Le gouvernement Harper présente des mises en garde plus strictes sur l'utilisation des lits de bronzage

OTTAWA, le 24 févr. 2013 /CNW/ - Aujourd'hui, l'honorable Leona Aglukkaq, ministre de la Santé et le député James Bezan (Selkirk-Interlake, MB), ont annoncé que Santé Canada avait l'intention de renforcer ses mises en garde sur les dangers associés à l'utilisation des lits de bronzage.

« Le gouvernement Harper s'engage à protéger la santé et la sécurité des familles canadiennes, a déclaré la ministre Aglukkaq. Les jeunes adultes devraient se préoccuper des risques pour leur santé associés aux lits de bronzage, notamment du cancer de la peau. Aujourd'hui, nous proposons des changements qui obligeraient les propriétaires de lits de bronzage à afficher des mises en garde sur tous leurs appareils pour rappeler ces risques aux Canadiens. »

Selon l'Organisation mondiale de la Santé, les jeunes qui utilisent les lits de bronzage avant l'âge de 35 ans ont 75 % plus de risques de développer un mélanome cutané.

L'annonce fait suite à la diffusion des changements proposés aux exigences d'étiquetage des appareils de bronzage en vertu du Règlement sur les dispositifs émettant des radiations et à l'appel aux commentaires du public sur la proposition. Conformément aux changements proposés, l'étiquette des tous les lits de bronzage devrait porter clairement les mentions : Il est déconseillé aux personnes de moins de 18 ans d'utiliser les lits de bronzage; Les appareils de bronzage peuvent causer le cancer, de même qu'une liste à puces énumérant d'autres risques pour la santé associés au bronzage.

« Mon épouse est une survivante d'un cancer par mélanome et nous avons tous les deux déjà utilisé des lits de bronzage. C'est pourquoi je lutte contre l'un des cancers les plus mortels, mais aussi les plus évitables, a affirmé le député Bezan. Au cours des deux dernières législatures, j'ai présenté les projets de loi C-497 et C-386 qui réclament des règlements plus stricts sur l'étiquetage et l'utilisation des appareils de bronzage. J'incite toutes les provinces à suivre l'exemple de la Colombie-Britannique, de la Nouvelle-Écosse et du Québec en interdisant aux jeunes l'utilisation de ces appareils dangereux. » 

En vertu de la Loi sur les dispositifs émettant des radiations et son règlement, Santé Canada réglemente la vente, la location et l'importation de lits de bronzage. Cependant, la réglementation de l'utilisation des lits de bronzage dans les établissements commerciaux, y compris les restrictions liées à l'âge, relève des provinces et des territoires. Huit des 13 provinces et territoires du pays réglementent l'accès aux appareils de bronzage pour les mineurs, ou ont exprimé leur intention de le faire.

« Le cancer de la peau est le type de cancer le plus répandu, mais aussi l'un des plus évitables, a déclaré Pamela Fralick, présidente et PDG de la Société canadienne du cancer. La Société canadienne du cancer a demandé à tous les niveaux de gouvernement d'établir un règlement strict sur l'industrie du bronzage sans soleil. Un étiquetage plus strict et de l'information plus claire sur les dangers associés aux lits de bronzage peuvent réduire le nombre de jeunes Canadiens exposés à ce cancérogène. Il s'agit d'un pas important dans la bonne direction. »

La période de 75 jours pour recueillir les commentaires du public sur la proposition provisoire de Santé Canada prendra fin au début de mai 2013, et les changements réglementaires proposés devraient être affichés dans la Partie II de la Gazette du Canada plus tard cette année.

Also available in English

INFORMATION        
Février 2013

Mises en garde relatives à la santé affichées sur les lits de bronzage

La ministre de la Santé a annoncé des changements envisagés au Règlement sur les dispositifs émettant des radiations qui viendront renforcer les exigences relatives à l'étiquetage des appareils de bronzage et aux mises en garde relatives à la santé.

En vertu des changements proposés au Règlement, tout appareil de bronzage émettant des radiations devra avoir une étiquette de mise en garde portant les mentions « Il est déconseillé aux personnes de moins de 18 ans d'utiliser les lits de bronzage » et « Les appareils de bronzage peuvent causer le cancer » ainsi qu'une liste à puces énumérant d'autres risques pour la santé associés au bronzage.

