Le gouvernement Harper réaffirme son engagement de travailler avec les collectivités et le secteur privé pour relever les défis sociaux du Canada

OTTAWA, le 6 mai 2013 /CNW/ - Aujourd'hui, lors du premier forum de Women in Social Business, la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, l'honorable Diane Finley, a fait état du potentiel de la finance sociale comme approche novatrice pour relever les défis sociaux du Canada, et a présenté un rapport sur les résultats de l'Appel national d'idées sur la finance sociale qui a eu lieu l'année dernière.

« Alors que nous nous employons à relever des défis socioéconomiques, nous devons chercher de nouveaux moyens d'exploiter l'innovation dans les collectivités locales, a déclaré la ministre Finley. Nous devons entretenir des partenariats avec les secteurs public, privé et à but non lucratif afin d'améliorer les résultats et d'optimiser nos investissements. »

Le rapport, intitulé Exploiter le pouvoir de la finance sociale, présente les avantages de la finance sociale et de l'innovation sociale pour créer de nouveaux partenariats et outils de financement visant à accroître la portée des programmes existants ou à soutenir de nouvelles initiatives. Le rapport présente 15 concepts qui reflètent les différentes réponses reçues et donne de l'information sur les perspectives nationales et internationales. De nombreuses idées présentées consistent à aider les jeunes à risque, les personnes sans emploi, les personnes handicapées et les aînés. Divers outils financiers ont été proposés, y compris les obligations à impact social, les contrats de rémunération au rendement, les fonds d'investissement et les entreprises sociales.

Dans ses derniers plans d'action économiques, le gouvernement Harper a souligné l'importance de la finance sociale et il a fait valoir les nombreuses possibilités qu'elle peut offrir pour contribuer à l'amélioration de la situation sociale. L'an dernier, le gouvernement a lancé l'Appel national d'idées sur la finance sociale dans le but de constituer une banque d'idées et il a reçu plus de 150 réponses.

« J'ai le plaisir de vous annoncer que le rapport de l'Appel national d'idées sur la finance sociale a été rendu public, a ajouté la ministre Finley. Pour aller de l'avant, notre gouvernement donnera suite à ces concepts en rassemblant dès maintenant les intervenants-clés des secteurs sans but lucratif et privé afin de découvrir des moyens de financer les idées dans lesquelles il serait tout de suite possible d'investir, et d'en faire des projets pilotes de finance sociale. »

Le gouvernement du Canada continue d'axer ses efforts sur le développement de collectivités saines et dynamiques. Le Plan d'action économique de 2013 s'appuie sur l'engagement du gouvernement à créer des emplois et à favoriser la croissance et la prospérité à long terme.

Pour lire le rapport intégral, Exploiter le pouvoir de la finance sociale, consultez le site Web suivant :
www.rhdcc.gc.ca/fra/consultations/finance_sociale/rapport/index.shtml.


Document d'information


La finance sociale est une approche visant à mobiliser des capitaux privés générant un dividende social et un rendement économique pour atteindre des objectifs sociaux et environnementaux. Elle fournit aux investisseurs l'occasion de financer des projets qui profitent à la société et donne aux organisations communautaires l'accès à de nouvelles sources de financement.

La finance sociale mobilise un vaste groupe de participants en générant de nouvelles idées pour favoriser l'efficacité des programmes dans de nombreux domaines, par exemple le chômage, la pauvreté et l'itinérance, tout en introduisant les pratiques exemplaires du secteur privé.

Dans le cadre d'efforts généraux visant à déterminer si la finance sociale pourrait attirer de nouveaux capitaux et apporter de nouvelles idées pour les programmes existants, Ressources humaines et Développement des compétences Canada a demandé aux Canadiens de participer, de novembre 2012 à janvier 2013, à l'Appel national d'idées sur la finance sociale. Dans le questionnaire, conçu pour qu'un large éventail de commentaires soit recueilli, on demandait aux participants de relever le problème social en question, de décrire la population cible ainsi que de donner des renseignements précis sur l'idée proposée en matière de finance sociale.

