secteur privé doivent observer lorsqu'elles recueillent, utilisent ou divulguent des renseignements personnels au cours de leurs activités commerciales.

La nouvelle loi permettra également aux banques et à d'autres organisations d'aviser les autorités ou les proches parents d'un client si elles soupçonnent qu'un client âgé est victime d'exploitation financière. Des hauts fonctionnaires d'Industrie Canada, avec l'appui d'Emploi et Développement social Canada, travailleront avec le commissaire à la protection de la vie privée du Canada afin de fournir aux banques et aux autres organisations concernées une orientation sur les facteurs devant être pris en compte dans l'exercice de leur discrétion dans ce domaine et sur les pratiques exemplaires connexes.

Charte canadienne des droits des victimes

Le gouvernement du Canada a récemment annoncé l'adoption d'une loi visant à créer une Charte canadienne des droits des victimes qui transformerait le système de justice pénale en créant, à l'échelle fédérale, des droits clairs pour les victimes d'actes criminels, une première dans l'histoire du Canada.

La Charte canadienne des droits des victimes transformerait le rôle des victimes de crimes dans le système de justice pénale en créant des droits qui leur seraient accordés par la loi. Pour la première fois de l'histoire du Canada, les dispositions du droit pénal seraient clairement conçues de manière à inclure des droits pour les victimes d'actes criminels.


SOURCE : Emploi et Développement social Canada

Renseignements :

Earl Maynard
Cabinet de la ministre d'État (Aînés)
613-716-5422

Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada
819-994-5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.