Étiquettes proposées : http://files.newswire.ca/1043/dangerF.pdf

Les étiquettes proposées remplaceront les étiquettes actuelles des appareils de bronzage, qui affichent la mention « Rayonnement ultraviolet ».

L'Organisation mondiale de la Santé a reclassé les lits de bronzage comme étant cancérogènes, indiquant que l'utilisation de ces appareils avant l'âge de 35 ans augmente de 75 % le risque de développer un mélanome de la peau. Les risques sont cumulatifs, c'est-à-dire qu'ils deviennent de plus en plus grands en fonction du nombre total d'heures, de séances ou d'années d'utilisation d'appareils de bronzage. L'âge au moment de la première utilisation est également un facteur : un risque accru de développer un mélanome et l'apparition précoce de la maladie ont été liés à l'âge de la personne au moment de sa première utilisation d'un lit de bronzage.

Le cancer de la peau est le type de cancer le plus fréquent au Canada, et le mélanome est sa forme le plus meurtrière. Les taux de mortalité au Canada sont demeurés stables, soit une victime sur cinq personnes diagnostiquées, mais l'incidence de mélanomes a triplé entre 1972 et 2006.

Les changements proposés feront en sorte que les exigences de Santé Canada en matière d'étiquetage des lits de bronzage concordent avec les nouveaux règlements adoptés par les provinces et les territoires relativement à l'utilisation des appareils de bronzage.

À l'heure actuelle, huit des treize provinces et territoires du pays réglementent l'accès aux appareils de bronzage pour les mineurs et la surveillance des établissements de bronzage, ou ont exprimé leur intention de le faire :

  • En mai 2011, la Tanning Beds Act est entrée en vigueur en Nouvelle-Écosse, rendant illégal de permettre à quiconque est âgé de moins de 19 ans l'accès aux appareils de bronzage.
  • Le Manitoba a mis en place des exigences relatives au consentement éclairé des parents pour les jeunes de moins de 18 ans, exigences qui sont entrées en vigueur le 15 juin 2012.
  • La Colombie-Britannique a adopté un nouveau règlement, entré en vigueur le 15 octobre 2012, interdisant l'accès des mineurs (moins de 18 ans) aux lits de bronzage dans les établissements de bronzage.
  • Une loi interdisant l'utilisation des lits de bronzage par les jeunes de moins de 18 ans est entrée en vigueur le 11 février 2013 au Québec.
  • D'autres provinces et territoires, dont l'Ontario, Terre-Neuve-et-Labrador, l'Île-du-Prince-Édouard et les Territoires du Nord-Ouest, ont soit adopté des lois qui ne sont pas encore entrées en vigueur, soit annoncé leur intention de réglementer l'usage des appareils de bronzage.

Santé Canada avise les Canadiens qu'il n'y a pas de méthode de bronzage qui soit sécuritaire ou sans menace pour la santé, qu'il résulte du soleil ou d'un lit de bronzage.

Les données scientifiques les plus récentes révèlent que l'exposition aux rayons ultraviolets A et B peut entraîner des coups de soleil, des dommages aux yeux et d'autres méfaits pour la santé, y compris un risque accru de cancer de la peau.

Santé Canada conseille aux Canadiens de prendre des mesures pour éviter la surexposition aux rayons ultraviolets.

Pour en savoir plus, veuillez consulter la page suivante : Le bronzage et ses effets sur votre santé.

Bas de vignette : "Ottawa, ON., Le député James Bezan (Selkirk-Interlake, MB), et l'honorable Leona Aglukkaq, ministre de la Santé, ont annoncé que Santé Canada avait l'intention de renforcer ses mises en garde sur les dangers associés à l'utilisation des lits de bronzage, avec l'appui de Dan Demers de la Société canadienne du cancer. (Groupe CNW/Santé Canada)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20130224_C8051_PHOTO_FR_24027.jpg

SOURCE : Santé Canada

Renseignements :

Renseignements aux médias    
Santé Canada
613-957-2983

Cailin Rodgers
Cabinet de l'honorable Leona Aglukkaq
Ministre fédérale de la Santé
613-957-0200

Renseignements au public
613-957-2991
1-866-225-0709

Les communiqués de Santé Canada sont accessibles sur Internet à
www.santecanada.gc.ca/media


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.