Les 154 réponses obtenues à la suite de l'Appel ont révélé que de nombreuses solutions coopératives et novatrices sont envisagées par les citoyens, les entreprises, les organisations caritatives et d'autres groupes pour résoudre une vaste gamme de problèmes sociaux. Au nombre des solutions proposées figurent les obligations à impact social, les fonds d'investissement social et les entreprises sociales, ainsi que quelques idées et suggestions relatives à la structuration des opérations financières et à l'utilisation des méthodes de finance sociale pour étendre la portée des projets actuellement fructueux ou mettre en œuvre de nouveaux services.

Le rapport, Exploiter le pouvoir de la finance sociale, fournit de l'information sur la finance sociale, selon des perspectives nationales et internationales, et décrit en détail 15 concepts issus de l'Appel.

Les 15 concepts illustrent la diversité des idées soumises ainsi que les outils de finance sociale décrits dans différentes régions du pays.

  • Le concept HabiletéSuccès des Clubs Garçons et Filles du Canada, qui permet de fournir aux jeunes des renseignements sur les options de carrières dans les métiers spécialisés
  • Le concept de séances de coaching sur le cancer proposé par la Fondation du cancer de la région d'Ottawa, dont l'objectif est d'améliorer la qualité de vie des personnes atteintes du cancer
  • Le réseau des diplômés du Nord de Passeport pour ma réussite, un concept visant à augmenter le taux d'obtention d'un diplôme d'études secondaires dans les collectivités du Nord
  • Le concept des fonds d'infrastructure et de logement pour les Premières nations de la Société d'épargne des Autochtones du Canada (SEDAC)/Fondation de la famille J.W. McConnell pour accélérer l'investissement dans ces régions
  • Le concept du groupe de travail sur le financement social des logements avec services de soutien, qui consiste à financer 10 000 appartements pour les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale
  • Le Youth Reach Program de JVS Toronto, un concept qui vise les jeunes marginalisés risquant d'avoir des démêlés avec la justice
  • Le programme Avanti de Valuenomic, un concept ayant pour but de remédier aux pénuries de main-d'œuvre qualifiée dans le secteur des ressources du Nord de la Colombie-Britannique
  • Le projet de logements pour aînés du Fonds d'emprunt communautaire d'Ottawa, un concept dont l'objectif est de créer des unités d'habitation communautaires indépendantes à petite échelle
  • Le programme d'encadrement des immigrants de la Maytree Foundation, qui propose un système de soutien dont le but est de jumeler les nouveaux Canadiens avec des professionnels d'expérience dans leur domaine
  • L'initiative « SmartSAVER » de l'Omega Foundation, qui vise à stimuler la participation des familles à faible revenu du Canada au Bon d'études canadien et aux régimes enregistrés d'épargne-études
  • Le programme de microcrédit du Mouvement des caisses Desjardins, un concept qui consiste à offrir des prêts sans intérêt, des périodes de remboursement plus longues et de la formation sur la gestion d'entreprise aux entrepreneurs mal desservis
  • Le Toronto Enterprise Fund, un concept qui propose de fournir des services d'accompagnement professionnel et de financement aux entreprises sociales dont l'effectif est composé de personnes marginalisées
  • Le Canadian Impact Infrastructure Exchange du Carleton Centre for Community Innovation, un concept qui propose une méthode de renforcement des capacités pour les investissements publics-privés de grande envergure
  • Le programme LEARN-LAUNCH-SHARE de SEA Change Nation, un concept visant à développer une entreprise sociale qui introduit les jeunes à risque au monde des affaires et appuie les nouveaux concepts qu'ils présentent
  • La solution à guichet unique de YMCA Canada pour appuyer l'emploi des jeunes, un concept de modèle national de prestation de services proposé dans le but de simplifier l'accès aux stages et aux possibilités d'emploi

SOURCE : Plan d'action économique du Canada

Renseignements :

Jan O'Driscoll
Attaché de presse
Cabinet de la ministre Finley
819-994-2482

Bureau des relations avec les médias
Ressources humaines et
Développement des compétences Canada
819-994-5559

S'IL Y A INCOMPATIBILITÉ ENTRE UNE VERSION IMPRIMÉE ET LA VERSION ÉLECTRONIQUE DE CE DOCUMENT, LA VERSION ÉLECTRONIQUE PRÉVAUT.

Ce communiqué est affiché en ligne à l'adresse suivante : www.plandaction.gc.ca.

Profil de l'entreprise

Plan d'action économique du Canada

Renseignements sur cet organisme

Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.